Proposition.... indécente (PV Zazou xD]

L’entrée est surveillée par des militaires, où il faut un laissez-passer, l’accueil est tenue par eux. La cafétéria se trouve sur la gauche.

Proposition.... indécente (PV Zazou xD]

Messagede Emma Goldsmith le Sam 26 Nov 2011 16:01

Son regard… Emma n'avait pas à être devin pour deviner où le regard du séduisant scientifique était en train de se balader alors qu'elle le devançait dans le couloir menant à son bureau. A bien y réfléchir il n'était pas si différent du vieux pervers, sauf que lui était canon ainsi que jeune et que son regard était flatteur. Elle aurait pu alors rouler des hanches discrètement mais n'avait pas envie de jouer les allumeuses… Non son projet en ce qui concerne ce cher Zahran était de se mettre sur un même pied d'égalité que lui. Etre son homologue féminin, histoire de voir comment il prendrait la chose si une femme était directe avec lui et elle avait déjà d'ailleurs une petite idée de comment procéder. Mais patience, le moment n'était pas encore venu pour laisser s'exprimer pleinement l'idée qu'elle avait en tête.

Elle poursuivit donc la conversation tranquillement, lui posant une question qui pouvait sembler bateau alors qu'au fond elle pourrait peut être lui servir selon la réponse à savoir qui pouvait être bizarre dans ces bâtiments. Bon… raté… Zahran avait le même point de vu qu'elle. Dommage. Elle aurait aimé un peu plus de confidence et de détails croustillants sur tel ou tel collègue. Mais tient, en parlant de collègue et détails croustillants, il y avait cette brune polaire qui pourrait la faire rire là tellement elle était un livre ouvert à cet instant en ne la saluant pas et en la foudroyant du regard. Pauvre gourde, si elle savait qu'ainsi Emma savait déjà que notre Don Juan avait fait des "victimes" au sein de ces collègues… Amusée, cependant, elle posa tout de même la question à ce cher chercheur au regard baladeur, ne cachant en rien l'ironie qu'elle trouvait à la chose et fit une moue amusée à sa réponse.


"Pourtant je ne vois pas pourquoi… vous n'avez rien d'un prince. Mais tant mieux étant donné que je suis loin d'être une princesse…"

Elle eut un rire à la suite et ajouta :

"Me voila rassurée…"

Même si elle pouvait très bien se défendre seule et envoyer promener toutes femelles jalouses ayant dans l'idée de lui vouloir des misères… Qu'elles viennent donc qu'on puisse rire. Il n'était après tout pas très compliqué de faire fermer le clapet à ces poules idiotes.. Ah ben tient, elle était parfaitement dans son personnage là. Bon, cela compromettrait une intégration impeccable et ferait circuler bon nombre de rumeurs sur elle, mais cela pouvait aussi se révélé utile. Elle existerait ainsi pour pas mal de monde et cela serait sans doute moins compliqué de nouer le dialogue… sauf avec les poules mais il y avait quand même peu de chance pour que ces dernières soient l'espion qu'elle cherchait à démasquer.
Emma entra ensuite dans son bureau, déposant le dossier encombrant qu'elle avait récupérée puis se tourna à Zahran lui disant qu'elle était fin prête pour aller visiter la salle de pause. Lui faisant enfin face, elle pu apprécier l'ouverture de la blouse et le t-shirt ma foi fort sympathique qu'il portait en dessous. Il n'y avait pas à dire, il savait se vendre… Une plastique qu'elle devinait travaillée et un ventre sans aucun doute ferme. Voila qui était promesse d'une endurance agréable… Agréable… oui peut être que pour une fois elle trouverait cela agréable… Elle mit fin à cette pensée avant qu'elle ne l'affecte plus que nécessaire et se laissa entraîner par son collègue dans les couloirs, n'anéantissant en rien la proximité qu'il avait créé en lui prenant le bras.


"Vous pourriez vraiment me faire tout visiter ? Même le dernier étage ? Alors là, je ne m'imaginais pas avoir rencontré un chercheur qui soit dans les petits papiers du Général Clancy pour que ce dernier nous laisse visiter son… antre…"

Elle avait d'ailleurs du mal à y croire mais faisait comme si elle n'en savait rien. Son supérieur ne lui avait pas parlé de Zahran mais peut être était ce pour ne pas qu'elle laisse une quelconque piste de côté. Non… ce n'était pas le genre de William de donner accès à ses appartements privés à un chercheur. Elle, oui, elle l'avait l'accès. Parce qu'elle était son espionne attitrée et accessoirement son garde du corps quand elle n'avait pas à jouer l'espionne. Enfin bref, cela devait sans doute être une manœuvre de Zahran pour se donner une quelconque importance ou alors elle n'avait pas saisit certaine subtilité de sa réponse. Bon elle avait bien compris le terme privé mais ne lui ferait pas encore ce plaisir d'accepter de le suivre dans son bureau… chaque chose en son temps.
Montant dans l'ascenseur avec lui et souriant légèrement en le voyant rester fort près d'elle, elle acquiesça à sa demande. Oui, il allait pouvoir se tutoyer mais ce que Zahran ne savait pas c'est que cette demande anodine allait nécessiter une certaine concentration pour elle. Elle était loin d'être habituée à le faire…


