La blonde et le rebelle. chabadabada xD [Pv]

La blonde et le rebelle. chabadabada xD [Pv]

Messagede Emma Goldsmith le Sam 9 Juil 2011 11:40

S'il y a bien une chose qui n'a pas de prix c'est bien la liberté. C'est ce à quoi songe Emma chaque matin quand elle se lève dans ce petit studio en plein centre ville. Plus de personne à minuter le temps qu'elle met avant d'être opérationnelle. Plus de scientifique régissant chaque minute de sa vie. Là, elle n'a que pour consigne de se rendre au laboratoire à 8h, passer pour une scientifique brillante spécialisée en médecine et enquêter en parallèle sur le personnel. Un jeu d'enfant si peu contraignant !
Il est donc 5h du matin et c'est fraiche et en pleine forme qu'elle se réveille. Emma aimerait bien se reposer plus tard mais 25 ans de réveils très matinaux ne sont pas facile à oublier. D'un autre côté cela a l'avantage de lui laisser le temps de flâner avant de se rendre sur son lieu de travail. D'ailleurs comment allait il être cet endroit ? Elle n'avait pas encore eu l'opportunité de le voir réellement. Jusqu'à aujourd'hui, elle n'avait été briffé que par le général Clancy et devait donc prendre ses fonctions de chercheuse que ce matin.

Après un bol de café noir, elle enfila un survêtement puis se tressa les cheveux. Un petit footing de bon matin pour se rendre au travail, rien de tel pour se mettre en forme. Et puis, elle aurait tord de s'en passer, le laboratoire était muni de douches lui permettant de se rendre présentable une fois arrivée.
Emma prépara donc sa tenue de rechange qu'elle mis dans un sac à dos, attrapa clé et lecteur mp3 dont elle vissa les écouteurs à ses oreilles et sortit de chez elle. La musique rock metal rythmait son allure et elle avançait en de bonnes foulées dans les rues de la ville. Faisant un long détour par un des grands parcs, elle mit deux heures avant d'arriver à 7h30 au laboratoire. Elle en salua le gardien, présentant sa carte d'employée et pénétra dans les locaux, montant quatre à quatre les escaliers la conduisant aux douches.
Verrouillant la porte et abandonnant sa tenue de sport, elle se glissa sous une eau froide revigorante et s'y adonna de longues minutes aimant la sensation que l'eau produisait sur sa peau. Quand cette dernière ne fut que chair de poule elle coupa le jet d'eau et s'enveloppa dans une grande serviette et se sécha. Revêtant ensuite un petit tailleur gris anthracite et une chemise blanche, elle se glissa dans la peau de sa couverture. Elle ordonna bien ses cheveux, les attachant en une queue de cheval soignée et opta pour un maquillage très léger mettant en valeur la couleur de ses yeux et la pâleur de sa peau.

A 8h tapante elle se tenait dans le bureau qu'on lui avait attribué et elle s'attela à y installer les quelques cartons qui lui avait été livré : livres, documents... le parfait nécessaire d'une chercheuse digne de ce nom. Satisfaite, au bout d'une heure, de l'allure de son bureau, Emma décida qu'il était grand temps qu'elle aille faire connaissance avec ses collègues de travail et déambula donc dans les couloirs. Elle ne mit pas longtemps avant de lier connaissance avec plusieurs personnes qu'elle croisa et dans l'ensemble – à part peut être ce vieux pervers qui avait gardé les yeux dans son décolté pendant toute la conversation – elle les trouvait sympathique. Aucun n'avait une allure de traitre mais elle savait très bien qu'il ne fallait en aucun cas les mettre de côté. Un bon espion est celui qui ne paraît pas l'être... n'est ce pas ?
Alors qu'elle se dirigeait vers un labo, elle entendit un éclat de voix. Apparemment un chercheur semblait en avoir après un de ses techniciens, vu comme il le traita comme un moins que rien et elle passa la tête par l'entrebâillement de la porte pour apercevoir un chercheur peu conventionnel. Cheveux mi long, percings et pantalon en cuir... un vrai rebelle à qui la blouse blanche donnait un air un peu bizarre. Son regard se posa ensuite sur le malheureux technicien mais quand elle compris le pourquoi de l'engueulade, elle se dit que ce dernier allait bientôt être au chômage... Un chercheur intervenant dans une expérience aussi risquée à cause de la maladresse d'un de son équipe n'était pas une bonne chose, voilà pourquoi elle avait la conviction qu'elle ne reverrait pas de si tôt ce technicien.

