Une autre dimension

Un lit, un bureau et peu de décoration. Le chef de la résistance étant fortement rechercher par l'armée, il a élu domicile dans cette endroit pas forcement accueillant, sombre et vétuste.

Re: Une autre dimension

Messagede Matéo de Cévynet le Mer 23 Fév 2011 15:50

Vavila était arrivé à l’appartement de Caïn et il ne se formalisa pas le moins du monde du simple sourire de Caïn comme accueil. Puis, que pouvaient-ils bien se dire ? Le chef rebelle n’avait certainement que peu envie de parler et lui-même n’était pas non plus très doué pour savoir réconforter. Il se rendit donc directement dans la chambre pour s’occuper d’Erwan. Il vérifia que tout se passait comme prévu, même si la guérison serait longue. Il ne tarda pas à ressortir et voyant Caïn perdu dans ses pensées, un verre à la main, il quitta l’appartement sans un mot. Il préférait laisser Caïn seul, en lui souhaitant bien sûr de tenir le coup. Il savait que ce dernier n’était pas faible, mais ce qu’il traversait n’était absolument pas évident. Cependant, il était rassurant de se dire que le plus dur était passé. Jun avait réussit à canaliser leur chef pour éviter que celui-ci ne prenne trop de risques de finir entre les mains de leur ennemi. Il retourna à son appartement par la suite, sachant qu’il pouvait se poser tranquillement dorénavant. Les prochains soins ne seraient maintenant que pour demain.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Matéo avait quitté son boulot, ne mettant pas longtemps pour rejoindre le QG des rebelles qui se trouvait tout près en même temps, dans le parc de l’école. Il était vrai que c’était une bonne façon de se protéger de l’armée et de William. Enfin, il pouvait maintenant entrer dans le repère sans problème, mais pour ce qui était d’aller plus loin que l’accueil, c’était tout autre chose selon sur qui il tombait. Mais de par sa nature, il n’en tenait pas vraiment compte, se disant qu’il pouvait comprendre que certaines personnes doutent de lui, qui ne choisit pas clairement de camp au final. Ces derniers ne le connaissaient pas personnellement pour savoir qu’il était bien plus de leur côté. C’est comme ça qu’il s’arrêta devant l’hôtesse d’accueil du jour, signalant son arrivée. Il était quand même un peu impatient, curieux du pourquoi de l’invitation de Caïn, mais il avait toujours un sourire aux lèvres. Et ce même l’humaine ne le crut pas le moins du monde au premier abord, au moins, il pouvait noter le point positif qu’elle se renseigne auprès de leur Chef. Il put entendre la voix froide de Caïn, répondant à l’appel. Quelque chose n’allait pas de son côté ? Contrarié par quelque chose ? S’inquiétant déjà un peu, le directeur remercia quand même la pauvre humaine avec un petit sourire, avant de s’engager dans un couloir. Il n’avait pas besoin de quelqu’un pour le guider de toute façon, étant déjà venu plusieurs fois. Mais toujours est-il qu’il ne passa pas inaperçu dans les couloirs du QG…

Matéo fut ainsi bien content d’arriver à bon port, pour ne même pas avoir besoin de frapper ou quoique ce soit que Caïn l’invita à entrer. Ce qu’il fit bien sûr. C’était bien pratique d’être vampire pour ça, et ça permettait aussi d’agir avant d’être dérangé. Il marqua un léger temps, alors qu’il refermait la porte derrière lui, en voyant un Caïn avachie dans un fauteuil, avec un verre à la main et une bouteille sur la table basse. Rien que ça, le directeur fronça légèrement les sourcils, comprenant de suite que quelque chose n’allait pas en effet pour que son ami soit en train de boire. Seulement, Caïn prit les devants avant qu’il ne puisse dire quoique ce soit. Il avait commencé à s’avancer vers ce dernier, mais au « Erwan est de retour » il se stoppa sur place, remarquant alors que maintenant cette odeur qui lui semblait lointaine mais qu’il connaissait, provenant de la chambre à côté. Il tourna rapidement son regard vers la porte de la chambre avant de reporter toute son attention sur le chef rebelle. Matéo entrouvrit les lèvres peu à peu aux nouvelles données par Caïn, choqué et touché en même temps. Certes, il ne pouvait pas imaginer la souffrance ressentie par son ami, mais il voyait bien le pourquoi ce dernier avait décidé de s’abandonner dans l’alcool de toute évidence.

Doucement, suite à l’invitation de Caïn à s’installer, Matéo s’approcha de lui, pour se pencher et attraper la bouteille de Tequila. Il plongea ensuite son regard dans celui de son ami, sans pour autant chercher à prendre son verre des mains pour l’instant.

"Je suis vraiment désolé que son retour se passe ainsi, pour toi, Caïn…. Je sais très bien que je ne peux pas dire que je comprends ta souffrance, je n’ai jamais vécu ce genre de situation…"

Le directeur s’agenouilla à côté du fauteuil, posant la bouteille par terre, entre ses genoux, une main sur l’accoudoir et l’autre se saisissant de la main de Caïn qui tenait le verre. Matéo savait bien que ce n’était pas la première fois que Caïn essayait d’oublier avec l’alcool, lui-même avait connu des passes ainsi. Mais maintenant qu’Erwan était de retour, c’était très différent. Et il ne pouvait pas rester ainsi à le regarder se saouler, il voulait l’aider, et aussi faire qu’il tienne le coup sans l’aide de l’alcool.

"Je pense quand même que tu ne devrais pas boire…. Tu n’as pas besoin de ça maintenant…. Même si tu ne peux pas l’approcher autant que tu le voudrais, tu as Erwan qui est là non ?... Ne serait-il pas mieux que tu restes à côté de lui, même si c’est dans un fauteuil à côté du lit…. Je suis sûr que ça te serait plus bénéfique de resonger à tes bons souvenirs avec lui, en regardant son visage, de penser à reconstruire ces moments-là dans l’avenir…."

Matéo était toujours si innocent et si naïf sur certaines choses, que sa façon d’être lui permettrait certes de pouvoir faire face des manières qu’il décrivait. Mais d’autres, frappés par un certain scepticisme et diverses blessures, ne pouvaient pas y arriver, à culpabiliser trop peut-être. Ou parce qu’il n’avait peut-être par foi. Mais il savait une chose, qu’il rappela d’ailleurs à son ami, serrant un peu plus sa main sur la sienne.

"Tu dois avoir foi… Caïn… Pas en l’alcool pour te faire oublier ce que tu as vécu là… Mais en l’amour que tu partages avec Erwan… Je suis sûr que lui aussi se bat pour ça…"
Avatar de l’utilisateur
Matéo de Cévynet
Directeur d'Istravel
 
Messages: 248
Inscription: Ven 27 Juin 2008 17:18
Age du perso: 16 ans
Humain ou Vampire: Vampire
Rebelle / armée / neutre?: Neutre

Re: Une autre dimension

Messagede Caïn Hargreaves le Mer 13 Avr 2011 12:47

En vidant son premier verre, Caïn avait songer que sa bouteille ne ferait pas long feu. Pas qu'il soit dépendant de l'alcool et qu'il en appréciait plus que ça le goût, mais il aimait l'effet que cela pouvait avoir vis à vis de son esprit. Au moins, il pourrait oublier quelques heures ce qui l'affectait, à savoir le retour d'un Erwan meurtri et cela en partie de sa faute... Et comme ce cher Caïn n'aime en rien boire seul, il s'était dit que son cher ami Matéo serait d'agréable compagnie pour ces quelques heures.
Il l'avait donc contacté, l'invitant à venir le voir au QG sans pour autant lui expliquer le pourquoi du comment et une fois ce dernier ayant franchit sa porte, se contenta en quelques phrases d'expliquer succinctement les faits récents. Cherchait il à se justifier ? Sans doute. En avait il réellement besoins ? Non. Mais l'honnêteté était de mise en compagnie de Mat', il ne voulait pas lui mentir et inventer un prétexte bidon.