"Et bien… je ne pourrais pas répondre à ta première question avec précision. Je faisais partie d'une équipe travaillant sur un projet top secret et comme ce dernier porte bien son nom je ne peux pas t'en dire plus, tout comme la localisation du laboratoire et tout ce qui peut être attaché aux recherches qu'il pouvait bien y avoir là bas. Je suis généticienne et je travaille plus précisément sur la compatibilité entre les différentes races, après à toi d'en déduire ce que je pouvais bien faire là bas…"

Elle lui fit un clin d'œil complice, comme si elle lui lançait le défi de deviner effectivement. D'ailleurs, en y songeant, elle n'avait pas vraiment approuvé cette idée sur son passé. La faire appartenir à l'équipe de scientifique qui l'avait créé était à son goût beaucoup trop proche de ce qu'elle était vraiment. Mais ils avaient tous insisté sur le fait qu'elle était incollable sur le sujet et donc plus crédible… Certes… mais c'était quand même à son sens une erreur. Mais bon, elle n'avait pas eu le choix et allait devoir faire avec.

"Pour ce qui m'amène chez les militaires… hmm.. je pense que c'est la même chose que toi. Le salaire… " Elle eut un petit rire même si le salaire était effectivement très attractif. "…et plus sérieusement les fonds mis à disposition pour mes recherches. C'est un plaisir de voir que je ne suis en rien limitée et qu'au lieu de passer mon temps à chercher des crédits je peux passer 100% de mon temps sur mon sujet."

Les portes de l'ascenseur s'ouvrirent à la fin de sa réponse et elle s'engouffra dans le rez de chaussée, attrapant le bras de Zahran de la même manière que lui précédemment, se dirigeant vers la salle qu'elle présumait être la salle de pause vu le brouhaha en sortant.

"Puisse qu'on en est aux questions… je peux t'en poser une de personnelle ?"

Un petit sourire mutin vint fleurir sur ses lèvres et une lueur malicieuse briller dans son regard attendant qu'il accepte… et une fois que ce fut fait posa la question qu'elle avait eu en tête depuis le début, celle pouvait déstabiliser son vis-à-vis et celle dont la réaction de ce dernier allait être… amusante…

"Si on couchait ensemble ce soir ?"

Elle se mordilla la lèvre tout sourire, mesurant l'impact de sa question – qu'elle avait posé le plus simplement et naturellement du monde – puis lâcha le bras de Zahran avant même qu'il ne réponde pour s'engouffrer dans la salle de pause. Emma garda le contact visuel quelques instants, le regard pétillant et provocateur, comme voulant dire, vient donc me répondre devant tout ce petit monde, je n'ai rien à cacher… puis se tourna vers ses collègues et les salua, servant ensuite deux cafés qu'elle embarqua à une petite table dans un coin de la salle. Là, elle allait vraiment pouvoir se divertir et peut être saisir les limites du beau chercheur… si limite il avait. S'il n'en avait aucune… hmmmm…miam ! Cela serait un régal !
Avatar de l’utilisateur
Emma Goldsmith
Cobaye personnel de William
 
Messages: 7
Inscription: Sam 25 Juin 2011 07:38

Re: Proposition.... indécente (PV Zazou xD]

Messagede Zahran Geary le Jeu 1 Mar 2012 22:46

Zahran n’avait pas hésité sur sa réponse suite à la question de la magnifique blonde sur ce qu’elle devrait savoir sur certains collègues et la confiance à donner. Il avait décidé d’être bien franc, de toute façon, il était connu pour être du genre à ne jamais faire confiance dans le laboratoire et aussi que les autres ne devaient pas trop se reposer sur lui pour tout ce qui ne touchait plus au travail professionnel. Il apprécia en tout cas qu’Emma n’insiste pas, son jugement sur les autres, il préférait malgré tout le garder pour lui, histoire d’éviter de révéler la moindre chose révélatrice sur sa véritable façon de penser, après, il se contentait d’être bien du genre rebelle comme il l’est et le parait. Il accepta alors volontiers de prendre un café avec celle qui allait être sa nouvelle cible jusqu’à l’avoir dans son lit. C’est ainsi que, dans les couloirs, ils croisèrent une de ses anciennes conquêtes d’un soir qu’il n’avait pas le moins du monde hésité à jeter comme un vulgaire mouchoir. Là encore une fois, il fut franc, expliquant qu’il ne fallait pas s’attendre de lui à ce qu’il soit un prince charmant comme l’avait fait la brune. Il en était fort bien loin. Et il n’était pas le seul…. La réponse d’Emma était bien claire à ses yeux et confirmait ce qu’il avait pu comprendre dans l’ironie présente dans sa voix précédemment. La belle blonde ne devait pas être un ange finalement, il ne devrait alors pas être trop difficile de pouvoir passer une nuit avec elle et ainsi de ne pas avoir affaire à une idiote faisant son effarouchée, de quoi vraiment se gâcher la vie en fait et rater plein de bonnes choses. Il se permit malgré tout de faire part de son côté dissuasif. Il suffisait de voir déjà comment il avait maltraité le nouveau venu pour comprendre qu’il était du genre à savoir s’imposer et à fermer le clapet de n’importe quelle femme, d’après lui (XD).

