Brèves de comptoir...

Brèves de comptoir...

Messagede Eze Stein le Mer 27 Avr 2011 18:44

Eze soupira et se gratta la tête : il aimait peu de genre de conversation mais Camille n'était le genre de personnes auxquelles on échappait aisément... Surtout lorsqu'on travaillait avec elle.

« Ce que je veux dire, c'est que le départ de Lud, c'est un peu une chance pour toi de tout recommencer ! Tu peux te mettre à regarder les autres, te rendre compte qu'il n'y a pas que Lud dans ta vie ! Surtout que vous n'étiez plus ensembles... »

Habituellement, la jeune femme n'avait pas vraiment de problèmes envers ce genre de relations, mais fréquenter Eze l'avait conduite à le connaître, et elle savait que pour lui, c'était surtout une façon de ne pas se prendre la tête : le jeune homme ne supportait pas la solitude, mais il supportait encore moins les contraintes d'une vie de couple. Ludwig avait alors été le prétexte parfait pour ne plus se sentir seul sans avoir les responsabilités typiques d'une relation amoureuse.

Et avec cela, Eze n'était pas un passionné, très loin de ceux qui tombent amoureux dès le premier regard et qui se laissent consumer. L'amour, pour lui, c'était d'abord une complicité, et lorsque cela devenait sérieux, ça ne devenait qu'un agglomérat de problèmes, des questionnements perpétuels. Tout cela se transformait et il détestait ça. Devoir prendre des initiatives, ne plus savoir où se mettre... Il était terrifié par ce genre de choses, et chaque fois, il avait rompu peu de temps après s'être mis avec quelqu'un -quand il ne fuyait pas pendant des mois la personne en question.

Avec Lud, ça avait été différent. D'abord, parce qu'il n'y avait pas eu cette période d'amour, de sourires et de séduction naïve et niaise qui caractérisaient la plupart des relations du jeune homme. A une soirée, ils s'étaient plu physiquement, et dans l'ivresse, s'étaient retrouvés dans le même lit. Puis, ils s'étaient trouvés des points communs en discutant sur l'oreiller, et c'était naturellement qu'ils s'étaient mis ensembles : parce qu'ils s'entendaient bien, et que les conditions de leur rencontre avaient fait que tout se passait bien d'un point de vue sexuel.

Cependant, ils s'étaient vite rendus compte qu'ils étaient faits pour n'être que des amis, et que, sentimentalement parlant, Eze était tout sauf équilibré : il cherchait quelque chose, mais lui même ne savait pas quoi. Alors ils s'étaient séparés officiellement, mais n'avaient en fait, jamais cessé de coucher ensembles. C'était pratique, et Eze n'avait plus à chercher ce qui lui convenait réellement.



Mais Camille, elle, était persuadée qu'il finirait pas trouver, s'il s'ouvrait un peu plus aux autres et qu'il se laissait aller, et s'il cherchait un minimum aussi :

« Bref, tu devrais en profiter pour sortir un peu ! Et je ne parle pas d'aller te bourrer la gueule dans un bar ! »

Le rouquin eut une moue boudeuse, prétextant qu'il ne l'avait pas fait depuis longtemps, mais l'air maternellement effrayant de sa partenaire le convainquit de ne pas protester plus. A la place, il soupira en prenant un air blasé, et se mit à jouer du bout du doigt avec le bord de sa tasse de café...

« Hum... J'y penserais...
_Tu feras plus qu'y penser, crois-moi...
_Ben voilà, elle est en couple, et il faut qu'elle trouve le grand amour pour toute la planète... »


Camille eut un sourire et lui donna une taloche à l'arrière du crâne avant de se lever en s'étirant.

« Je vais aller rouvrir le salon, prends ton temps. »


Il la regarda s'éloigner comme on regarde le prédateur disparaître : en sachant pertinemment qu'elle reviendrait à l'assaut... Puis, il se laissa aller sur la paume de sa main, fatigué rien qu'à l'idée qu'elle pourrait vraiment insister et le pousser à essayer de trouver quelqu'un. Il n'en avait pas envie, mais vraiment pas. Et ce n'était pas comme s'il pouvait l'éviter : il travaillait avec elle. Récupérant son sac, il alla au bar pour se commander un nouveau café.
Avatar de l’utilisateur
Eze Stein
Tatoueur & perceur
 
Messages: 7
Inscription: Mer 24 Nov 2010 17:08
Age du perso: 25 ans.
Humain ou Vampire: Humain.
Rebelle / armée / neutre?: Neutre.
Ame soeur: No One.

Re: Brèves de comptoir...