Réalisant que sa présence avait été découverte, les chuchotements de quelques personnes présentes alors qu'elles regardaient dans sa direction le prouvait, Emma entra plus clairement dans la pièce. Se parant d'un sourire qu'elle savait séducteur sans pour autant jouer les aguicheuses, elle s'approcha du petit groupe.


"Pardonnez ma curiosité... Je suis nouvelle ici. Je me présente donc, Emma Goldsmith, chercheuse dans le domaine de la médecine et la génétique."

Son regard perle se posa sur le grand chercheur et elle lui tendit la main. Elle avait cette manie de saluer selon l'ordre hiérarchique mais le fait qu'il se trouve le plus proche d'elle devrait faire passer ça inaperçu, du moins elle l'espérait
Avatar de l’utilisateur
Emma Goldsmith
Cobaye personnel de William
 
Messages: 7
Inscription: Sam 25 Juin 2011 07:38

Re: La blonde et le rebelle. chabadabada xD [Pv]

Messagede Zahran Geary le Dim 10 Juil 2011 18:17

Une nouvelle journée débutait… Et le programme s’avérait un peu différent du quotidien habituel au laboratoire. Zahran bailla allègrement, zieutant du coin de l’œil de son réveil, trouvant la motivation de se lever et de ne pas arriver en retard pour une fois au souvenir qu’ils allaient enfin faire une expérience à partir de leurs dernières recherche. Ce n’était pas trop tôt... Il était resté plus tard hier pour briffer tout le monde pour que tout soit opérationnel dès son arrivée. Il passa par la case douche, surprenant un Shiki de le voir déjà debout apparemment. Peu matinal, l’espion savait faire comprendre d’un regard qu’il fallait le laisser en paix, se contentant d’un café comme petit déjeuner après s’être habillé. Il s’était assis sur le rebord d’une fenêtre, adressant qu’un vague signe de la main à Shiki quand celui-ci partit pour les cours. Il était en train de regarder la rue qui commençait à prendre peu à peu vie. Vraiment, on dirait bien des fourmis, allez hop, tout le monde en rang, à partir au travail, chacun à sa tâche… Que des apparences de personnes biens, à la vie irréprochable, ça avait le don de dégoûter… Lui ne s’inquiétait pas de ce que prônait la société, vivant sa vie privée comme il l’entendait… Bien sûr, il veillait à adoucir un tout petit peu cela à son travail, pour protéger sa nature, sans être à l’inverse de ce qu’il était… ça ne ferait qu’attirer encore plus de potentiels doutes.

Zahran déposa sa tasse de café, tira un peu sur son haut noir avec un signe tribal gris clair, aussi collant que son pantalon en cuir. Autant dire qu’avec ses piercings et son tatouage de loup s’entourant autour de son cou lui donnait un look rebelle, loin de l’idée de quelqu’un dans le rang qui se rendait à son travail alors qu’il rejoignait sa voiture pour se rendre au laboratoire. Mais au moins, cela avait l’avantage d’être de suite reconnu. Comme quand il passa devant le garde qui regarda à peine son badge. Par contre celui-ci ne manqua pas de lui faire la remarque qu’il était bien à l’heure et le brun se fit plaisir de se montrer quelque peu cassant avant d’entrer dans l’immeuble.

"Et alors ? Contrairement à d’autre, je ne suis pas remplaçable…"

Bah oui, ici, les gardes changeaient bien souvent parfois… Alors que lui, personne n’avait jamais pris sa place huhu. Cette pensée fort agréable pour son orgueil le fit entrer dans la salle sécurisée pour l’expérience, tout le monde étant déjà là, en tenue. Il était lui aussi passé par les vestiaires des hommes, revêtant sa blouse et se lavant les mains déjà une première fois. Il les salua rapidement pour de suite passer au sérieux.

"Bon, les gars, on va se faire cette réaction de molécules pour un simulacre de réaction comme dans le vortex.. Alors, pas de connerie, pigé ?"