Un sourire légèrement amusé ourla ses lèvres quand il le vit se stopper à l'annonce du nom d'Erwan et il se demanda furtivement si Mat' le craignait encore. Avait il eu peur, un instant, que tout cela soit un "piège" et que son amour allait sortir de la chambre pour dévisser la tête de celui ayant couché avec lui de temps en temps ces derniers siècles ? Risible pour lui mais pas forcement si farfelue que ça comme idée. Erwan avait toujours été si possessif... Mais bon, il n'était pas d'humeur taquine et il garda donc cette vision pour lui, se contentant de poursuivre son récit et de se replonger dans ce qu'il voulait oublier...
Caïn but une nouvelle gorgée de tequila une fois sa prise de parole terminée, puis suivi du regard Matéo s'approchant. Il le laissa se saisir de la bouteille mais haussa un sourcil quand il ne le vit pas prendre un verre. Tient donc... Cela n'était pas bon signe et il suspectait que finalement, les reproches ou quelques choses d'approchant n'allait pas tarder à pleuvoir...

Il l'écouta alors lui parler sans bouger, ne le quittant pas des yeux et resserra légèrement ses doigts sur son verre quand Matéo se saisit de sa main. Oh il savait ce qu'il avait en tête, en même temps il ne faisait rien pour le lui cacher, mais avait il envie d'entendre ce qu'il avait à lui dire pour justifier le fait qu'il ne devait pas boire ? Les mots prononcés aurait pu lui arracher un ricanement... mais il n'en fit rien, se murant dans ce corps sans expression et sans réaction, laissant du coup libre cours à Mat' pour poursuivre.


"Que crois tu que je fais depuis plus d'une semaine ? Que je batifole dans la forêt voisine ? Je le veille jour après jour. Heures après heures. Je repousse même mes limites afin de ne quitter la chambre pour me nourrir que quand cela devient nécessaire...

… Il avait été plus acide que prévu… Il n'était pas si évident de garder pour soi toute cette colère, cette douleur… Matéo n'y était pour rien bien sur, mais, l'entendre lui faire en quelque sorte la morale ne lui plaisait pas. Son ami avait raison, mais il n'était pas vraiment en état de lui accorder ces points là….

"… Mais croit moi… ce que je peux lire sur son visage ne m'aide pas trop à resonger aux bons souvenirs… Cette souffrance présent sur ses traits… cette détresse qui ne lui est pas coutumière et qui me déstabilise… et cette impossibilité physique pour moi de l'atténuer ne serait ce qu'un peu… Sans compter la culpabilité qui me ronge…………….. L'alcool est une douce solution… Tu le sais très bien…"

Il ne tenta pas cependant d'arracher sa main tenant son verre de celles de Mat'. Oh il aurait pu… il avait maintenant la force et le caractère nécessaire pour ça, mais l'envie n'était pas si présente.

"Je l'aime Mat et je sais que cet amour me permettra de tenir, d'être patient, de suivre son rythme et de l'aider à renaître de ses cendres si on peut dire… mais ne crois tu pas que j'ai aussi besoins de moments où je ne suis pas aussi fort…. Où j'aurais le droit de sombrer… ?"

Caïn plongea son regard sombre dans le sien avant d'utiliser sa seconde main pour se saisir de son verre et le porter à ses lèvres pour le finir d'une traite. Il avait besoins de s'abrutir avec de l'alcool… pour avoir le courage d'affronter les stigmates qu'allaient porter le corps tant chérit de son amour… pour avoir aussi assez de force pour poursuivre ce bras de fer qu'il avait initié avec William, car si il y avait bien une chose dont il était conscient, c'est que les jours, mois et années à venir ne serait pas une partie de plaisir. Il allait être traqué… et il allait devoir faire tout son possible pour ne pas être débusqué, pour ne pas entraîner dans sa chute – si chute il y avait – son amour, ses amis, ses alliers et ceux qui croyaient en lui. Peut être n'aurait il pas du devenir chef des rebelles…

"… Tu n'es toujours pas décidé à prendre un verre avec moi ? Si la réponse est non… hmm… … Je pourrais bien sur t'offrir autre chose, mais je ne pense pas que tu sois assez fou pour jouer à ce genre de jeu avec moi maintenant qu'Erwan est de retour… dommage au fond que notre amour soit si exclusif… j'aimais bien les soirées que nous passions de temps en temps… "

Un sourire s'afficha sur ses lèvres alors qu'il essayait de déstabiliser Matéo afin qu'il cesse de lui dire que son idée de boire n'était pas la bonne. C'était un peu pervers au fond… surtout qu'il se savait très bien incapable de tromper Erwan maintenant qu'il était revenu dans sa vie, même si sa frustration était belle et bien présente…
Avatar de l’utilisateur
Caïn Hargreaves
Chef des rebelles
 
Messages: 269
Inscription: Jeu 26 Juin 2008 23:26
Age du perso: 18 ans (318 ans)
Humain ou Vampire: Vampire
Rebelle / armée / neutre?: Rebelle
Ame soeur: Erwanchouuuuu

Re: Une autre dimension

Messagede Matéo de Cévynet le Lun 13 Juin 2011 11:19

Matéo avait conscience et espérait bien sûr pour Caïn que le retour d’Erwan arriverait un jour. Le vortex était au final un phénomène pouvant se révéler cruel au plus haut point… Mais là, à vrai dire, il ne s’attendait pas à se trouver devant cette situation, car, pour lui, il aurait été facile à le deviner grâce à une étincelle qui reviendrait chez son ami… Ce soir, il avait plutôt eu l’impression que quelque chose devait tracasser le chef des rebelles, par le fait de vouloir boire quelques verres… Seulement, ça dépassait tout ce qu’il aurait pu imaginer. Le pire était donc arrivé, William était arrivé le premier… Le directeur essaya de positiver sur le fait que Caïn ait réussit à récupérer Erwan et surtout à en sortir vivant… Puis, il préféra éviter de trop penser à ce qui avait du se passer et opta plus sur l’aide qu’il pouvait apporter à son ami. Il était déjà suffisamment touché par la nouvelle… Il s’approcha alors du chef des rebelles qui avait tout de celui qui veut se perdre dans l’alcool, mais vu comment celui-ci ne tenait pas à ce dernier, il était sûrement bien plus sage de le dissuader de continuer sur cette voix… L’alcool pouvait se révéler parfois bien dangereux par des effets inattendus… Il prit alors la bouteille de tequila qu’il cala entre ses genoux alors qu’il s’agenouilla à côté du fauteuil de Caïn. Il ne cachait pas en effet son intention, même s’il agit tout en douceur, que ce soit dans ses paroles ou dans ses gestes, parfaitement conscient que cela pouvait ne pas être simple de raisonner son ami. Ce dernier avait été profondément blessé, il n’y avait aucun doute, et dire non à la moindre chose pouvant le soulager un peu ne pouvait qu’être difficile… Seulement, ça ne coûtait rien d’essayer, c’était pour son bien après tout.