Messagede Malone Brendan le Sam 2 Juil 2011 22:08

Malone avait pu enfin passer une première grasse matinée, chez lui, en Irlande… ça faisait bien trop longtemps à son goût, peut-être pour ça qu’il appréciait cela davantage. Il jeta un coup d’œil à son réveil sur sa table de chevet… 12h30… Hm… Il décala son regard vers son portable qu’il avait éteint avant de se coucher… Il attendrait d’avoir une bonne douche avant de s’assurer qu’on ne pleurait pas déjà de son départ, il espérait bien que sa manager n’avait pas eu besoin de lui laisser de message sur son répondeur. Il repoussa sa couette et marcha presque à l’aveuglette jusqu’à la salle de bain. Une demie-heure après, il était habillé d’un jean simple, d’un tee-shirt noir au col en V, la bordure travaillant un effet déchiré, et une veste noire des plus simples. Il avait la flemme de se faire un petit-déjeuner tout seul, et il décida donc d’aller à une adresse apparemment sympa dont un de ses amis avaient parlé. Et ce, en faisant en sorte de passer incognito le plus possible. Il alla prendre alors ses lunettes de soleil, accessoire indispensable dès qu’il sortait et il laissa ses cheveux un peu décoiffés, histoire de contraster avec l’image, en accord avec le rôle qu’il avait joué, bien coiffé qu’il avait donné ces derniers temps. Il récupéra son portable, l’allumant en même temps qu’il descendit dans l’entrée. Il chercha des yeux ses clés qu’il trouva sur le sofa. Tiens, c’était bien propre…. La femme de ménage avait du passer juste hier ici… Il prit donc ses clés et rehaussant bien ses lunettes sur son nez, il quitta son appartement pour prendre sa voiture pour rejoindre le centre ville.

Le blond sentait déjà qu’il se ressourçait, aller où il voulait quand il voulait, sans aucune hâte, admirant le paysage irlandais et la belle ville de Mealgan. Il soupira quand il passa devant une affiche du film dans lequel il jouait et qui passait actuellement au cinéma… Bon, il allait veiller à être bien discret jusqu’à pouvoir s’installer tranquillement dans un coin du salon de thé qu’il pouvait apercevoir à quelques mètres de là où il s’était garé. De suite, il fit attention à baisser un peu la tête, les mains dans les poches, longeant les vitrines des magasins, observant ces dernières avec curiosité. C’était bien différent que celles américaines, ici, c’était bien mieux, il y avait déjà beaucoup moins de superflus. Des voix féminines aigues et surexcitées lui firent relever vivement la tête. Aïe, un groupe d’adolescentes qui s’amusent… danger… Heureusement, il était arrivé devant le salon de thé et il se précipita quelque peu à l’intérieur, bousculant une jeune femme au passage. Il redressa la tête vers cette dernière, il se montra correct et poli.

-Excusez-moi…

Malone tint la porte jusqu’à ce que cette dernière sorte, ne s’attardant pas trop pour que la femme, si elle pensait le reconnaître, soit sûre de son identité. Il s’avança alors entre les tables, déjà un peu plus détendu maintenant, pour observer les clients déjà présents. Il n’y avait pas trop de monde, il fallait dire que la reprise du travail de l’après-midi n’allait plus trop tarder. C’était tant mieux pour lui… L’endroit avait l’air sympa, et vu que c’était apparemment un asiatique qui tenait les lieux, le thème n’était pas du tout étonnant et fort bien réussi par contre. Il passa devant deux mamies, qui elles faisaient un petit peu… tâches… ici, et s’installa à une table à droite d’un rouquin qui avait l’air bien pensif. L’acteur attrapa la carte, pour voir ce qu’il pourrait commander à boire et à manger, ne se souciant absolument pas des prix, et il passa une main dans sa nuque, révélant quelques parties de son tatouage, jolie croix celtique entourée d’un chardon, rappel de ses origines si lointaines. Irlande et Ecosse, ça faisait un sacré mélange…

Le blond croisa les jambes, se décidant pour un capuccino et un croissant, reposant la carte, se disant bien sûr qu’un serveur allait bien finir par venir prendre sa commande, à moins qu’il faille se rendre au comptoir tiens… Il n’en savait rien… Du coup, il reporta son attention sur les autres clients, comme en recherche de réponses à sa question et c’est ainsi que son regard se reposa sur le rouquin au café. Il se rendit compte que ce dernier était bien agréable à regarder, surtout ses yeux… C’était souvent ce qu’il observait en premier lieu, vu qu’il cachait les siens, c’était un signe évident de l’importance qu’il y apportait. Après tout, un regard pouvait en dire bien long… Et là, caché derrière ses lunettes, il analysa un peu plus l’apparence de ce rouquin, aux nombreux piercings… Tiens, avait-il aussi des tatouages, peut-être connaissait-il un bon tatoueur…
Avatar de l’utilisateur
Malone Brendan
Acteur célèbre
 
Messages: 5
Inscription: Dim 20 Mar 2011 13:36
Age du perso: 25 ans
Humain ou Vampire: Humain
Rebelle / armée / neutre?: +/- armée

Re: Brèves de comptoir...