Leurs recherches avaient consisté en la découverte d’une réaction entre molécules lors du vortex, ils en avaient étudiés le déroulement et là, ils allaient provoquer cette réaction, en garder le contrôle pour ainsi y trouver peut-être une avancée dans l’explication du vortex. Zahran revêtit des gants de sécurité et prit les commandes des bras mécaniques qui déposèrent au centre d’un sas de sécurité deux molécules. Il s’assura auprès des autres scientifiques des informations sur l’air, la température, la pression du sas, avant d’ordonner la libération d’un gaz, devant permettre de garder le contrôle de la réaction, alors qu’il déclencha lui-même un frottement particulier entre les molécules. Une effervescence envahit l’endroit alors qu’ils obtenaient les premiers résultats. Un jeune homme, récemment entré dans l’équipe, se trouvait devant une commande avec quatre boutons différents, avec trois noms de trois gazs différents et un bouton de libération et un levier permettant d’en réguler la quantité. Voyant des étincelles anormales, et l’annonce d’une augmentation anormale de la pression, Zahran ordonna la libération d’un gaz spécifique… mais voilà que le jeune homme se trompa en appuyant sur le mauvais bouton et c’est là que tout s’emballa. Les molécules se multiplièrent, provoquant plusieurs explosions gagnant en force, menaçant de briser les parois du sas de sécurité. L’alarme se déclencha automatiquement alors qu’un Zahran rugissant repoussa du tableau de commande le jeune scientifique, alternant entre un mélange de deux gaz, se basant sur l’annonce des données calculées par les autres scientifiques pour ramener le tout au calme, stoppant ainsi l’expérience et les dégâts…

Alors que les autres membres de l’équipe soupiraient de soulagement, le brun attrapa par le col le jeune fautif, le traitement d’incapable vulgairement et de différentes manières, hors de lui. Ça se comprenait en même temps… s’il n’avait pas su jouer de l’effet des gaz et de leurs molécules, la réaction aurait amplifié et peut-être toucher plus que toute la ville. Il secouait le pauvre technicien qui avait l’air sur le point de pleurer, ayant déjà a un « vous pouvez déjà faire vos bagages » de Zahran quand tous deux remarquèrent étrangement que les regards des autres membres de l’équipe n’étaient plus sur eux. Le brun lâcha son subalterne qui recula ainsi de plusieurs pas alors que, lui, se tournait pour faire face à la personne qui les épiait apparemment. Et…. Wouaouh, quelle bombe ! On n’en faisait pas des comme ça normalement chez les scientifiques. Alors que la belle blonde s’avançait vers lui, l’espion l’observa de bas en haut, oubliant sa fureur précédente pour s’arquer de son sourire si craquant auprès des femmes, serrant avec toute confiance la main de la jeune femme qu’il ne lâcha pas ensuite.

"Salut, Emma, moi, c’est Zahran… Voici mon équipe, enfin, sauf lui qui peut se barrer de suite, pigé ?"

Comment ça, sa façon de se présenter n’était pas vraiment professionnelle ? Il fit signe donc au technicien de partir, alors qu’il tira sur la main de la blonde, qu’il tenait toujours, pour presque l’attirer contre lui, passant un bras dans son dos, sa main déjà tranquillement en train de descendre vers ses fesses, sous le regard non surpris et battu des autres chercheurs ne se sentant pas trop de taille face à leur chef apparement.

"Vous voulez savoir ce qu’on était en train de faire ? Et bien, de créer une réaction moléculaire à ‘l’origine du vortex… enfin… à part l’autre looser qui a faillit faire sauter l’Irlande… Mais je peux vous en dire plus en prenant un verre, ça vous dit ?"

Autant dire que Monsieur l’hétéro 100% ne passait pas par la case départ…
Avatar de l’utilisateur
Zahran Geary
 
Messages: 18
Inscription: Dim 7 Juin 2009 18:05

Re: La blonde et le rebelle. chabadabada xD [Pv]

Messagede Emma Goldsmith le Jeu 3 Nov 2011 13:44

Nouvelle arrivante, Emma avait fait le tour des bureaux de son étage puis entendant des éclats de voix avaient poussé son exploration jusqu'aux labos et plus particulièrement celui réservé à l'équipe travaillant sur le vortex. Son regard s'était alors posé sur le "couple" chercheur/technicien d'où provenait l'engueulade.
Une chose était sur, le chercheur injuriant son subalterne n'avait pas le physique de l'emploi. Oui, certes, elle se basait sur de bons vieux clichés mais le peu de chercheurs qu'elle avait été amenée à croiser rentraient bien dans cette image déformée de la réalité. Enfin bref, ce grand jeune homme au tatouage – en avait il qu'un seul d'ailleurs – piercings et cheveux long correspondait plus à une star du métal ou rock un peu décalé plutôt qu'à un éminent chercheur. Comme quoi, la réalité valait mieux que la théorie.
Réalisant qu'elle avait été calculée et ne voulant pas passée pour une fouineuse, elle passa complètement la porte et pénétra dans la pièce. Autant dire que son entrée fut appréciée vu les regards insistant des hommes composant l'équipe. Mais si elle devait la comparer à une meute de loups, le chercheur en était l'alpha, cela était incontestable. Il faut dire aussi qu'il avait tout aussi pour l'être : la carrure, le sourire engageant et qu'il devait savoir très bien utiliser pour séduire, la confiance en soi et juste assez de narcissisme pour se croire irrésistible. Cet homme était un dominant, il n'y avait qu'à voir comment il serrait sa main et qu'il se l'appropria ensuite, ou comment il congédia son subalterne sans qu'aucune personne de la salle n'émette la moindre objection quant à son choix.