Enfin, une fois la belle blonde prête, tout à fait à l’aise face à son regard, il l’entraîna en direction de la salle de pause en prenant son bras, geste aussi quelque peu possessif envers les autres hommes à croiser, de quoi faire entendre haut et fort que « Monsieur Geary est déjà sur l’affaire ! ». Il avait proposé de servir de guide dans une visite privée des lieux, mais il n’avait pas pensé un seul instant au dernier étage et il fut un peu pris au dépourvu. Il était vrai qu’il pourrait faire croire qu’il en était capable, de quoi l’impressionner, mais au fond, il préférait rester « anti-Clancy » comme le bon rebelle qu’il était, ayant toujours été du genre à ne pas obéir et agir comme un toutou bien dressé face au général. Cependant, le fameux rouquin était de ceux qui pourrait le mieux réussir à faire fuir le brun la queue entre les jambes… Il appela un ascenseur en même temps qu’il répondit sur un ton détaché mais se révélant être bien sérieux.

"Ah non… Pas cet étage… Pour nous, civils, c’est presque comme s’il n’existait pas… Mais il est vrai que j’aurais pu tenter le coup d’une entrée non autorisée, juste pour impressionner…. Mais non, en fait… C’est pas un endroit qui m’attire ni me rend curieux… au contraire, je m’en méfie… avec tous ces militaires…"


Zahran afficha un sourire en coin, clairement moqueur des militaires, comme exprimant son désir de ne pas les côtoyer. Il ne s’était pas éloigner d’Emma, n’hésitant pas à perde un peu son regard vers son visage de poupées, se demandant comment pouvait bien s’y refléter une expression d’extase. Les mains dans les poches, il demanda presque spontanément à ce qu’il tutoie, n’attendant donc nullement l’autorisation et demandant donc d’où elle vient et pourquoi elle était là maintenant. Ça, par contre, venait malgré tout de son côté espion. Il aurait très bien se faire dragueur sans s’intéresser le moins du monde à ce genre de superflus, il était fort bien capable de s’envoyer en l’air avec une nana sans rien savoir d’elle. En tant que scientifique, il était du genre à s’intéresser vraiment qu’à sa branche à lui. Mais en tant qu’espion, même ce qui lui paraissait superflus valait la peine d’être su… qui sait, Clancy pouvait manigancer quelque chose de nouveau… Et puis, ça donnait bien plus l’impression d’une première discussion plus normale entre deux nouveaux collègues. Ah et s’il savait ou remarquait la difficulté à tutoyer d’Emma, nul doute qu’il aurait bien des doutes sur ses origines terrestres, à se demander de quelle planète elle vient, mais ce n’était pas ce qui allait l’empêcher de se régaler déjà les yeux en descendant son regard vers sa poitrine pendant qu’elle lui répondait. Cependant, il releva la tête quand la blonde lui avoua avoir fait parti d’un projet top-secret, fronçant les sourcils légèrement, avant de passer sa main dans ses cheveux en soupirant. Il avait bien une petite idée sur ce que sous-entendit sa collègue mais il préféra garder l’info pour y réfléchir une fois seul. Pour ce qui était de l’intérêt de la prise en charge financière de l’armée, il n’allait pas le nier, et il n’avait aucune envie de s’attarder sur ce point-là aussi et puis, Emma ne lui en laissa pas l’occasion, l’attirant hors de l’ascenseur une fois arrivés et il eut un sourire séducteur quand cette dernière lui prit le bras, se penchant un peu vers son oreille pour lui susurrer :

"Top-secret hein ? C’est une façon de me décourager ou au contraire d’attirer un peu plus mon attention ?"