Matéo sentit la froideur installée chez Caïn alors qu’il avait commencé à prendre la parole, mais il ne s’arrêta pas pour autant, restant calme, parlant en toute honnêteté avec sa naïveté bien à lui, ressentant ces doigts se resserrant discrètement sur le verre. En viendrait-il à lui enlever de force le verre ? Non, il n’était pas là non plus pour empirer la situation. Il en vint à parler de cet amour si fort qu’avait Caïn pour Erwan, ce dernier étant endormi de toute évidence, ce sentiment qui avait aidé son ami à tenir le coup, en dehors de quelques moments de faiblesses, démontrant qu’ils n’avaient pas totalement perdu leur humanité au final. Ces faiblesses que lui aussi avait au comme su si bien le lui rappeler Caïn d’une façon bien cassante. Chacun avait son passé douloureux remontant de temps en temps à la surface, et il était vrai qu’il était incapable de dire comment il réagirait s’il était à la place de Caïn… Il se pinça les lèvres discrètement, enfermant son propre ressenti pour se concentrer uniquement sur celui de Caïn. Colère et douleur se mélangeaient, de la détresse aussi ? En tout cas, il ne chercha pas à l’empêcher de prendre son verre avec son autre main, l’écoutant attentivement et il alla prendre la main libre de son ami, la serrant doucement, comme un simple soutien auquel il pouvait s’accrocher. Ses sourcils s’étaient légèrement froncés en soutenant le regard sombre du chef des rebelles, mais à vrai dire, la bête devait lui être aussi une aide en plus dans cette situation. Il soupira doucement, c’est que Caïn était un bon parleur aussi quand il le voulait, bien que sa façon de penser n’ait pas changé, il était moins enclin à insister pour que son ami arrête de boire… Il suffisait de voir déjà comment il venait de finir son verre… Par contre, lui n’avait pas l’intention de boire, il savait très bien comment ça finissait quand tous les deux étaient saouls ensembles et ce n’était absolument pas le moment pour plusieurs raisons. Tout d’abord, cela pourrait amener Caïn à culpabiliser plus après, il y avait aussi Erwan, qui n’allait pas apprécier de le savoir sûrement déjà. Il tenait à sa vie malgré tout hein, et par respect de ce couple, il avait bien intérêt à garder la tête clair si jamais l’alcool faisait déraper Caïn. Ce dernier aimait tant Erwan…

Matéo esquissa un doux sourire à cette pensée, c’était une bonne chose dans ce monde, et il comptait signaler alors au chef rebelle qu’il pouvait toujours compter sur lui et ses proches pour le soutenir lorsqu’il est sur le point de sombrer, mais il fut pris de vitesse par une remarque de ce dernier qui lui fit entrouvrir tout d’abord les lèvres de surprise. Est-ce que ce qu’il avait pensé juste avant s’était lu sur son visage ? Le directeur se retrouva à rougir légèrement, pour afficher une moue réprobatrice. Il décoiffa sans gêne Caïn tout en marmonnant.

"Ne dis pas de bêtises ! Tu sais bien que je ne suis pas suicidaire hein… Alors, si tu tiens tant à te saouler, soit, mais il faut bien qu’un des deux restent avec la tête claire… Je n’ai pas trop envie que l’on m’arrache la tête… "

Matéo avait parlé avec un petit sourire à sa dernière phrase, comme si c’était une petite plaisanterie pour détendre un peu l’atmosphère, mais à vrai dire, c’était en partie sérieux, dieu sait comment pourrait réagir Erwan rien qu’en sachant que quelqu’un avait partagé quelques nuits avec Caïn ces dernières années… Il finit par se relever, reprenant la bouteille qu’il avait calée entre ses genoux, et il poussa gentiment un peu Caïn histoire de pouvoir s’asseoir sur un des accoudoirs du fauteuil.

"Par contre, je vais me permettre de réguler le service du bar…"

S’il pouvait déjà éviter à Caïn d’avoir une descente bien trop rapide et de boire du coup plus, ça serai une bonne chose de gagner. Il enchaîna par contre rapidement, comme pour éviter toute contestation, sur un thème un peu plus sérieux, en un murmure, faisant tourner entre ses mains la bouteille.

"Tu sais en tout cas que tu peux compter indirectement sur mon aide…."

Un petit rappel, conscient que le retour d’Erwan allait envenimer grandement la situation entre les rebelles et l’armée. William devait être furieux, bien qu’il soit loin d’imaginer à quel point vu que Caïn avait réussit à le blesser… Ce n’était pas facile de garder une position neutre en apparence et il en avait acquis ainsi un certain art d’agir parfois en retrait dans l’ombre dont il pourrait faire profiter Caïn en cas de situation critique.
Avatar de l’utilisateur
Matéo de Cévynet
Directeur d'Istravel
 
Messages: 248
Inscription: Ven 27 Juin 2008 17:18
Age du perso: 16 ans
Humain ou Vampire: Vampire
Rebelle / armée / neutre?: Neutre

Re: Une autre dimension

Messagede Caïn Hargreaves le Jeu 18 Aoû 2011 12:05

Un léger rire, qu'il se surprit presque à émettre, raisonna dans la pièce quand Matéo se retrouva à rougir tout en ébouriffant ses cheveux alors qu'il lui avait fait une proposition volontairement malhonnête juste pour voir l'effet que cela allait lui faire. Et il n'était pas déçu du résultat. Comme prévu Matéo s'empressa de dire que ce n'était pas une bonne idée tout en justifiant le tout comme une envie de rester en vie. Cela le fit donc rire… même si au fond les propos de Mat n'étaient pas forcement si aberrant que ça. Erwan pouvait être si… excessif parfois.
Un grognement suivi son rire cependant quand son ami lui informa qu'il ne pourrait pas boire tout son soûl et il rendit finalement les armes quand la discussion redevint sérieuse. Ok, il allait être raisonnable. Il s'abrutirait avec l'alcool une fois seul… Etait ce raisonnable ça par contre ???


"Je le sais Mat' et je comprends ta position dans ce conflit. Tu as une école à gérer après tout… et j'imagine que ce n'est pas de tout repos…"

Il se pencha en avant afin de poser son verre vide sur la table basse et retourna s'installer confortablement dans son fauteuil. Après un bref coup d'œil vers son ami.

"Mat… pardonne moi pour ce que je t'ai dit tout à l'heure. Je ne voulais pas faire revenir à la surface de mauvais souvenirs. C'était bas comme réaction et je te pris donc de m'excuser. Je suis fatigué, affamé et anxieux et ce joyeux petit cocktail me rend… absolument détestable."

Caïn eut un petit sourire en se souvenant de quelque chose et il partagea sa pensée d'une voix amusé avec Mat.

"… Je suis même allé jusqu'à mordre Zahran sans lui demander sa permission… Tu aurais du voir sa tête… On aurait dit que j'avais commis la pire des atrocités mais qu'à son plus grand malheur il avait aimé ça. Ce mec est vraiment bizarre. Il fait une telle montagne de si peu de chose… Comme quand il croise Jun, il s'applique à mettre trois bons mètres entre eux. Tu crois qu'il s'est déjà passé quelque chose et qu'il n'assume pas ? "

Parler de choses futiles allaient peut être l'aider à oublier temporairement. Cela ne serait pas aussi efficace que l'alcool mais plairait à Matéo. Il pouvait bien faire un effort pour une fois. D'ailleurs… à resonger ainsi aux liens qu'il avait avec le directeur, il se demanda si ce dernier n'allait pas regretter un tout petit peu le retour d'Erwan. Oh, il le savait heureux pour lui. Aucun doute la dessus. Lui serait heureux pour lui si jamais Liam revenait dans sa vie même s'il savait fort bien que cela ne serait pas le cas… Contrairement à Erwan, ce dernier n'avait pas été emporté par le vortex, il en avait la preuve, mais Caïn n'avait jamais eu la force de le lui dire et il ne lui dirait jamais. Son chagrin avait fait bien trop de dégâts, leurs nuits alcoolisées en étaient la preuve… ils se mettaient dans un tel état parfois….