"Enchantée Zahran."

Sa voix était sure et tranquille, douce et chantante… volontairement séductrice car il était hors de question qu'il soit le seul à jouer à ce petit jeu. Elle salua de la tête les autres membres de l'équipe et reporta son regard au jeune homme bien audacieux. Qu'elle personnalité allait elle prendre ? Celle d'une naïve petite chercheuse se laissant faire ? Non, cela serait trop facile pour notre cher Zahran et elle en deviendrait ensuite sans intérêt pour lui si elle venait à aller dans son sens sans même résister. L'envoyer promener était séduisante comme solution, juste pour voir la tête qu'il serait capable de faire mais dans ce cas là, si ce dernier en tout cas n'aimait pas se prendre la tête, elle deviendrait là aussi sans intérêt pour lui. Etant donné qu'elle devait s'intégrer et se fondre dans ce petit monde, cela n'était pas dans son intérêt à elle non plus.
Il se proposait si "gentiment" de lui expliquer ce qu'il faisait, c'était l'occasion rêvée pour s'intégrer un peu plus et autour d'un verre en plus… vilain séducteur va. Emma aurait pu sourire à cette pensée mais s'en abstient. Elle avait fait son choix, ou du moins savait quelle direction prendre pour ne pas froisser le jeune homme sans pour autant passer pour une de ses gourdes craquant au premier sourire.


"Et bien… que diriez vous d'un café dans un premier temps ? Nous aviserons pour le verre ensuite."

Emma plongea son regard dans le sien avant de lui offrir un beau sourire puis faisant mine de se diriger vers la porte, échappa à cette main baladeuse avant qu'elle n'atteigne son objectif. Trop facile que de le laisser la tripoter aussi rapidement. Il allait devoir prendre son mal en patience, si patience il avait… Elle salua une nouvelle fois les membres de l'équipe d'un signe de la tête puis passa la porte du laboratoire, ne vérifiant même pas si ce cher Zahran la suivait ou non. Elle savait au plus profond d'elle que oui. De un parce qu'elle n'avait en rien repoussé ses avances, ayant suggérée que prendre un verre n'était pas à exclure et de deux parce qu'elle savait aussi très bien avoir éveillé sa curiosité voir son appétit à ne pas jouer les prudes ou les saintes ni touche. A moins qu'il ait prit son manque de réaction à sa main baladeuse comme un malaise… Non. Elle n'avait rougit en rien, cela ne pouvait pas être interprété ainsi.
Sans se retourner, vu qu'elle était sur d'elle, Emma reprit la parole :


"Cela fait longtemps que vous travaillez ici ? Vous pourriez alors me conseiller quand aux gens à éviter et au contraire ceux digne d'intérêt…"

Elle marqua un léger temps quand son salue discret vers une de ses collègues n'eu comme réponse qu'un regard froid. Qu'avait elle donc fait de si… dramatique pour faire face à une telle réaction d'une parfaite inconnue ? Serait il possible que notre Casanova ait déjà fait un tour entre ses cuisses avant de la jeter ? S'imaginait elle du coup qu'elle était sa prochaine… conquête ? Si oui, quelle idiote ! Ce n'était pas elle qu'il fallait haïr mais monsieur joli cœur. Quoi que… il ne semblait pas non plus du genre à promettre monts et merveilles pour coucher avec les unes et les autres. Il n'en avait après tout pas besoins avec le physique et le charisme qu'il avait…

"Dites moi… si se balader dans les couloirs en votre compagnie me vaut un regard polaire… à quoi dois je m'attendre pour un café en tête à tête avec vous ?"

Emma tourna la tête vers son compagnon, accompagnant sa question ironique d'un sourire qui ne l'était pas moins puis, se rapprochant de lui pour lui glisser sur le ton de la confidence, toujours aussi amusée :

"Histoire que je me prépare et me fasse une idée de ce qui se passera si jamais je vous invite à boire un verre chez moi…"

Elle lui fit un clin d'œil complice, ouvrant la porte de son bureau afin d'y déposer le dossier qu'elle avait récupéré, en passant, dans sa bannette puis, enfin les mains libres, se tourna vers Zarhan.