Zahran se redressa un peu alors qu’ils arrivaient enfin à la salle de pause déjà bien occupée au vu du nombre de voix qui en provenait. Il haussa cependant vaguement un sourcil quand Emma fit part de son désir de lui poser une question personnelle. Et de suite, Monsieur y vit un bon point, c’est qu’elle s’intéressait l’air de rien à lui, son charme qui y jouait sûrement. Il pensait alors que sa chère collègue allait demander juste à garder contact ou à en apprendre un peu plus sur lui…. Mais jamais… ô grand jamais il se serait attendu à un « si on couchait ensemble ce soir ? ». Autant dire que la tête que tira le brun valait largement une bonne somme d’argent pour être vue. Ses yeux s’écarquillèrent alors qu’il se stoppa net, fixant Emma en restant bouche bée… ça alors ! Jamais une femme le lui avait fait une telle proposition, en dehors des prostituées mais ça c’était leur boulot, c’était toujours lui le premier à cesser tout sous-entendu…. Bravo à Emma qui venait de réussir à scotcher Zahran dès son premier jour. Son regard d’hibou se déplaça vers ses lèvres tentatrices mordiller, comme s’il était déjà ensorcelé. Il se reprit cependant assez quand la belle blonde lâcha son bras, son expression étant bien plus intéressée qu’auparavant alors qu’il dévora des yeux littéralement sa collègue, de la tête aux pieds alors qu’il lui emboita le pas au moment où elle allait disparaître de son champ de vision. Il se contenta d’un « yo » à l’adresse général des présents pour les ignorer complètement et rejoindre Emma à la table qu’elle avait choisi avec deux cafés. Il glissa un bras autour d’elle, sa main se posant sur une de ses cuisses, se moquant totalement des autres dont ils étaient encore l’attention, se penchant vers son oreille pour murmurer.

"Ce soir… 22h….Place du centre ville, devant l’arrêt du train"


Zahran estima que c’était plus qu’une réponse… une façon aussi de reprendre les devants en proposant directement une heure et un lieu de rendez-vous. Il appréciait vraiment de croiser enfin une femme qui ne s’embêtait pas de principes et surtout une femme qui, pour proposer ainsi de s’envoyer en l’air comme ça, n’attachait aucune importance aux sentiments…. Une réelle promesse de plaisir sans prise de tête tiens… Il ne pouvait que sauter sur l’occasion bien sûr… et s’en trouvait plus… excité… il avait reculé une chaise, invitant ainsi à s’y asseoir Emma, la libérant de l’étreinte de son bras tandis qu’il alla prendre en face d’elle. Un silence s’était fait dans la salle pendant quelques secondes, pour se suivre de murmures et chuchotements, encore bien des regards surveillant ce qui était en train de se passer. Et de toute évidence, cela ne dérangeait aucunement le brun, qui prit une des tasses de café, collant un de ses pieds consciemment à un de ceux de la blonde… détail n’échappant pas à certaines de ses victimes présentes.

"Et, dis-moi, quelles sont tes préférences ?"

Zahran parlait bien sûr de ce qui pourrait intéresser spécialement Emma pour la soirée en vue, gardant encore l’aspect d’une conversation anodine reprise… Ils étaient espionnés, autant jouer sans tout révéler et voir déjà ce qu’allait dire la belle, qui commençait déjà à être mal regardée par certaines femmes et cataloguer de « nouvelle proie du moment » de Zahran, avec un certain par certaines…
Avatar de l’utilisateur
Zahran Geary
 
Messages: 18
Inscription: Dim 7 Juin 2009 18:05

Re: Proposition.... indécente (PV Zazou xD]

Messagede Emma Goldsmith le Lun 12 Mar 2012 20:41

Ah quand même ! Il avait l'honnêteté de reconnaître que le dernier étage ne lui était pas accessible. Il marquait des points notre petit chercheur, Emma n'était pas de celle appréciant les vantards et elle aurait mis au défi quiconque lui prétendant que les appartements de Clancy leur était accessible. Zazou n'était pas tombé dans le piège et tant mieux dans le fond, elle commençait déjà à l'apprécier ce beau jeune homme aux yeux baladeurs.
Son sourire moqueur accompagnant le commentaire sur les militaires lui tira un sourire à elle aussi. Zahran pourrait penser qu'elle était du même avis que lui mais Emma trouvait la situation cocasse. Militaire, elle l'était, mais ça il n'avait pas à le savoir. Donc d'apprendre qu'il s'en méfiait était amusant dans le fond.
En chemin pour la salle de pause, le chercheur lui posa la question épineuse de ce qu'elle avait fait avant. Emma n'était pas très à l'aise avec cela et même si elle n'en montra rien, lui donnant la réponse bien huilée qui était prévue, elle ne put s'empêcher de songer que si son collègue était un brin curieux il allait insister, peut être en prétextant qu'il faisait tout deux parties des mêmes labos… Fort heureusement il n'en fit rien et le commentaire qu'il lui glissa à l'oreille lui tira un sourire énigmatique et après un coup d'œil vers Zazou répondit :

"Va savoir… "