Messagede Eze Stein le Sam 16 Juil 2011 17:05

Soupirant, son café à la main, il se réinstalla à sa table, avant de sortir d’une sacoche un carnet à dessin : Camille l’appellerait s’il avait un client, ce qui ne l’empêchait pas d’espérer avoir plus d’une demi-heure devant lui pour continuer à travailler sur son projet de tatouage. C’était presque un outrage qu’un pierceur/tatoueur ne soit pas déjà tatoué, mais ce n’était pas faute de mauvaise volonté : jamais les dessins n’avaient été à la hauteur de ses attentes. Alors, maintenant qu’il avait du temps libre, il essayait de s’adonner à la production de ce qu’il allait s’incruster à jamais dans la peau. Le carnet ouvert devant lui, il sortit du tabac, et commença à se rouler sa clope : il ne l’allumerait qu’en sortant, mais elle serait prête.

Lorsqu’il la posa sur le côté, sa main farfouilla dans une boîte avant d’en sortir le bon crayon, et il se remit au travail : les contours d’un dos avaient été dessinés, et sur ce dos, une colonne vertébrale faite de métal et de végétal mêlés prenait forme. Le haut se perdait sur la nuque, mais le véritable problème était la base : le bassin. Il semblait que l’endroit avait été gommé plusieurs fois. Il commençait à peine à retenter un tracé lorsque son portable vibra dans sa poche. Coinçant le crayon entre ses dents, il se laissa aller sur le siège et sortit l’engin. En fronçant les sourcils, ses yeux firent le tour de la salle, avant de répondre rapidement à Camille qui lui demandait s’il savait qui elle avait vu en sortant du café.

On avait toujours considéré qu’Eze avait un gros défaut. Et encore aujourd’hui, il avait qu’on le lui reprocha encore. Eze n’était pas, mais vraiment pas cinéphile. Se faire une toile était pour lui une aberration et sa culture cinématographique était proche du néant. Oh, il lui était arrivé de regarder un film, lorsqu’il n’avait pas réussit à convaincre ses amis de faire autre chose, mais il était assez rare qu’il réussisse à rester concentré sur le film jusqu’au bout. Alors si regarder un film était hors de ses capacités, retenir et remarquer le nom d’un acteur était pour lui une impossibilité anthropologique.


« Je devrais le savoir ? »

Nota-t-il avant de poser le portable sur la table : elle lui répondrait d’ici peu. Et en sachant cela, il n’avait plus trop envie de se mettre à dessiner : il serait interrompu dans les secondes à venir, et il détestait avoir à s’arrêter toutes les trente secondes. Et comme il l’avait deviné, le portable vibra alors qu’il buvait une gorgée de café chaud.

« Si tu regardait la télé de temps en tant, tu le saurais ! »

Soupirant, il reposa son portable : quelqu’un de connu qu’elle aurait croisé dans la rue sans doute. Elle avait pour le cinéma un amour qui n’avait pas été entaché par la collocation avec un rouquin dont la simple vision de pixels ennuyait au plus haut point. Et il l’avait laissé prendre la télé lorsqu’elle avait quitté l’appartement. A nouveau, ses yeux embrassèrent la salle d’un air blasé, pour s’arrêter à deux reprises. D’abord, sur le propriétaire, un bel asiatique, sur lequel il avait déjà eu quelques vues, et qui était parfaitement dans ses gouts en vérité, mais à qui il n’avait jamais échangé plus de deux phrases d’affilées. Puis, sur un nouveau venu, à la table de droite, mais il ne put l’examiner longtemps, ses lunettes cachant ses yeux le perturbaient, ne sachant pas ce qu’il pouvait regarder, il avait peur qu’on ne le surprenne en train de l’observer. Bon de toute façon, il n’allait pas s’attarder trop longtemps non plus. Et s’il avait envie de ‘ça’, il le ferait à l’ancienne : il irait dans un bar pour trouver son petit bonheur du soir. Pour l’instant, il survivrait. Son crayon à la main, il se remit à son croquis.
Avatar de l’utilisateur
Eze Stein
Tatoueur & perceur
 
Messages: 7
Inscription: Mer 24 Nov 2010 17:08
Age du perso: 25 ans.
Humain ou Vampire: Humain.
Rebelle / armée / neutre?: Neutre.
Ame soeur: No One.