FLASH-BACK : 200 ans en arrière.

Saouls… ils étaient saouls. Pas un pour rattraper l'autre. Ils avaient descendu pas moins de trois bouteilles de tequila à eux deux et étaient en train de s'attaquer à la quatrième… enfin s'ils arrivaient à l'ouvrir sans la casser et cela n'était pas gagner. Caïn avait beau s'escrimer sur ce satané bouchon, sans user de sa force vampirique il n'arrivait à rien. Dépité, il tendit la bouteille à son compagnon de beuverie.

"…..Arrive pas…."

Il fit des yeux de chien battu à… la bouteille (faut pas lui en vouloir ! il tient pas l'alcool xD) mais elle osait y rester insensible et rester fermé. Bouteille sans cœur ! (mais oui Caïn… c'est pas nouveau ça xD) Il voulait pourtant tellement sentir le goût de tequila une dernière fois…. Un regard pour les verres… vides… les autres bouteilles ? Plus une goutte… Un long soupir désespéré franchit ses lèvres et il posa son regard sur Mat'. Allait il être son sauveur et briser la résistance de cette maudite bouteille ?
Avatar de l’utilisateur
Caïn Hargreaves
Chef des rebelles
 
Messages: 269
Inscription: Jeu 26 Juin 2008 23:26
Age du perso: 18 ans (318 ans)
Humain ou Vampire: Vampire
Rebelle / armée / neutre?: Rebelle
Ame soeur: Erwanchouuuuu

Re: Une autre dimension

Messagede Matéo de Cévynet le Mar 1 Nov 2011 20:40

Excessif, ça, c’était peu de le dire… Matéo avait pu avoir un aperçu du tempérament d’Erwan, qui ne manquait pas d’agir dans les extrêmes parfois, malgré l’apparence hautaine et contrôlée qu’il affichait en temps normal. Il était donc évident qu’il ne pouvait que le craindre puisqu’il avait eu une amitié quelque peu plus poussée à certains moments avec Caïn. C’est aussi ce qui l’amena à réagir un peu vivement en rougissant quand Caïn le taquina en parlant de lui offrir autre chose qu’un verre, faisant clairement allusion à ce qu’ils faisaient quand ils se retrouvaient tous les deux saouls. Enfin, il préféra finir sur un ton amical et plaisantin, ayant apprécié tout de même de voir que Caïn était capable de rire encore un peu, et il exprima alors son intention de contrôler son débit de boisson, pensant vraiment avant tout à son bien. Il ne songeait absolument pas que son ami puisse vouloir en profiter après qu’il ne soit plus là… et il était vrai que ça serait bien plus embêtant, surtout si celui-ci finissait par sortir de l’appartement et faisait ainsi une bêtise pouvant le remplir de plein de regrets. Il s’était installé sur un accoudoir du fauteuil de Caïn et c’est, pour éviter donc toute protestation, qu’il changea de sujet, faisant part de l’aide qu’il pourrait apporter, bien sûr tout cela en respectant la position neutre qu’il donnait en apparence pour protéger l’école sous sa responsabilité.

Matéo appréciait toujours que Caïn comprenne toujours sa position et il le suivit des yeux quand il posa son verre sur la table basse. Il fut malgré tout un peu surpris par ses excuses et il eut un petit soupir, secouant doucement la tête de gauche à droite. Franchement, il n’allait pas tenir rigueur à Caïn d’avoir été quelque peu détestable, ce dernier avait été blessé et i était normal qu’il y réagisse d’une certaine façon.


"Tu n’as pas à t’excuser, franchement, je serais bien un idiot si je n’étais pas capable de te pardonner de réagir ainsi."


L’air de rien, Matéo devenait un peu plus laxiste, se disant qu’il pouvait bien resservir un bon verre à Caïn mais alors qu’il allait esquisser le geste d’attraper le verre de Caïn posé sur la table basse il marqua un sacré temps à ce que celui-ci continua de dire là. Il avait mordu Zahran ? Et ben ! Matéo avait déjà croisé quelques fois ce brun rebelle qui accostait toute femme à son goût, mais qui, en effet, évitait comme la peste Jun. C’était une sacrée énigme sur la raison pour lui, vu qu’il n’avait surtout pas trop pris le temps d’y réfléchir vraiment. Il essaya malgré tout d’imaginer la tête qu’avait du faire Zahran, et ce, en prenant compte la différence de taille avec Caïn et il eut un léger rire.


"Je n’ai jamais vraiment cherché à comprendre Zahran, juste que je me doute bien que Jun lui fait peur pour quelque chose mais quant à ce qui a pu passer… franchement, je n’en ai aucune idée."

Notons bien que Matéo ne voyait pas ça dans le sens que Zahran pourrait être sensible aux hommes aussi, et qu’il ait pu avoir une aventure avec Jun. Il avait gardé ce côté si humain, il n’avait pas évolué vers ce détachement que pouvait avoir les vampires, ou encore ce comportement pervers souvent prononcé chez eux. Il avait gardé une innocence, des réactions et une sensibilité propre à l’humain qu’il avait été, comme s’il avait justement du mal à s’en défaire, ou qu’il s’y accrochait par besoin de stabilité et par l’attache au souvenir de Liam inconsciemment. Enfin, étant quelque peu plus clément vis-à-vis de l’envie de boire de Caïn et il se pencha donc en avant pour récupérer le verre de ce dernier, le remplissant à nouveau à ras bord de téquila et il le lui tendit avec un sourire. L’odeur et la couleur du liquide qu’il avait versé lui rappela lui aussi leurs moments de buveries entre désespérés.

Donc, 200 ans plus tôt…

C’était étrange comment cette sensation de chaleur, pas ressentie depuis fort longtemps, avait tendance à l’envahir un peu. Il se sentait aussi tout léger, loin de tout, n’ayant plus de sombres et tristes pensées. Ils s’étaient retrouvés tous les deux avec Caïn, en deux désespérés, séparés de ceux qu’ils avaient aimé ou aimaient toujours. Matéo était déjà le directeur d’istravel, habillé d’un costume dont il avait déjà défait à moitié le nœud de cravate et ouvert les deux premiers boutons de sa chemise. Il ne portait plus aussi ses lunettes, ses yeux brillaient quelque peu sous l’effet de l’alcool, tout aussi saoûl que l’était Caïn. Il rigolait pour un rien, incapable de pouvoir marcher et se tenir debout impeccablement à cet instant. Assis par terre, dans la chambre du chef rebelle, Matéo le regardait essayer d’ouvrir leur quatrième bouteille de tequila sans succès. Oui, quatre, alors qu’il ne tenait pas du tout à l’alcool. Il gonfla un peu ses joues, un peu rougies, s’approchant alors à quatre pattes de Caïn pour lui prendre des mains la vilaine bouteille à qui il parla d’ailleurs.


"Fais voir… Aller, viens voir papa, ce n’est pas bien de nous faire attendre toi…. Hmph !"

Matéo essaya alors à son tour de l’ouvrir, sans prendre le risque de la briser, c’était leur dernière bouteille et il avait trop envie de sentir ce liquide qui donnait un peu chaud et faisait se sentir siiii bien ! Seulement, encore plus maladroit, il n’arriva à rien, prenant une tête de chien battu.


"Maiiiis, Caïiiin, elle veut pas ! Ah, ‘tends, j’ai une idée !"

Il chouina un peu avant d’avoir soudainement une idée et c’est en sortant ses canines de vampire qu’il se mit à mordiller le bouchon, arrivant a lors à y planter ses canines et il tira de toutes ses forces et…. Ooooooh, le joli pop adoré ! Et un directeur qui parla difficilement en enlevant déjà une canine du bouchon qu’il cherchait à enlever.