Cependant il fallait absolument qu'elle change de conversation et quoi de mieux qu'une proposition déstabilisante pour ça ? Parce que oui, elle avait opté pour une attitude jumelle à celle du beau brun et elle décida de le prendre à contrepied en lui proposant ce qui, à son avis, allait arriver sur le tapis dans pas longtemps. Elle avait déjà eu un aperçu de son côté collectionneur avec les regards noirs de ses collègues féminines. Alors autant faire la proposition indécente la première… Et vu la tête qu'il fit, elle sut qu'elle avait eu une excellente idée ! Etait-elle la seule à arriver à ce résultat ? La surprise qu'elle pouvait lire en lui révélait tout de même la rareté de la chose. Pauvre petit Zazou, petit poisson sorti de son bocal avec sa bouche entrouverte et ses yeux ronds… Un véritable délice ! Et ce regard de prédateur qui suivit lui procura un frisson agréable. Qui de eux deux allait être la proie ? Voilà un jeu qui allait se révéler intéressant non ? Surtout en supposant que le brun était rarement la proie de quelqu'un et encore moins d'une femme…

Se coupant de cette vision amusante, elle entra dans la salle de pause, salua les personnes présentes et alla servir deux cafés. Tient, ils allaient être le centre des attentions… elle parce qu'elle était nouvelle et lui… et bien parce qu'il venait se coller contre elle, mains baladeuses, pour lui murmurer quelque chose à l'oreille. Elle n'avait pas besoins de lire dans les pensées pour savoir qu'elle venait à la fois de se faire haïr par certaine, enviée par d'autre et désirée par certains hommes supposant sans doute qu'elle devait être une proie facile à mettre dans leur lit… Si binaire tout ce petit monde !
Emma hocha donc discrètement de la tête à ce lieu de rendez-vous ainsi qu'à l'horaire et pris place sur la chaise qu'il venait de lui tirer. Galant quand il voulait… Un petit sourire en coin étira ses lèvres au contact absolument pas discret qu'il instaura entre eux et elle eut tôt fait d'enlever sa chaussure pour faire remonter son pied le long de sa jambe et le poser en une caresse sur son entre jambe, cela tout en répondant à la question qu'il venait de lui poser :

"Mes préférences… alors voyons voir… J'aime ce qui est inattendu, surprenant et impromptu. Le classique très peu pour moi sauf bien sur si cela est bien fait. J'aime aussi ce qui est provoquant, procurant des frissons, faisant battre mon cœur plus vite, bien plus vite… les sensations fortes quoi, les montées d'adrénaline. Une drogue absolument délectable…"

Ses mots pouvaient très bien porter sur plein de chose : films, passion… sexe comme c'était le cas là tout de suite. Mais est ce que ses collègues aux oreilles indiscrètes allaient penser à ça ? S'il voyait son pied faire de douces pressions sur l'entrejambe de son interlocuteur sans doute. Les tables étaient après tout que des tables de cafet, sans nappe ni autre chose pour cacher son jeu, mais elle en avait cure. Le jeu se faisait avec Zahran, les autres étaient extérieur à cette bulle dans laquelle ils se trouvaient…
Et cela était peut être une erreur car elle ne perçu pas tout de suite les regards assassins que lui lançait une blonde platine comme elle et les commentaires qu'elle faisait à sa collègue rousse qui lui demandait de se calmer, qu'elle savait très bien comment était Zahran… Mais elle ne voulait rien entendre, traitant à mi-voix de tous les noms celle qui osait allumer son beau brun de chercheur…

Emma n'avait donc pas perçu cette menace – en était-elle réellement une, vu que notre demoiselle était un assassin de premier ordre – et se faisait un plaisir de titiller notre don juan tout en lui refusant la pareil. Elle désirait garder le contrôle sur lui mais avait aussi conscience que cela n'allait pas forcement être facile. Il transpirait le mâle alpha par tous les pores de sa peau… Buvant une gorgée de son café elle retourna la question posée :

"Et toi alors, qu'est ce qui te fait... vibrer ?"

Allait-il être plus direct qu'elle, moins dans les sous-entendu ? Ou allait-il jouer au même jeu qu'elle ? Une chose était sure, il semblait apprécier sa caresse, il n'y avait qu'à sentir ce que la plante de son pied pouvait sentir… Comment allait-il prendre sa dérobade d'ailleurs… car elle avait dans un petit quart d'heure un rendez-vous avec le général et ne pouvait en aucun cas être en retard… Peut-être ne devrait-elle pas trop insister. Un homme frustré et un homme imprévisible… Elle se lécha les babines. Cela ne faisait-il pas parti de ses préférences ça ?
Avatar de l’utilisateur
Emma Goldsmith
Cobaye personnel de William
 
Messages: 7
Inscription: Sam 25 Juin 2011 07:38

Re: Proposition.... indécente (PV Zazou xD]