Re: Brèves de comptoir...

Messagede Malone Brendan le Lun 18 Juil 2011 18:49

Malone avait réussit à se rendre sans encombre au salon de thé qu’il avait décidé de découvrir suite aux conseils d’amis. Il avait juste du accélérer son entrée à cause d’un groupe de jeunes adolescentes qui l’auraient certainement accosté juste rien que pour le fait qu’il ressemblerait à… lui-même. Maintenant bien installé, il pouvait apprécier la tranquillité de l’endroit. Personne n’était déjà venu le déranger, il pouvait ainsi envisager de prendre un petit-déjeuner en paix certainement. Il y avait peu de clients à cette heure-là maintenant, le travail ayant du en rappeler une grande majorité. A part deux mamies et un rouquin, il n’y avait personne d’autre que le propriétaire des lieux très facilement reconnaissable avec ses origines clairement asiatiques. Après avoir parcouru la carte pour faire déjà un premier choix, il porta son attention en particulier sur le rouquin non asiatique, le scrutant sans se faire remarquer grâce à ses lunettes de soleil chéries. C’était un avantage indéniable, en plus de cacher la véritable couleur de ses yeux, il pouvait observer autant qu’il voulait sans que les personnes ne puissent s’en douter. Il trouva donc ce fameux rouquin bien charmant, surtout son regard et en venait à se demander si celui-ci avait des tatouages, puisqu’il avait des piercings et s’il connaissait des tatoueurs sur Mealgan qu’il le vit sortir de quoi dessiner.

Le blond détourna son attention du dessinateur du moment, le propriétaire étant venu le voir pour prendre sa commande. Tiens, un autre rouquin fort bien agréable à regarder aussi. Il allait demander un cappuccino, mais finalement, changea d’avis à la dernière minute, commandant alors un thé à l’orange, et bien sûr un croissant, se moquant de l’heure tardive pour cela. Il remercia ensuite le propriétaire, patientant d’avoir ce qu’il avait demandé, reportant alors à nouveau son attention sur l’autre rouquin, toujours caché derrière ses lunettes. Vu comment il était placé, il pouvait entrapercevoir ce que dessinait alors ce dernier. Il fronça légèrement les sourcils, pianotant inconsciemment des doigts sur la table. Etait-ce une… esquisse d’un tatouage ? ça en avait tout à fait l’air, à quoi bon juste dessiner un dos si ce n’était pas ça ? Sa curiosité était quelque peu piquée au vif. Il se demandait s’il était sage d’aborder le rouquin ou pas ? Car, il y avait après tout le risque qu’il soit malgré tout reconnu, par exemple par sa voix et son allure, à la longue, et il imaginait comment il serait compliqué de se libérer d’un potentiel fan qui gâcherait ce qui pouvait être une rencontre et une discussion normale.

Malone remercia une fois qu’on lui apporta sa commande, remarquant du coin de l’œil quelques échanges par portable du rouquin. C’est ainsi qu’il estima que c’était le bon moment pour faire un mouvement et ne pas rester avec des questions sans réponse. Il n’était pas timide, mais au moins, préférait-il se dire qu’il n’avait pas dérangé dans son dessin directement le rouquin. Prenant son plateau avec sa tasse de thé et son croissant, il se leva, parcourut tranquillement les quelques pas le séparant de la table du rouquin pour alors poser son plateau devant ce dernier avant que celui-ci ait pu apposer la mine de son crayon à nouveau sur sa feuille. Notons tout de même que l’acteur eut la politesse de ne pas s’asseoir de suite, prenant la parole d’une voix sûre, posée, son regard se plongeant dans celui qu’il venait de déranger, ce dernier pouvant juste légèrement entrapercevoir la forme de ses yeux de plus prés derrière ses lunettes.

"Bonjour… Excusez-moi de vous déranger mais je vous ai vu dessiner ce tatouage… et je me suis alors posé une question…"


Le blond attendit une seconde avant de finalement s’asseoir en face du rouquin, ne touchant pas encore à son thé pour le laisser refroidir un petit peu. Il ne comptait pas non plus risquer de se brûler la langue, il commença alors à détacher un bout de son croissant, tout en continuant sur sa lancée.

"Connaitriez-vous un bon tatoueur ?"