"Ech voilasch.. shmaich !!"

Seulement, voilà, il fallait croire qu’il avait si bien planté son autre canine dans le bouchon et avec sa main un peu tremblante et l’effet de l’alcool, il n’arrivait plus à l’enlever.


"Chuis choinché Chain ! T-T"
Avatar de l’utilisateur
Matéo de Cévynet
Directeur d'Istravel
 
Messages: 248
Inscription: Ven 27 Juin 2008 17:18
Age du perso: 16 ans
Humain ou Vampire: Vampire
Rebelle / armée / neutre?: Neutre

Re: Une autre dimension

Messagede Caïn Hargreaves le Sam 26 Nov 2011 15:55

Comment appelait-on déjà leur état là ? Ah oui ! Complètement saoule, bourré, déchiré selon à qui on pose la question. Mais nos deux ex petits nobles se contenteraient de saoule, plus… correcte comme mot même si à mon humble avis n'est pas assez fort pour décrire l'état lamentable dans lequel ils sont. L'un comme l'autre parlant à une bouteille de téquila alors que même en étant vampire ils n'arrivent pas à l'ouvrir. Si ça, ça n'est pas lamentable…
Caïn avait donc rendu les armes, n'arrivant à rien sans craindre de casser la bouteille. S'il fallait aller jusqu'à casser la bouteille autant le faire dans un endroit où il pourrait récupérer le précieux liquide qu'il convoitait. Un tapis ce n'est pas forcement pratique… Alors, avant d'exécuter cette dernière idée saugrenue, il s'était tourné vers Matéo l'air abattu lui faisant bien comprendre qu'il n'y arrivait pas. Quand ce dernier se saisit de la bouteille, l'espoir renaquit dans ses prunelles et il fixa son sauveur sans bouger, près à lui prendre des mains la bouteille une fois ouverte… Mais voila… Matéo semblait au même point que lui, incapable de l'ouvrir et une mine dépitée se dessina sur ses traits… vite remplacée par un grand sourire quand son ami lui fit comprendre qu'il avait une idée. Ahhh ! Voila qui était intéressant !
Mais voila, il resta en arrêt total quand il vit Mat sortir ses canines, se demandant si ce dernier n'essayait pas de tricher un peu pour boire plus de téquila que lui et en comprenant – après un trèèèès long moment de réflexion – ce qu'il était en train de faire, son regard se refit brillant en moins de temps qu'il ne faut pour le dire.


"Youpiiii !! Tu es trop fort !!! "

Et hop, il lui piqua sans aucune cérémonie la bouteille des mains, le laissant batailler avec son bouchon tout seul alors que lui buvait une bonne gorgée de ce liquide lui brûlant la gorge et faisant rosir un peu plus ses joues. Caïn reporta cependant son regard sur Matéo quand il comprit qu'il y avait un problème et avec une précaution infinie reposa la bouteille sur la table pour s'approcher de son ami à quatre pattes, regardant le bouchon… puis la canine dedans… avant d'éclater tout bonnement de rire. Vive l'aide non ?
Il eut bien du mal à lutter contre son fou rire, les larmes perlant au coin de ses yeux tellement il trouvait la situation hilarante, puis soufflant un petit coup, pris appuie sur l'épaule de Mat et tendit la main vers le bouchon.


"Bouge pas… "

Ah… loupé… sa main s'était refermée dans le vide…

"Han… Mat ! Je t'ai dit de pas bouger!"

Il n'avait pas vraiment conscience là que Mat ne bougeait pas mais que s'était effectivement lui qui avait bien du mal à faire une mise au point et viser juste. Bon sang ! Que c'était énervant ça ! Il eut un grognement contrarié, essayant plusieurs fois sans succès avant d'avoir lui aussi une idée. Si Mat était arrivé à enlever le bouchon de la bouteille avec les dents, lui arriverait à enlever le bouchant de la canine de la même manière. Il posa donc sa seconde main sur l'autre épaule de Matéo et sans sortir ses canines – voir Mat coincé lui servait quand même de leçon même fin saoule – choppa du premier coup le bouchon de ses dents et en tirant dessus arriva à l'en défaire. Victoire !! \o/

Il laissa ensuite tomber le bouchon, heureux de constater qu'en ouvrant la bouche il n'avait pas eut le même problème que son ami et alors qu'il allait se reculer pour attraper la bouteille et la lui proposer en compensation réalisa qu'il avait été bien proche de ses lèvres… Cela faisait si longtemps qu'il n'avait pas embrassé quelqu'un… Erwan… son Erwan lui manquait… Ses lèvres, ses mains, son corps… le sexe… oui le sexe lui manquait aussi. Et voila qu'après toutes ces pensées perverses il se retrouvait non loin des lèvres de Matéo à se demander ce que ça ferait s'il l'embrassait là, maintenant…


"…. Mat… Je peux t'embrasser dit ? "

Oui, il lui demandait, mais vu la proximité et sa stabilité loin d'être parfaite, il se retrouva à poser la question alors que ses lèvres frôlaient les siennes… L'alcool ne le rendait pas qu'euphorique… et ça il le savait pourtant… l'alcool exacerbait aussi son désir et le fait de sentir cette effleurement entre leurs lèvres lui tira un frisson qui le poussa à combler les dernières millimètres afin de poser un léger baiser sur les lèvres douces de son ami. Lui avait il répondu d'ailleurs ? Il ne savait plus… n'avait pas du entendre si c'était le cas… et s'en fichait au fond tant qu'il pouvait continuer… Il posa ensuite un deuxième, puis un troisième baiser du bout des lèvres sur les siennes avant d'incliner légèrement la tête sur le côté et d'imbriquer mieux leurs lèvres entres elles, les caressant de sa langue… cherchant un passage pour aller caliner sa jumelle.. si bien sur Matéo se laissait faire bien sagement. S'il tentait de le repousser et bien il insisterait tout simplement un peu plus et il verrait bien. De toute façon, vu son état, il ne pourrait pas vraiment lutter pour imposer quoique ce soit… et puis… ce n'était pas dans sa nature non plus d'imposer…
Avatar de l’utilisateur
Caïn Hargreaves
Chef des rebelles
 
Messages: 269
Inscription: Jeu 26 Juin 2008 23:26
Age du perso: 18 ans (318 ans)
Humain ou Vampire: Vampire
Rebelle / armée / neutre?: Rebelle
Ame soeur: Erwanchouuuuu

Re: Une autre dimension

Messagede Matéo de Cévynet le Sam 10 Mar 2012 18:34

Cruelle bouteille qui ne voulait pas s’ouvrir ! Matéo avait bien volontiers accepté d’aider Caïn pour faire sauter ce maudit bouchon. C’est qu’il voulait lui aussi sa dose d’alcool (genre il n’en avait pas déjà eu assez), il était déjà en manque alors…. Voyant que rien n’y faisait sans risquer de briser la bouteille, et là ça serait un véritable gâchis, si tout ce précieux liquide se retrouvait à s’écouler par terre ou sur lui… Enfin, il n’avait pas conscience que, dans son état, il serait déjà capable de peut-être lécher le sol ou ses propres habits oO. En tout cas, il eut une idée, de génie d’après lui mais qui, en réalité, se révéla être une véritable connerie quand il se retrouva avec une dent coincée dans le bouchon de la bouteille… ça lui apprendra à planter ses canines dedans dans l’espoir de pouvoir enlever le bouchon… Et voilà comment le bleuet finit bien ridicule dans l’histoire, et Caïn n’avait pas été là pour rattraper tout ça, bien au contraire, il l’avait même encouragé ! Ah ça, un duo qui ferait des prouesses dans la connerie que ces deux-là ! Matéo parla à peine bizarrement, réalisant que maintenant qu’il avait donc le bouchon de coincer que son ami lui avait déjà pris la bouteille des mains, n’ayant pas résisté vu que là, il avait quand même un sérieux problème. Ce n’était pas du tout confortable ça et il ne pourrait pas boire comme ça ! Et il avait un de ces mal pour réussir à parler de façon assez compréhensible. Le bleuet finit par chouiner en attirant alors l’attention de Caïn sur son problème là et il commença à se sentir soulagé mais voilà que son ami ne trouva rien de mieux que de se fendre la poire… Il se moquait de lui là ? T-T Matéo eut une sorte de gémissement plaintif, l’alcool le rendant aussi quelque peu à fleurs de peau, ses yeux devenant humides, et baissa la tête tout honteux et tout triste sans oser dire quoique ce soit, ne voulant pas que Caïn rigole encore plus.