Messagede Zahran Geary le Lun 7 Mai 2012 20:15

Zahran pouvait bien se montrer vantard mais il y avait quand même des limites, il savait bien qu’il ne fallait pas prétendre de pouvoir faire ce qui était invraisemblable et guère possible. Se balader au troisième étage et dans les appartements de Clancy en faisait parti. Derrière ses airs machos et peu comodes, il avait quand même quelques qualités, comme celle de respecter les secrets et de ne pas harceler de questions Emma sur ce qu’elle avait fait auparavant. Au contraire, il avait détourné la discussion en demandant si c’était une façon de l’aguicher un peu plus. Et dire que le jeu ne faisait que commencer… Premier tour et ce fut la blonde qui fit la première mouche quand elle réussit à déstabiliser le scientifique charmeur. Les femmes étaient pourtant tant réputées pour aimer faire durer les choses, faire s’éterniser le passage de la drague et des sous-entendus. Là, Emma s’était montré cash, directe et avait ainsi transformé pendant un instant Zahran en une statue de poisson rouge effectivement, si ce n’est qu’il n’en avait pas du tout la couleur pour autant. Beaucoup de points venaient ainsi d’être marqués par sa collègue, là, même s’il était évidemment déjà intéressé par la belle plante qu’elle était, son intérêt était piqué maintenant au vif par sa personnalité, et il se reprit peu à peu pour prendre une expression bien plus affamé de cette femme plus que succulente… Oui, c’était bien le minimum à dire, car, une femme ne perdant pas de temps dans les futilités, c’était un joyau qu’il n’allait pas laisser disparaître avant d’en avoir retiré tout le bénéfice qu’il en désirait. Pierre précieuse qui entra dans la cafétéria, s’exhibant devant le public présent, et il lui emboita le pas immédiatement, il était temps de prendre le contrôle du jeu !

Un simple bonjour à sa façon et il alla naturellement marquer son territoire, en bon mâle dominateur, entourant d’un bras Emma, ses mains baladeuses et allant susurrer à son oreille les informations pour un rendez-vous pour qu’ils puissent bien sûr coucher ensemble. Oh il était conscient de l’effet que la belle aurait sur les autres hommes, mais il était le chef à ce niveau-là et s’ils voulaient la goûter, ils ne récupèreraient que les restes après son passage. Reprendre un peu les devants, galant en tirant la chaise, ils s’installèrent ainsi à une table pour deux, garantissant un peu plus d’avoir la paix, chacun avec leurs cafés. La première poufiasse qui oserait le déranger se ferait virer vite fait bien fait, tout comme aussi ces hommes bavant qu’il voyait comme inférieurs à lui à cet instant. Oui, il pouvait avoir une façon de voir et d’agir quelque peu primitive… Il avait commencé alors à faire du pieds à sa collègue tout en décidant aussi de lancer une discussion, et non pas que pour faire office de décoration, non, pour lui, le jeu de séduction et de maître du jeu allait bien se faire sur deux plans. Et la blonde était de toute évidence plus que d’accord pour cet échange… Les préférences, on pouvait penser d’un sujet professionnel, les activités préférées du métier, le domaine de prédilection, mais il n’en était rien, lui, ce qu’il voulait savoir, c’était ce qui pouvait faire perdre pied à la jeune femme, même s’il savait déjà que celle-ci ne répondrait pas explicitement et clairement, il fallait aussi qu’il puisse s’amuser de le découvrir dans l’intimité.

Et voilà qu’un petit pied s’amusa à faire l’araignée pour arriver entre ses jambes, léger contact atténué certes par le tissu, mais la situation, la responsable, lui arracha un frisson le long de son échine, son regard se faisant un peu plus brûlant et joueur, la laissant tout d’abord faire tout en l’écoutant, décidant de montrer qu’il savait avoir du contrôle sur lui. Une femme comme elle ne devait pas courir après des débutants cédant trop vite ou même…éjaculateurs précoces comme le pauvre blond à l’opposé de la salle qui était catalogué ainsi suite à une aventure avec une standardiste… Et il avait bien deviné, derrière son image parfaite, Emma était aussi une adoratrice des sensations fortes et pour en avoir, il fallait avoir un contrôle de soi pour ne pas céder devant la peur de l’audace. Au fond, il devait bien remercier ce rouquin de supérieur d’avoir engagé ce petit bijou. Il lâcha un discret soupir au-dessus de son café alors que la blonde jouait de pressions, la laissant encore un peu faire, lui faire penser qu’elle dominait et aussi ne pas fuir, non, il décida de se faire bien plus audacieux. Finissant de boire sa première gorgée, il reposa lentement sa tasse de café sur la table, enlevant à son tour sa chaussure, son pied montant en un effleurement le long de son mollet, alors qu’il resserra ses cuisses pour emprisonner celui de sa collègue. Il avait déjà commencé à bien réagir mais patience avant qu’il ne la laisse savourer plus les courbes se dessinant sous le tissu. Lui non plus n’avait pas peur de jouer avec le feu, son pied se glissant entre les cuisses de la belle, rendant le contact un peu plus prononcé en une caresse plus évidente.