Malone ne donna pas d’explication sur le pourquoi il estimait trouver une bonne réponse auprès du rouquin, celui-ci avait des piercings et peut-être qu’il dessinait ce qu’il voulait demander auprès d’un tatoueur… Ou alors il était encore plus chanceux et était tombé sur un tatoueur qui avait déjà un bon coup de crayon. Il pensa un instant à se présenter, et son expression jugea clairement le rouquin, évaluant si cela était risqué de juste dire son prénom ou pas. Il décida finalement de se jeter à l’eau, si ça se trouve, il était réellement un parfait inconnu pour son vis-à-vis, ça serait sûrement quelque chose d’agréable.

"Je m’appelle Malone."
Avatar de l’utilisateur
Malone Brendan
Acteur célèbre
 
Messages: 5
Inscription: Dim 20 Mar 2011 13:36
Age du perso: 25 ans
Humain ou Vampire: Humain
Rebelle / armée / neutre?: +/- armée

Re: Brèves de comptoir...

Messagede Eze Stein le Ven 22 Juil 2011 19:32

Le crayon à la main, il s’apprêtait à reprendre son croquis. Mais à peine eut-il posé la mine sur le papier que quelque chose attira son attention. Relevant la tête, ses yeux tombèrent sur le jeune homme blond qui avait attiré ses yeux un peu plus tôt, son plateau entre ses mains, penchant la tête, comme pour demander l’autorisation de s’asseoir à sa table. L’espace d’un instant, il y eut comme une réminiscence de sa vie au lycée : il eut l’impression étrange de se revoir au self, son plateau entre ses mains, trépignant timidement en demandant à Leil s’il pouvait s’asseoir à sa table. Heureusement, cette courte hallucination passa, et il se rendit compte qu’il devait avoir l’air d’un imbécile à regarder dans le vide derrière son interlocuteur comme ça. Se reprenant, c’est presque par réflexe qu’il poussa ses affaires pour lui laisser la place de s’installer à ses côtés.

Eze aurait bien voulu le regarder en face pour lui parler, cependant, il ne pouvait s’empêcher d’être gêné par les lunettes qu’il portait. C’était bizarre de ne pas voir les yeux de la personne à qui il parlait, enfin, qui lui parlait pour l’instant. Il s’y habituerait, c’était juste inconfortable de ne pas pouvoir examiner entièrement son interlocuteur, et de ne jamais savoir ce que regardaient ses yeux. L’autre s’installa enfin, et, prenant ses aises, lui posa une question. Il fut gêné, d’ordinaire, ce n’était pas lui qui faisait la ‘promotion’ de leur boutique, mais plutôt Camille, où leurs clients, lorsqu’ils étaient satisfaits de leur travail. C’était souvent comme cela que cela marchait : au bouche à oreille. Se laissant aller contre son siège, il se gratta le crâne d’un air gêné.


« Euh, et bien, oui, je pense pouvoir dire en connaitre un bon… Ou plutôt, une bonne tatoueuse… »

Il se tourna à moitié sur le côté pour tendre le doigt vers une boutique à la devanture noire, quelques pâtés de maison plus loin.

« Je tiens le salon de piercings en face, avec une amie tatoueuse. »

Il pensa inutile de préciser qu’il tatouait lui aussi, après tout, les motifs qui l’intéressaient étaient si rares qu’il n’avait fait que peu de pièces par rapport à Camille. Et puis, si le croquis l’intéressait, il pourrait toujours le dire plus tard. Après tout, ce n’était pas son activité principale : pratiquant avec bien plus de régularité l’art de la mutilation corporelle. D’ailleurs, quelqu’un lui avait demandé une scarification, et il avait ‘hâte’ de commencer. Ca lui changeait des piercings. La tête ailleurs, il revint sur son interlocuteur. Sa tête lui disait quelque chose, mais il ne chercha pas plus loin, il avait du le croiser dans Mealgan, tout simplement. Et l’autre le rappela aux bonnes manières.

« Ah, pardon, Eze, enchanté ! »

Puis, sur le ton de la conversation, il reprit sa tasse de café, repoussant avec résignation son œuvre. Camille le préviendrait lorsqu’il aurait un client, et il n’aurait qu’à traverser la rue, donc retourner au bureau n’était pour l’instant pas pressant.

« Vous avez déjà une idée pour un tatouage ? Ou c’est juste à titre informatif ? »
Avatar de l’utilisateur
Eze Stein
Tatoueur & perceur
 
Messages: 7
Inscription: Mer 24 Nov 2010 17:08
Age du perso: 25 ans.
Humain ou Vampire: Humain.
Rebelle / armée / neutre?: Neutre.
Ame soeur: No One.

Re: Brèves de comptoir...