Matéo sentit alors une main sur son épaule et perçut le rire de son ami se stopper. Il releva alors vive ment la tête (avec toujours son bouchon cela dit xD) et, comprenant l’intention de ce dernier, il resta immobile, le regardant avec des yeux plein d’étoiles. Son sauveuuuur ! *o* Enfin… drôle de sauveur qui ne sut pas viser mais il était lui-même si saoul qu’il crut que c’était lui qui avait bougé sans s’en rendre compte. Il murmura un faible « excuses-moi » et prit une expression de grande concentration, fermant les yeux, alors qu’il pensa très fortement… Ne pas bouger… Ne pas bouger… Ne pas bouger… alors qu’il restait bien sûr la bouche ouverte pour laisser accessible le bouchon. Il ne bougea pas d’un pouce malgré les plusieurs tentatives ratées, tout obéissant, mais commençant à avoir une étrange de rire quand même là. Mais la seconde main sur son épaule fut comme un rappel à l’ordre, le faisant se contenir et il fronça légèrement les sourcils en pouvant deviner la proximité bien plus grande de Caïn, se faisant encore plus statue, ses joues se colorant légèrement. Depuis combien de temps n’avait-il pas été ainsi approché ? Depuis Liam, en fait. Seulement… Alléluia ! Le bruit d’u bouchon finissant à terre et un directeur d’école bourré ravi de retrouver toute la liberté et tout l’usage de sa bouche, la fermant et la rouvrant un peu, comme pour s’assurer que tout allait bien, rentrouvrant les yeux.

"Merci ! ça fait du bien quand même !"

Ses pensées précédentes avaient disparu le temps de sa joie mais revinrent vite à ce qui s’ensuivit. Tout d’abord surpris par la demande de Caïn, mais étrangement pas à réagir en fuyant comme d’habitude à toute approche de c e genre, l’alcool aidant énormément sur le coup, le bleuet commença à répondre mais s’arrêta bien vite.

"Hé ? C’est une récompense que tu de…"

Caïn était si proche et leurs lèvres venaient de se frôler. Un frisson commun alors que Matéo rougit un petit peu plus. C’était agréable… cette légère sensation de lèvres se posant contre les siennes. Il connaissait cette sensation mais ce n’était plus qu’un vague souvenir, un peu entaché par son dernier souvenir de Liam… Et maintenant, désinhibé totalement par l’alcool, il se rendait compte à quel point il était en manque de vibrer de plaisir, de sexe… pas dans son état normal pour trouver ça honteux. S’il était resté sans réaction au premier, au second, il ferma les yeux et vint même légèrement à la rencontre de Caïn au troisième baiser. Il frémit à la langue curieuse, entrouvrant alors ses lèvres, pour aller caresser doucement sa jumelle de la sienne. Il avait posé une main sur l’épaule de son ami et il la remonta derrière sa nuque, penchant à son tour la tête. C’était délicieux, et il ne pensait pas à rien si ce n’est qu’il… voulait plus, après tant d’abstinence, un simple baiser et l’alcool pouvait même le rendre bien affamé… Matéo approfondit alors le baiser de lui-même tout en entourant de ses bras le cou de Caïn, le faisant se rapprocher de lui en même temps qu’il s’avança lui pour se coller à lui. Sans forcer non plus, il avait fait se rasseoir son ami, lui agenouillé tout contre lui, à la limite d’être assis sur lui, son torse plaqué contre le sien. Son corps se révélait bien sensible et s’éveillant déjà assez facilement comme pour crier son manque.

Matéo finit par rompre le baiser, mais ne s’écarta pas pour autant alors qu’il rentrouvrit des yeux voilés par le désir et l’alcool, et pourtant, son expression était d’une innocence candide qui aurait bien pu pervertir bien des saints, quand il parla, encore tout contre les lèvres de Caïn, en une confession.

"Ça fait si longtemps, tu sais, que je n’ai pas ressenti ça… J’ai envie que tu me touches et toi ?"


Matéo avait délaissé le cou de Caïn tout en parlant, ses mains glissant le long de son dos pour se glisser sous son haut contre ses hanches, suivant son envie sans réfléchir à jusqu’où ça allait les mener tout ça.
Avatar de l’utilisateur
Matéo de Cévynet
Directeur d'Istravel
 
Messages: 248
Inscription: Ven 27 Juin 2008 17:18
Age du perso: 16 ans
Humain ou Vampire: Vampire
Rebelle / armée / neutre?: Neutre

Re: Une autre dimension

Messagede Caïn Hargreaves le Ven 20 Juil 2012 08:55

Caïn embrassait Matéo et trouvait ça tout à fait normal… cherchez l'erreur… Les bouteilles jonchant le sol et les deux choupis fin saoules, la voilà notre erreur ! La proximité lui avait donné envie et la désinhibition de l'alcool avait fait le reste. Il en était donc arrivé à exprimer cette envie coulant en lui et, sans attendre la réponse de Mat', s'était emparer de ses lèvres en une série de baisers de plus en plus entreprenants.
Il fut ravi quand il ne rencontra aucune résistance et ne se fit pas prier pour entrer dans la danse, liant sa langue à la sienne, sans pour autant se montrer trop pressé. Oui il était en manque mais non, même en buvant, son caractère doux ne changerait. Un frisson couru le long de son dos quand la main de son compagnon se posa sur sa nuque et il suçota la langue taquin. Puis, quand Mat passa ses bras autour de son cou, lui les enroula autour de sa taille, cherchant le contact et la "chaleur" qui lui manquait tant… Son compagnon sembla chercher la même chose et quand ils furent l'un contre l'autre il sentit le frisson caractéristique de l'envie et du désir courir en lui…

Un léger grognement se fit entendre quand notre cher directeur rompit le baiser, plongeant son regard dans le sien près à retourner l'embrasser sans attendre mais la prise de parole de Mat' le pris au dépourvu et il y réfléchit quelques secondes, frémissant sous ces mains se posant sur sa peau.