"Nous avons donc un point commun…. Pour moi, il n’y a aucun sens à vivre dans la monotonie, il faut savoir se sentir vivant et rien de mieux que de repousser mes limites physiques et psychologiques… J’ajouterai que, dans ce qui me fait vibrer, c’est la liberté, être libre comme l’air, l’ouverture d’esprit de ne pas se conformer aux règles de la société… Le boulot suffit amplement pour ça…"

Bien sûr, le brun oubliait qu’il avait quand même l’esprit plutôt bien fermé sur un point, mais ça n’avait absolument rien à voir avec l’instant présent. Là, il avait fait comprendre son côté libertin et peu conforme, et qu’il n’appréciait donc pas les femmes typiquement femmes au foyer ou pire encore, ce qu’il appelait les femmes étoiles de mer… En tout cas, si Emma le laissait faire dans l’avancée de son pied, il fit en sorte de glisser le bout de son pied à peine sous son entrejambe pour ainsi titiller une zone si sensible en levant son pouce pour jouer de savantes pressions. Mais si celle-ci le stoppait avant ou après ce geste, il décala alors son pied sur le côté, faisant en une sensuelle caresse de sa cuisse gauche, profitant qu’elle soit en jupe pour alors jouer avec l’élastique de son sous-vêtement sur le côté, passant son orteil en dessous et l’étirant sur le côté, prêt à le relâcher pour qu’il se claque.

"Je pourrai bien t’offrir une escapade ce soir en terrasse…"


Zahran afficha un sourire en coin provocateur. Une terrasse d’un bar par exemple, censée être isolée, le vide bien visible une fois au bord, ou même chez lui et le danger d’être vu, voilà ce qui pourrait être un cocktail intéressant, dominant ainsi en proposant, son regard plongé dans celui d’Emma. Elle aimait bien les sensations fortes, la hauteur en faisait partie et le voyeurisme aussi et il hausserait vraiment un sourcil si elle se montrait pudique maintenant… surtout que là, sans qu’il ne s’en rende compte, les hommes avaient leurs regards se perdant sous le dessous de la table, voulant scruter les belles jambes de la blonde, de quoi faire fulminer davantage certaines femmes. Et tiens, il lui avait semblé entendre une insulte vulgaire derrière lui…. Mais il l’ignora, vraiment tout dédié à Emma, la chanceuse xD, et lui adressant un clin d’œil.

"Alors, qu’est-ce que tu en dis ?"
Avatar de l’utilisateur
Zahran Geary
 
Messages: 18
Inscription: Dim 7 Juin 2009 18:05

Re: Proposition.... indécente (PV Zazou xD]

Messagede Emma Goldsmith le Mar 30 Oct 2012 20:52

Comment se faire remarquer la première fois en salle de pause... ? Et bien prenez un beau chercheur playboy, aguichez le, ne cachez en rien que vous avez envie de lui et que ça ne vous dérange en rien qu'il vous voit comme son plat du soir et voilà, vous avez l'attention général. Les hommes enviant le playboy ou se disant qu'ils procéderont comme lui la prochaine fois qu'ils la croiseront, ayant sans doute l'espoir qu'elle soit aussi peu farouche avec eux qu'avec lui. Les femmes pour la médirent, l'envier peut être et la détester aussi parce qu'elle accapare le regard du plus beau mec de leur entourage. Certaines espérant qu'il la jette le lendemain afin de se dire qu'elles ne sont pas les seules à n'avoir pas su le garder plus d'une nuit dans leurs lits.

Emma avait conscience de ça mais elle s'en moquait. Après tout, son boulot était de trouver l'espion et les confidences sur l'oreiller était une manière comme une autre de procéder sans griller sa couverture. Zahran était aussi un certain défi. Pas pour coucher avec, cela était d'une facilité enfantine, mais pour l'amener à venir mendier une autre entrevue... puis une autre et encore une autre. Elle allait alors savoir si ce qu'on lui avait "inculquer" sans son consentement porterait quand même ces fruits.
En tête à tête avec le beau ténébreux, sirotant son café brûlant tout en répondant à sa question, elle jouait du pied sur lui et accueillit d'un léger sourire sa réaction. Si fier, prédateur et maître de lui... si vendeur de sa petite personne. Monsieur savait donc se contrôler. Voila qui était appétissant et l'invitait aussi à chercher le point où il lâcherait prise... Cependant elle avait conscience que ce n'était pas le lieu. De un parce que le temps lui manquait et de deux parce qu'il était encore beaucoup trop tôt pour cela.