Messagede Malone Brendan le Mer 10 Aoû 2011 21:31

Malone s’était décidé pour accoster le rouquin qui dessinait et posait toutes ses questions, n’ayant à vrai dire aucune autre intention contrairement à ce que d’autres regards externes pourraient penser. Aussi agréable que soit le rouquin à regarder, il n’était plus vraiment dans la phase à draguer à tout va et ce dès la première rencontre. S’il y avait un bon contact, il pouvait bien sûr se permettre une approche, selon le contexte plus ou moins rapide, pouvant tout aussi bien se composer de nuits passées ensembles par ci par là, et se concrétiser par la suite par une véritable relation. Enfin, il s’était avancé jusqu’à sa table, et demanda donc la permission de s’asseoir une fois que leurs regards se croisèrent, à vrai dire plutôt un court instant vu comment le rouquin sembla s’absenter un moment dans ses pensées. A quoi avait-il bien pu penser ? En tout cas, ce dernier avait décalé ses affaires et l’acteur put ainsi s’installer, laissant donc dans un premier temps de côte son thé et prenant son croissant. Il en vint donc directement à ce qui l’avait amené à faire ce pas, est-ce que le rouquin connaissait un tatoueur ? Pas besoin d’explication pourquoi c’était au rouquin qu’il demandait cela, les dessins parlaient d’eux-mêmes.

Le blond perçut par contre la gêne du rouquin, et il se dit qu’il avait peut-être été trop direct, certainement trop habitué à être accosté comme pas deux en tant qu’acteur, avant de percevoir le décalage du regard de son vis-à-vis par rapport au sien. Lui qui venait de se présenter que par son prénom se demanda un instant si le rouquin ne l’avait pas reconnu d’où ce petit trouble apparent… ou alors, c’était ses lunettes, ça serait bien que ce ne soit que ça… De toute façon, il allait bien vite voir selon le comportement et les réponses à venir de son vis-à-vis. Premier bon point, il n’eut pas le droit de suite à un « mais vous êtes l’acteur de tel film, nia nia nia… ». Il eut un discret sourire, content d’apprendre qu’il avait bien fait, et il tourna la tête vers la direction indiquée par le rouquin. Tiens, il n’avait pas fait du tout attention à ce magasin, il avait du être vraiment bien plus occupé à passer incognito. C’était juste à côté en plus, de quoi ne pas avoir à faire trop de route pour s’y rendre. Une tatoueuse ? ça pouvait être assez risqué, il y avait beaucoup de femmes dans ses fans. Mais il y avait bien sûr le secret professionnel pour que ça ne pose pas trop non plus un problème.

"Ah d’accord, vous êtes bien placés alors… Eze. Enchanté de même."


Malone comprenait déjà tous les piercings du rouquin, c’était spécifiquement son métier apparemment, plus que tatoueur. Quoique… Voilà qu’alors qu’il mangeait enfin une première bouchée de son croissant que son vis-à-vis lui demandait s’il avait déjà une idée de tatouage. Il s’y connaissait peut-être quand même un peu. Il esquissa un petit sourire amusé, répétant doucement.

"Informatif ? Non…. J’en ai déjà un…"


Le blond posa son croissant à moitié entamé sur son plateau, bougea un peu sa chaise pour se tourner sur le côté, et il glissa une main derrière sa nuque pour soulever ses cheveux, permettant alors de voir totalement son tatouage. A savoir une croix celtique entourée d’un chardon, très joli tatouage, joliment réalisé et qui mettait donc en avant ses origines irlandaises et écossaises. Sans se soucier des autres, il resta ainsi le temps de permettre au rouquin de bien voir, puis il relâcha ses cheveux et lui refit face. Il prit son bol de thé, pour reprendre la parole tout en soufflant doucement sur le liquide chaud.

"J’en ai quelques-unes, à mûrir cependant…. J’avais pensé à un vol de chauve-souris emprisonné dans un gigantesque rosier… Sûrement par influence de ma dernière lecture…"

Sa dernière lecture… Le scénario d’un film dans lequel on aimerait bien qu’il joue un vampire, une version sombre de la belle au bois dormant. Et l’image lui semblait bien joli, peu répandue, et donc à faire un trait caractéristique. Il but une gorgée de son thé, passant discrètement sa langue sur ses lèvres pour savourer le goût délicieux, avant de reposer son bol.

"Vous vous y connaissez également en tatouages peut-être… Vous en faîtes ? Ou vous vous contentez de dessiner des croquis ?"