"…. Pareil…"

Oui, je suis d'accord, réfléchir autant pour dire ça, c'est abusé (xD) mais le pauvre, il a des circonstances atténuantes ! Caïn, s'il n'était pas bavard là, était actif par contre, emprisonnant entre ses canines la lèvre inférieure du petit Matéo, la mordillant puis la suçotant longuement, ses mains à lui se glissant entre eux pour déboutonner avec le plus grand mal la chemise de son compagnon. Il abandonna d'ailleurs au troisième en grognant pour tirer sur les suivant… Oh tient, plus facile ça ! Pas top pour la chemise mais pratique pour ce qu'il veut. Fier de sa trouvaille (xD) il ne demanda même pas à Mat si cela le dérangeait et il finit d'ouvrir la chemise comme ça, glissant ses mimines sur son torse alors qu'il l'embrassa à pleine bouche, exprimant très clairement la gourmandise dont il pouvait faire preuve.
Est que ce fut volontaire ou non, vu dans l'état alcoolisé dans lequel ils se trouvaient, mais Caïn dans une perte d'équilibre bascula en arrière mais en un reflex, resserra sa prise sur Mat pour qu'il accompagne le mouvement ne cessant à aucun moment de l'embrasser. Dans sa tête, tout se mélangeait. Mat et Erwan qui pourtant n'était pas similaire mais cela le rendit plus téméraire, glissant ses mains le long du dos pour les faufiler tant bien que mal dans le pantalon, palpant avec une envie non dissimulée le postérieur du directeur. Il utilisa d'ailleurs cette prise pour coller son bassin bien plus au sien et il se mit à onduler sous lui, relâchant ses lèvres pour gémir. Son corps était en manque.... il n'y avait pas de doute là dessus et il murmura à l'oreille de Matéo...


"Je n'ai pas envie que de te toucher tu sais.... Je veux tout.... pas toi ?"

Caïn agrémenta sa question d'un mordillement, titillant le lobe de l'oreille du petit Matéo, trop saoul pour réfléchir aux conséquences mais pas assez pour ne pas se montrer convainquant...

[T_T c'est horriblement court...]
Avatar de l’utilisateur
Caïn Hargreaves
Chef des rebelles
 
Messages: 269
Inscription: Jeu 26 Juin 2008 23:26
Age du perso: 18 ans (318 ans)
Humain ou Vampire: Vampire
Rebelle / armée / neutre?: Rebelle
Ame soeur: Erwanchouuuuu

Re: Une autre dimension

Messagede Matéo de Cévynet le Ven 17 Aoû 2012 18:30

Ça faisait si longtemps que Matéo n’avait ressenti ce doux contact d’un baiser. A quand ça remontait déjà ? Au temps de Liam, mais là, il n’était pas du tout dans l’état de pouvoir dire quand précisément, il ne pouvait réfléchir normalement tellement il était saoul. Et à quoi bon réfléchir ? Il appréciait ce contact, le faisant frissonner, rougir et éveillant si facilement une envie refoulée depuis si longtemps. Il le découvrit lentement au gré des petits baisers de Caïn avant la langue de son ami ne vienne quémander plus ce qu’il lui offrit sans la moindre hésitation, sa main se logeant derrière sa nuque. Il se montrait réceptif aux petites taquineries de ce dernier, et il chercha non seulement à approfondir le baiser mais plus de contact. Matéo n’était pas tactile au quotidien, contrairement aux gens attrapant les bras, ou se jetant juste par joie sur les autres, ou réconfortant en prenant dans leurs bras. Mais là, il était totalement désinhibé, ses bras s’entourant autour du cou de Caïn, frissonnant aux siens autour de sa taille. Il ne réfléchissait pas, il faisait ce dont il ressentait le besoin, se collant alors à son ami. Il avait moins « froid », mais ça ne lui semblait nullement suffisant et il rompit alors le baiser, exprimant le désir de toucher davantage Caïn oralement. Ne désirait-il que cela ? Sûrement pas, mais là, son esprit alcoolisé ne voyait les choses qu’au fur et à mesure, ses mains partant déjà s’aventurer sous la chemise de Caïn pour parcourir la peau de ses hanches. Le grognement ne l’avait pas perturbé, en temps normal, il aurait du, là non, et il était resté tout contre les lèvres de son ami, se laissant envahir par cette sensation incontrôlable lui hurlant de ne pas attendre de réponse et de reprendre le doux ballet entre leurs langues.

Pareil… Ah si les deux étaient à l’unisson, plus rien ne pourrait les arrêter. Matéo ferma les yeux au mordillement de sa lèvre, et ses mains se firent plus baladeuses en se glissant dans le dos de Caïn, toujours sous sa chemise alors que son ami s’attaquait à ouvrir la sienne. D’une façon sensuelle qu’il ne se connaissait pas, il passa sa langue entre ses lèvres et venant chatouiller celles de Caïn et les dents emprisonnant sa lèvre inférieure, ne s’offusquant nullement du sort des boutons de sa chemise. Demain peut-être qui sait… Pourquoi se plaindrait-il de ça alors qu’ainsi, il frissonna aux mains de Caïn se glissant sur son torse et à ce nouveau baiser. Et là, pas de demi-mesure, répondant avec entrain, peut-être trop vu que son ami bascula en arrière mais ça ne les arrêta pas pour autant. Il ne voulait pas détacher ses lèvres des siennes et suivi donc joyeusement le mouvement pour se retrouver à califourchon sur Caïn. Il avait récupéré ses mains pour ne pas se les faire bloquer, ces dernières posées sur le sol de part et d’autre du visage de son ami pour assurer son équilibre. Ce dernier se révèlerait sinon trop précaire vu qu’il était bien penché en avant. Des mains vinrent alors se perdre dans son pantalon, le surprenant, mais agréablement au vu du gémissement qu’il étouffa dans le baiser à la prise sur ses fesses et ce frison intense traversant toute son échine à cette ondulation contre son bassin, le réchauffant davantage d’un désir plus fort. Et le baiser fut rompu le laissant entendre ce doux gémissement. L’alcool donnait beaucoup plus confiance en soit, et notre cher directeur entra dans la danse, adaptant ses ondulations pour venir à la rencontre du bassin de Caïn.

Matéo rentrouvrit ses yeux au murmure de Caïn à son oreille qui fut « torturée » ensuite. Tout ? Il s’humecta les lèvres, son souffle se faisant haletant. Il n’était plus humain depuis longtemps, mais quand il connaissait les plaisir de la chair, il était un tout jeune vampire et avait gardé cette manie là, et là encore, il avait cet étrange réflexe, se rappelant comment il aimait se perdre et s’unir avec Liam, l’alcool ayant la bonté d’éloigner tout mauvais souvenir. Il voulait savourer à nouveau tout ça.

"Oui… Oh que oui…"


Matéo susurra doucement, ses mains quittant le sol pour s’attaquer à son tour aux boutons de la chemise de Caïn, alors qu’il pencha sa tête dans son cou, y déposant un baiser et libérant ainsi au passage son oreille. Seulement, d’une logique implacable, il galéra tout autant à les défaire, et il se rappela que Caïn y était allé plus vite en les faisant sauter. Il l’imita alors, tout en continuant d’onduler contre son ami, faisant ainsi sauter les deux derniers boutons et il tira alors la chemise pour l’enlever. Peut-être un peu brutal dans ses gestes, mais il était saoul, il ne pouvait pas non plus faire mieux. Mais en tout cas, il ôta totalement la chemise à Caïn, les vêtements étaient vraiment de trop et il se redressa alors momentanément, perdant son regard dans celui de son ami alors qu’il fit glisser sa propre chemise de ses épaules et l’envoya voler on ne sait où avec celle de Caïn. Entre temps, il avait appuyé un peu plus son bassin contre celui de son ami, se mouvant en cercle, se faisant gémir discrètement et ressentir à quel point il était serré dans le pantalon, était-ce le cas aussi pour Caïn ? Matéo se pencha à nouveau en avant pour capturer en un baiser fiévreux à nouveau les lèvres de ce dernier, ses menottes qui s’étaient logées sur ses hanches glissant sur son ventre et descendirent jusqu’à son pantalon et il l’ouvrit doucement. Il rompit alors le baiser, le faisant durer un peu moins longtemps, mais il ne laissa pas le temps à Caïn de réagir qu’une de ses mains se faufila sous ses vêtements et se poser sur sa virilité. Qui aurait cru Matéo à agir ainsi ? L’alcool rendait audacieux ce dernier et il avait tant envie, caressant ce qu’il avait sous les doigts, restant à nouveau à effleurer les lèvres de Caïn des siennes. Son autre main se mit à tirer sur le pantalon de ce dernier, notre cher directeur se décollant un peu pour ainsi commencer à le lui enlever. Il voulait être contre lui, nus, il voulait totalement le sentir, peu importe comment… Il voulait s’unir à quelqu’un… Et il quémanda en un souffle…