"Il va falloir que vous m'aiguillez pour le café. Je n'ai pas encore eu la chance de visiter la salle de pause !"
Avatar de l’utilisateur
Emma Goldsmith
Cobaye personnel de William
 
Messages: 7
Inscription: Sam 25 Juin 2011 07:38

Re: La blonde et le rebelle. chabadabada xD [Pv]

Messagede Zahran Geary le Mer 9 Nov 2011 21:10

Zahran était bien ponctuel aujourd’hui pour l’expérience qu’ils avaient programmé, preuve qu’il était impatient d’en voir le résultat et qu’il espérait vraiment une réussite. Seulement, ce ne fut pas le cas, et tout ça à cause du petit nouveau qui n’avait pas su appuyer sur le bon bouton. Pourtant, il avait veillé à lui donner la tâche la plus facile, il suffisait de savoir lire le nom juste au-dessus de chaque bouton et d’obéir aux ordres… Aucune analyse vitale, interprétation de chiffres et d’informations… Mais cet idiot s’était trompé, et tout s’empira dans le sas de sécurité où se passait la réaction chimique. Ce ne fut que le savoir-faire et l’habilité scientifique de Zahran qui évita que les petites explosions augmentent pour une déflagration pouvant rayer de la carte Mealgan. Il joua de la symbiose de deux gaz et ramena le tout au calme total et stoppa ainsi l’expérience. Il ne manqua pas bien sûr de sermonner et de virer sur le champs le pauvre fautif , se montrant insultant et autoritaire envers ce dernier. Et si la scène intéressa tout le monde au début, ce ne fut plus le cas à l’entrée d’une belle blonde. Belle blonde qui permit ainsi d’écourter le supplice du petit nouveau. Enfin, ce fut tous les autres scientifiques et techniciens qui captèrent sa présence, et le manque d’inattention de tout ce monde qui fit que le brun relâcha son « défouloir » pour faire face à la belle qui avait ainsi finit par entrer.

Ne chassant absolument pas son naturel, Zahran se comporta comme d’habitude, prenant les devants, saluant la magnifique jeune femme en se faisant séduisant et déjà plutôt familier dans ses propos, bien loin de l’étiquette professionnelle. Autant dire qu’Emma l’avait fort bien jugé dès le premier coup d’œil, mais il restait à voir tout ce qui pouvait se cacher derrière les apparences affichées. S’affirmant, il vira donc le technicien fautif, attira à lui la nouvelle, se montrant déjà bien possessif. Autant dire que c’était tout comme s’il avait dit à voix haute aux autres hommes : « elle est mienne ! ». La voix mélodieuse, séduisante et douce d’Emma ne manqua pas d’attirer encore plus l’attention de notre cher scientifique, en voilà une qui ne faisait pas de suite son effarouchée et en plus, n’avait pas que le physique d’avantageux, une belle voix est toujours bien à entendre, surtout sous forme de gémissements et de cris de plaisir. Le brun n’hésita pas une seconde pour rebondir sur la curiosité de la blonde pour lui proposer un verre et lui apporter ainsi des explications sur l’expérience. Notons aussi qu’il avait eut un comportement quelque peu… du sud, italien même, en rajoutant pas mal en disant que l’erreur du technicien viré avait failli faire exploser l’Irlande. Il ne se doutait absolument pas qu’Emma se demandait comment agir face à lui et il laissa sa main qui s’était posée dans son dos, descendre de plus en plus bas vers un endroit bien plus agréable.

Zahran positivait déjà de ne pas avoir eu affaire à une tentative de claque à sa main descendante, mais il fronça un peu les sourcils à la suite. Pas un refus complet d’un verre, juste un café pour commencer, bon, ce n’était pas 100% positif mais ni négatif, la demoiselle était donc prudente, hm ? Demoiselle oui, il n’avait pas oublié de jeter un coup d’œil à sa main, voir s’il y avait une alliance ou pas. Un réflexe. Bien que, si Emma était mariée, cela ne l’aurait pas empêché de tenter sa chance. Et voilà que la blonde s’avança, ne lui laissant pas le plaisir d’atteindre son objectif. Grmph ! Mais le sourire qu’il avait vu en croisant le regard de la nouvelle arrivée était encourageant. Bien… Il allait falloir prendre patience, mais rien qu’aux yeux, la récompense ne pouvait qu’être croustillante. Le brun fit signe aux scientifiques de reprendre leurs activités.