Malone désigna d’un petit mouvement de la tête les dessins du dénommé Eze, remontant un peu ses lunettes, ayant un peu glissée de sur son nez, d’un doigt en même temps qu’il fixa des yeux ceux si bleus de son vis-à-vis. Et le tout en reprenant tranquillement la dégustation de son croissant, faisant habilement attention à ne pas trop l’émietter.
Avatar de l’utilisateur
Malone Brendan
Acteur célèbre
 
Messages: 5
Inscription: Dim 20 Mar 2011 13:36
Age du perso: 25 ans
Humain ou Vampire: Humain
Rebelle / armée / neutre?: +/- armée

Re: Brèves de comptoir...

Messagede Eze Stein le Ven 12 Aoû 2011 15:12

Eze s’était mis à jouer distraitement d’une main avec son crayon. Apparemment, ce n’était pas aujourd’hui qu’il finirait son croquis, ce n’était pas grave, ce n’était pas encore urgent. Et le jeune homme était assez mignon, pour le peu que ses lunettes lui laissaient voir. Son interlocuteur se tourna vers la rue, apparemment surpris d’être passé devant la boutique sans la voir. Eze était plutôt fier de sa boutique. Il fallait dire qu’il commençait à faire fortune grâce à l’alliage qu’il avait crée avec Lud. Un numéro de Piercing Magazine lui avait même consacré une double page, ce qui lui avait assuré une notoriété dans le milieu du piercing, ce qui, même si cela ne concernait qu’une minuscule parcelle de la population, lui avait ramené une nouvelle clientèle. Et surtout, il aimait ce qu’il faisait, et cela suffisait. Il lui fit un petit sourire en baissant les yeux.

Malone commença à manger, alors qu’Eze finissait son café. Reposant sa tasse, il l’interrogea sur ses idées de tatouages, et le jeune homme reposa son croissant, avant de se décaler, lui présentant son dos. Il glissa une main dans sa nuque, révélant un tatouage très fin incrusté dans la peau. Posant sa tasse, il bougea sa chaise pour s’approcher, afin de le regarder de plus près.

« Je peux ? »

Demanda-t-il avant de poser doucement le doigt dessus. Pas de boursouflures dues à la cicatrisation, pas de traits qui dépassaient, ne serait-ce que de peu, la couleur ne semblait jamais se mélanger et était uniforme. Un très beau travail, vraisemblablement. Sur une très jolie nuque, nota-t-il aussi sans trop s’en rendre compte. Il retira ses doigts, faisant signe que son examen était terminé.

« Il est très bien fait… Qui l’a tatoué ? »

Une autre question le titilla aussi, mais tout le monde n’était pas comme lui : fidèle au même tatoueur. Pourquoi ne retournait-il pas chez ce tatoueur si doué ? Envie de changement ? Enfin, il chassa cette pensée, certaines personnes allaient toujours voir le même tatoueur, d’autre allaient en voir un nouveau à chaque fois. C’était comme ça. En tout cas, il avait une très belle peau, qui serait facile à tatouer. Par contre, quand il parla de son tatouage, il hocha la tête en souriant légèrement, bon, celui-ci ne serait pas pour lui, mais Camille aimerai sans aucuns doutes l’idée –il y avait peu de tatouages qu’elle n’aimait pas réaliser. Il prit un air pensif, comme s’il imaginait déjà le dessin. Puis Malone posa sa question. Gêné, il se gratta l’arrière de la tête.

« Et bien… j’ai une formation de tatoueur, mais Camille est la principale tatoueuse de la boutique, je ne fais que les pièces qui m’intéressent… Ce croquis est pour moi… Mon prochain tatouage si il finit par me convenir… Si vous voulez jeter un œil, il y en a d’autres… »

La plupart des dessins représentaient des machines, l’un d’entre eux était un aplat, qui avait été appliqué sur un bras complet, il avait été heureux ce jour là. Bref, beaucoup d’électroniques, de robots, il prit un air gêné à nouveau.

« Je ne tatoue que ce genre de choses… C'est pour ça que je suis plutôt pierceur... »
Avatar de l’utilisateur
Eze Stein
Tatoueur & perceur
 
Messages: 7
Inscription: Mer 24 Nov 2010 17:08
Age du perso: 25 ans.
Humain ou Vampire: Humain.
Rebelle / armée / neutre?: Neutre.
Ame soeur: No One.

Re: Brèves de comptoir...