"Aides-moi…"
Avatar de l’utilisateur
Matéo de Cévynet
Directeur d'Istravel
 
Messages: 248
Inscription: Ven 27 Juin 2008 17:18
Age du perso: 16 ans
Humain ou Vampire: Vampire
Rebelle / armée / neutre?: Neutre

Re: Une autre dimension

Messagede Caïn Hargreaves le Lun 19 Nov 2012 21:53

Ils avaient basculé sans le vouloir mais ni l’un ni l’autre ne semblait en être affecté. Cela ne l’empêcha en rien d’embrasser son compagnon et de balader ses mains sur lui comme ça n’empêcha pas Matéo d’en faire de même. Et en plus voilà qu’il se faisait audacieux, ses mimines se perdant dans le pantalon de Mat pour plaquer son bassin au sien et gémir au plaisir que cela lui procurait, ondulant par reflexe pour accentuer la sensation agréable. Il en avait besoins. Sobre il s’était proscrit tout contact mais saoule… le besoins physique passait avant tout et Matéo, son tendre et doux ami, était la personne avec qui il avait envie de se perdre. Et lui au moins ne le repousserait pas… enfin pas quand il était saoule comme lui.
Une fois il avait voulu se perdre dans les bras d’un autre… parce que cet autre lui rappelait Erwan, parce que cet autre avait connu intimement Erwan et qu’il se persuadait qu’il était plus à même de le lui faire oublier… Mais Jun l’avait repoussé. Le plus volage des vampires l’avait attrapé par les épaules alors qu’il s’apprêtait à l’embrasser et lui avait dit « non » puis l’avait couché et bordé dans son lit et l’avait sommé de dormir afin qu’il reprenne ses esprits. Sobre il lui avait été reconnaissant mais saoule il avait été des plus frustrés. Comme quoi l’alcool changeait parfois complètement la donne. Ce qui se passait, là, avec Matéo n’avait pas les mêmes motifs. Il ne voyait pas en lui Erwan, il voyait en lui le plaisir, un moyen d’assouvir un besoins charnel trop longtemps réprimé, rien de plus rien de moins…

Caïn le lui dit donc explicitement, soulignant qu’il voulait tout et pas uniquement le toucher et son regard se mit à pétiller alors que Matéo lui répondait que c’était réciproque. Ils étaient au diapason. Tant mieux dans un sens vu dans l’état dans lequel ils étaient. Il ferma alors à demi les yeux, frémissant au bassin dansant contre le sien, gémissant par moment quand la sensation se faisait plus forte et enleva ses mains des fesses de Mat pour lui permettre d’enlever sa chemise. Il le dévora ensuite des yeux alors qu’il se dévêtait à son tour et crispa ses doigts sur ses cuisses quand le contact plus prononcer entre eux fit courir le long de son échine une vague de plaisir plus intense. Ses doigts se perdirent ensuite dans les cheveux bleutés de son compagnon alors qu’il l’embrassait de nouveau, partageant la même gourmandise et il grogna de nouveau quand le baiser fut rompu pour gémir quand la main se faufila dans son pantalon. Fiévreux, il se mit à onduler contre cette main quémandant plus et quand cette dernière le caressa, ferma les yeux haletant contre les lèvres de Matéo.

Quand il saisit que son compagnon essayait de lui enlever son pantalon – c’est-à-dire quand il lui demanda de l’aider, l’alcool annihilant sa perception de toutes subtilités – il souleva son bassin, se tortillant pour l’aider du mieux qu’il put, s’aidant de ses pieds pour se débarrasser de ses propres vêtements et bien qu’il aurait pu rester ainsi, à savourer cette main, il se dit qu’il n’avait pas envie que de ça et que pour combler cette envie il fallait que son compagnon quitte lui aussi ses vêtements.
Il les fit alors rouler avec toute la maladresse dont il était capable à cause de l’alcool, étouffant un juron quand l’action délogea la main de Matéo mais oublia bien vite de râler quand il se redressa à genoux pour débarrasser de son pantalon et de son sous vêtement son compagnon de jeu. Lui aussi était un peu brutal dans ses gestes mais comme Matéo comment lui en vouloir… Tant que cela n’était pas douloureux pour l’un ou pour l’autre.

Une fois cela fait, il envoya le pantalon rejoindre les chemises, en vrac dans la pièce et se coucha sur Matéo, ronronnant de plaisir quand sa peau se colla à la sienne. Il se mit alors à mordiller sa peau, à la suçoter intensément, aimant les marques que cela laissait traçant le chemin qu’il suivit du cou jusqu’au ventre. Ensuite, gourmand, il glissa sa langue sur le nombril, descendant sur le bas ventre, l’aine et courir sans aucune gêne sur le membre tendu pour l’engloutir une fois qu’il en atteignit l’extrémité. Erwan avait été un bon professeur et même saoule notre petite loutre s’appliquait bien comme il faut pour prodiguer une caresse buccale digne de ce nom au jeune directeur. Il fut cependant fort peu patient et il délaissa sa gourmandise pour nicher sa tête à l’intérieur de la cuisse du bleuet et mordre à l’endroit de l’artère fémorale pour satisfaire une envie soudaine de sang. Oui, il avait beaucoup d'envie et l'avantage de trop boire c'est qu'on se se questionne pas sur si oui ou non on doit les assouvir.... On le fait et puis c'est tout. (xD)

Caïn but donc lentement au creux de sa cuisse, sa menotte venant remplacer sa bouche sur le membre encore humide de son activité précédente alors que l'autre caressait le ventre, puis une fois rassasié, si on peut dire, relâcha sa morsure, pensa – oh miracle – à la refermer avant de remonter sensuellement – enfin autant que peut l'être un vampire bourré xD – le long du corps de Mat.


"Et si.... on s'envoyait en l'air.... qu'est ce qu't'en dit ? "

Ah parce que là ils n'étaient pas en train de jouer à la belote, si si, je vous assure !!!.....-_- Caïn.... trop boire ça te grille les neurones pépère... faut y aller molo sur la bouteille... (xD)

Et donc non conscient qu'il était plus qu'évident que oui Matéo et lui allaient bien s'envoyer en l'air sans qu'il ait à poser la question il rajouta tout sourire :


"J'vais t'manger tout cru.... "

Il se lécha d'ailleurs les babines en disant ça avant de fondre une nouvelle fois sur les lèvres de Matéo pour l'embrasser à pleine bouche, sa petite main poursuivant son activité d'une manière appliquée... Mais allait il patienter encore longtemps ? C'est qu'il était chaud bouillant notre petit vampire... Patience ne rimait vraiment pas trop avec alcool... pas du tout même...
Avatar de l’utilisateur
Caïn Hargreaves
Chef des rebelles
 
Messages: 269
Inscription: Jeu 26 Juin 2008 23:26
Age du perso: 18 ans (318 ans)
Humain ou Vampire: Vampire
Rebelle / armée / neutre?: Rebelle
Ame soeur: Erwanchouuuuu

Précédent

Retourner vers Chambre du chef de la résistance

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité





cron