Son regard se mit à pétiller quand ce cher Zahran se mit à jouer à son tour. Copieur va... et elle resserra les cuisses pour ne pas lui permettre de lui rendre la pareil. Tient... son pied capturé... monsieur aurait il peur de gémir devant tout ce petit monde ?
Emma joua avec sa tasse sur la table, la faisant tourner entre ses doigts alors qu'il répondait. Libertin hein ? Non... sans blague... ? Au moins avait il l'honnêteté de le reconnaître. Bon nombre de play-boys faisaient miroiter bon nombre de choses pour arriver à leurs fins. C'était un bon point pour le beau chercheur de ne pas chercher à cacher ce qu'il était vraiment. Du coup, elle avait quand même du mal à saisir les regards assassins... Ces femmes savaient alors pourquoi réagir ainsi ?
Sentant le pied contourner sa cuisse pour jouer avec l'élastique de son sous vêtement, elle libéra son pied de ses cuisses à lui et attrapa la cheville d'une poigne plus forte qu'elle l'aurait voulu afin de l’empêcher de tirer sur l'élastique. Abandonnant sa tasse à moité vide sur la table, elle se remit debout, son pied s'étant glissé habilement dans son escarpin et prenant appuie sur les deux accoudoirs de Zahran susurra :

"J'en dit que c'est une bonne idée et que j'ai hâte de voir ce dont tu es capable. Surprends moi beau gosse... "

Elle se pencha alors légèrement sur lui, effleurant juste ses lèvres des siennes pour aller murmurer à son oreille.

"Je dois malheureusement t'abandonner. On ne fait pas attendre le général Clancy à ce qu'on m'a dit.... mais si ma caresse t'a émoustillé, il y a une jolie blonde qui me hait non loin de la porte qui, je pense, se fera un plaisir de te faire une gâterie. Oh, elle doit être de celle qui rêve que tu l'épouses dans l'heure mais je suis sure que tu es capable de te tirer de cela en ayant eu ce que tu veux... Cependant.... ne t'épuise pas trop... je n'aimerais pas être déçue ce soir...."

Emma se redressa, tout sourire, une lueur coquine dans le regard et abandonna le beau brun, lui refusant habilement tout baiser pour s'éclipser ensuite avec un :

"A ce soir. Soit la l'heure, je déteste attendre !"

Et elle s'en alla sans un regard en arrière et alla faire son rapport au général, n'omettant rien de son entrevu avec Zahran et du rendez vous qui se profilait pour la soirée. Est ce que cela amusa William ? Elle ne saurait dire, mais son boss ne sembla absolument pas réfractaire à ce genre de relation pour obtenir des infos. Elle retourna ensuite à son bureau, finissant ses rangements puis en fin d'après midi retourna dans son appartement... si vide et si impersonnel. Il faudrait peut être qu'elle apprenne à s'approprier les lieux mais comment faire quand on vous a appris toute votre existence que vous n'êtes qu'un simple objet...
N'ayant pas le temps de songer plus longtemps a tout cela, elle grignota plus qu'elle ne mangea son repas du soir puis pris le temps ensuite de prendre une bonne douche afin de se relaxer. L'air de rien cette entrevue dans la soirée l'angoissait. Si elle n'était pas la hauteur ? Si Zahran se rendait compte que c'était la première fois qu'elle goutterait au plaisir de la chair de son plein grès ? Et comment est ce que cela allait être.... ? Ses précédentes expériences n'avaient été que dégoût mais elle avait appris à la perfection à simuler pour complaire à tout ces mâles... Cela avait toujours marché... Il n'y avait pas de raison pour que Zahran se rende compte de quoi que ce soit. Elle faisait parti de l'élite, était une espionne hors pair ! Non, il n'y avait pas de raison pour que ce playboy sexy se rende compte de quoi que ce soit.

Maintenant qu'elle était douchée, sa peau parfumée de vanille, il restait la question de sa tenue. Il fallait le surprendre et le ferrer en un regard. Emma laissa de côté la jupe sexy et beaucoup trop courte, jugeant que cela faisait bien trop prostitué, chose qu'elle n'était pas. Short et pantalon, à bannir, trop encombrant... restait... ce look qu'elle adorait depuis qu'elle était libre. Gothic doll... robe noire lui arrivant mi cuisses devant et derrière les genoux pour le dos, effet corset lacé à l'arrière et jupon... avec ses chaussures plateaux à lanières originales lui donnant quelques bons centimètres en plus afin de ne plus se sentir si petite face à cette homme si grand. C'était la tenue idéale. Parfait pour le surprendre et en ajoutant un maquillage adéquate, noir autour des yeux pour faire ressortir son regard, rosé sur les lèvres pour ne pas sombrer dans la caricature et du vernis noirs sur les ongles, tout en laissant sa chevelure blonde platine libre... Il y avait fort à parier qu'il se demanderait si oui ou non il avait affaire à sa collègue.

Sa décision prise, elle s'habilla, ajoutant un manteau à l'ensemble pour ne pas frissonner de froid dehors et quitta ensuite son appartement pour prendre un taxi qui l'amènerait au lieu de rendez vous.
22h. Pile à l'heure... place centre ville. Monsieur avait intérêt de ne pas se faire désirer... sinon elle s'en irait tout bonnement. Elle le lui avait dit après tout, elle détestait attendre.


(La tenue)
Avatar de l’utilisateur
Emma Goldsmith
Cobaye personnel de William
 
Messages: 7
Inscription: Sam 25 Juin 2011 07:38


Retourner vers Accueil et cafétéria

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité





cron