Messagede Malone Brendan le Ven 12 Aoû 2011 20:21

Voilà qu’ils étaient pleinement lancés dans une discussion sur les tatouages et c’est tout naturellement que Malone montra déjà le tatouage qu’il avait sur sa nuque, démontrant ainsi que ce n’était pas la première fois qu’il envisageait de s’en faire un. Il s’y connaissait donc un minimum pour bien comprendre dans quoi il s’aventurait et ainsi se passer du speech long, mais à vrai dire essentiel, pour tout nouveau tatoué pour ce qui était de l’hygiène à tenir par la suite. Il ne s’attendait pas cependant à ce qu’Eze se déplace pour pouvoir observer de plus prés l’œuvre. Il répondit à sa question par un hochement de tête à l’affirmatif, restant immobile, sa main maintenant soulevé ses cheveux. Il ferma les yeux en sentant ce doigt se poser sur son tatouage, un petit frisson le traversant. Il rentrouvrit les yeux quand le rouquin lui dit qu’il était très bien fait, et comprenant qu’il avait finit de regarder, il relâcha ses cheveux et se remit comme il faut pour pouvoir regarder son interlocuteur, répondant avec un léger soupir lui échappant, au premier abord certes sans raison apparente, mais ses paroles expliquèrent, c’était un soupir de regret.

"C’était un tatoueur qui se trouvait en banlieue de Mealgan, mais il a fermé maintenant, il avait une très bonne réputation… Je crois que j’ai du y aller lors de sa dernière année à ce que j’ai compris."

Le blond donnait ainsi une explication sur les questions que se posaient Eze. Il n’était pas du genre à changer à chaque fois de tatoueur, au contraire, il préférait faire preuve de fidélité tant qu’il était pleinement satisfait. Il ne changerait ensuite que s’il n’était pas sur place quand il aurait envie encore d’un autre, mais à vrai dire, il doutait fort que ça arrive. Ici, c’était chez lui et là qu’il vivait plus sa vie privée et donc ses fameuses envies de ce genre. Enfin, il prit son thé pour souffler dessus, histoire de le refroidir un peu, avant de faire part d’une première idée, la moins sérieuse en réalité, et donc la plus facile à exprimer, et bien pour cela qu’il précisa que c’était à réfléchir. Cette idée ne venait après tout que d’une influence de la lecture d’un scénario. Après une gorgée de son thé qu’il reposa, il posa à son tour une question à Eze. Faisait-il aussi des tatouages ? Il désigna les croquis. Ces derniers étaient-ils pour sa collègue tatoueuse ou pour lui, ou pour une demande faîte à lui ? Ayant remonté un peu ses lunettes, l’acteur haussa un sourcil quand Eze apparut gêné suite à sa question. Inconsciemment, il pencha très légèrement la tête sur le côté, en un geste d’attention. Ah, ainsi donc, le rouquin faisait que les projets qui l’intéressaient. Comme ils le comprenaient, on donnait bien un meilleur résultat quand on avait une grande motivation derrière. Il n’était pas celui qui allait le critiquer sur ça….

"Je comprends votre choix, on travaille bien mieux aussi en faisant ce qui a un intérêt pour nous et nous motive particulièrement…"

Malone faillit ajouter qu’il faisait pareille, mais il préféra éviter pour le moment la question sur quelle pouvait être sa profession à lui. Mais en tout cas, il avait clairement tendance à privilégier les films aux scénarios lui plaisant, ne cédant que de temps en temps aux exigences de faire des films pour le grand public et rapportant gros. En tout cas, il ne se fit pas prier pour observer plus attentivement les croquis d’Eze. Et c’est à son tour qu’il demanda la permission de les prendre.

"Je peux ?"

Une fois l’accord eut, il prit les feuilles de papier, les observant tout d’abord avec ses lunettes de soleil. Son expression se fit de suite intéressée, tournant sur plusieurs angles les feuilles, pour voir les moindres détails des croquis. Il releva même un peu ses lunettes, une première, le rouquin devant apercevoir un peu le bas de ses yeux, pour finir par demander d’une voix des plus songeuses.

"Avez-vous déjà pensé à faire un dos d’un androïde déchiré, révélant alors la mécanique le formant, et avec des ronces essayant de pénétrer dans les mécanismes, en symbole du combat de la nature contre la modernité ?"

C’était sortit tout seul, sa deuxième idée, qu’il avait depuis plusieurs temps et donc, en fait, bien plus réfléchie et qui lui plaisait beaucoup. Seulement, il l’avait gardé en réflexe tout d’abord pour lui, n’ayant rencontré que très peu de personnes intéressées par ce genre là. Il glissa les croquis vers Eze à nouveau.

"A vrai dire, c’est une idée que j’ai depuis un bon moment… Plus sérieuse que celle que j’ai dit tout à l’heure…"
Avatar de l’utilisateur
Malone Brendan
Acteur célèbre
 
Messages: 5
Inscription: Dim 20 Mar 2011 13:36
Age du perso: 25 ans
Humain ou Vampire: Humain
Rebelle / armée / neutre?: +/- armée


Retourner vers Salon de thé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité





cron