"Un café… bien sûr… pourquoi pas…."

Zahran prit une clé USB qu’il avait dans la poche de sa blouse et l’envoya à son « bras droit », le chargeant d’écrire le rapport à sa place. Il s’occuperait des papiers pour sa demande de renvoi pour le technicien après. Il emboita alors le pas à Emma, ne manquant pas de baisser son regard le long de son dos pour mater allègrement ses fesses, prenant bien le soin de ne pas revenir à sa hauteur, toujours en arrière. D’ailleurs, ce fut là qu’une de ses aventures d’un soir de son travail passa à côté d’eux et ne manqua pas de foudroyer du regard la blonde. Le brun, lui, n’avait porté aucune attention à celle-ci, commençant tout d’abord par répondre tranquillement à la première question d’Emma, ayant glissé nonchalamment ses mains dans les poches de son pantalon, ayant aussi déjà ouvert sa blouse pour être plus libre de ses mouvements et rendre ainsi visible son tee-shirt mettant en avant son torse bien formé.

"Je ne pense pas que l’on ait forcément les mêmes critères, et si c’est une façon de demander à qui faire confiance, je vais vous conseiller quelque chose… ne faîtes confiance à personne, et ça ne vous empêche pas de vous montrer amical pour autant et de profiter des relations humaines…"

Tout comme Monsieur l’avait fait avec cette fameuse collègue, mais celle-ci s’était attendu à plus qu’une simple nuit, et elle ne digérait absolument pas d’avoir été jetée comme un vulgaire détritus. D’ailleurs, Zahran haussa un sourcil à la question à ce sujet de la blonde, et il jeta un rapide coup d’œil derrière lui vers leur collègue.

"Ah, elle…. Ce n’est qu’une idiote qui croyait encore au prince charmant…"


Il n’exagérait en rien, c’est que, juste après s’être envoyés en l’air, la nana lui avait parlé soudainement de mariage, ça avait eu de quoi bien le refroidir. Mais, au vu de la taquinerie et question d’Emma, il devina quelque peu que cette dernière n’était pas de ce genre là… elle n’aurait pas sous entendu la possibilité d’accepter ce fameux verre et ce qui va avec ensuite. En tout cas, lui, il voyait les choses comme ça.

"Mais je ne m’en fais pas, si nous partageons un verre ensemble… Je sais être très dissuasif envers celles qui ne savent pas se tenir…"


Encore fallait-il bien sûr qu’il soit bien satisfait pour ne pas ignorer la belle blonde comme l’autre. Zahran s’arrêta et regarda l’intérieur du bureau qu’il put deviner en partie. Il ressortit une main de sa poche à la demande d’Emma qui était revenue et il lui attrapa tranquillement un bras, geste quelque peu complice déjà, avec toujours un sourire séducteur, l’attirant contre lui, pour commencer à avancer avec elle.

"Je pourrais vous faire tout visiter d’ici, une visite guidée privée, rien que pour vous. Alors, pour commencer, la salle de pause se trouve tout simplement au rez-de-chaussée, à côté de l’accueil… De quoi réunir tout le monde…"

C’était bien ce qu’il reprochait, il n’y avait pas l’intimité comparé à son bureau à lui où il avait tout ce qu’il fallait, personnellement. Il appela un ascenseur qui arriva de suite et il invita donc Emma à y entrer la première, la suivant ensuite, se plaçant prés d’elle et non contre la paroi opposée.

"Dîtes-moi Emma, ne pourrait-on pas plutôt se tutoyer, on a à peu prés la même tranche d’âge…"


Zahran n’attendit pas l’autorisation de la belle pour la tutoyer en tout cas, enchaînant tranquillement, ayant reglissé ses mains dans ses poches.

"Alors, d’où viens-tu ? Qu’est-ce qui t’amène chez les militaires ?"
Avatar de l’utilisateur
Zahran Geary
 
Messages: 18
Inscription: Dim 7 Juin 2009 18:05

Re: La blonde et le rebelle. chabadabada xD [Pv]

Messagede Emma Goldsmith le Sam 26 Nov 2011 16:02

La suite ->ici<-
Avatar de l’utilisateur
Emma Goldsmith
Cobaye personnel de William
 
Messages: 7
Inscription: Sam 25 Juin 2011 07:38


Retourner vers Laboratoires

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité





cron