Un con au pays de candy !

Un con au pays de candy !

Messagede Adrien Pyron le Mer 16 Juin 2010 23:04

Putain… Il jeta un coup d’œil à sa montre, quatorze heures… Il lui avait fallut plus de dix heures pour arriver jusqu’à Istravel, de nos jours ! Et après on s’étonne que les Ferry soient de plus en plus vides… Qui préfèreraient cette solution aux avions, hein ? Il soupira. En fait, le voyage en Ferry avait été plutôt calme, c’est surtout à l’entrée du territoire que les choses s’étaient corsées. Lorsqu’on avait les avait tous fouillé. Car ce n’était un secret pour personne que l’Irlande était devenue une sorte de Terre d’Accueil pour les vampires. Et un contrôle plus strict à la frontière avait été mit en place. Pas contre les vampires, non, mais contre leurs détracteurs. Résultat, il était resté bloqué presque deux heures à la fouille. Tout ça à cause de quelques extrémistes religieux qui s’éclataient à investir le pays, armés jusqu’aux dents dans l’espoir de rayer les vampires de la surface de ce monde. Et donc, pour endiguer la menace, tout le monde était fouillé, et toutes les valises passaient au détecteur de métaux. Enfin, cela ne les avait pas empêcher de le laisser passer en lui permettant de garder le bijou en argent qu’il portait au cartilage, et de lui conseiller d’acheter un chapelet en argent, mesure qu’il se contenta d’ignorer avec un reniflement hautain. Il ne voyait absolument pas quels problèmes il pourrait avoir avec eux. Déjà… Quand leur trouverait-on un nom plus scientifique que vampire ? Tu m’étonnes qu’après, tout le Vatican leur tombe dessus à croix raccourcies !

Puis après, le train. De la ville portuaire jusqu’à Mealgan. Ca n’avait pas été particulièrement long en fait. Du moins, si on ne comptait pas la mère et ses trois mômes qui n’arrêtaient pas de crier ! Et elle, aucune autorité, les laissait courir en distribuant des sourires gênés lorsqu’on la fusillait du regard. Il le lui aurait bien fait ravalé son sourire d’excuse, et ses trois mioches avec. Mais dans sa grande bonté, il se contenta d’enfoncer son casque sur sa tête et de monter le volume de sa musique à haut volume. Et s’il devenait sourd, il porterait plainte contre toutes les mères chiantes de la Terre… Et pour finir, le train jusqu’à Istravel. Adrien sortit, une cigarette déjà coincée entre les deux, qui n’attendait que d’être allumée… Il alla jusqu’au portail, où il s’arrêta pour sortir un briquet avant de redresser la tête vers les statues. Arrogant, il souffla la fumée dans leur direction. Ils avaient vieillis ces bouts de pierre, mais les vampiresses qu’ils représentaient étaient presque intactes, imposantes, sensuelles… Pour des femmes. Il leva le pied et écrasa sa cigarette en dessous, avant de jeter le mégot dans la poubelle la plus proche. Alors, il tira de sa poche la carte qu’il avait reçue par voie postale juste avant de partir. Cette petite carte qui lui permettrait de faire ses allées et venues entre Istravel et la ville. Enfin, une fois qu’il aurait piraté la base de données et qu’il aurait altéré le fichier qui enregistrait ses déplacements… Enfin, il avait tout son temps… Et il avait son ordinateur sur lui, prêt à servir.

Allez, hop, on passe la carte dans la fente prévue à cet effet. Mouais, le grand portail s’ouvre, on peut pas dire qu’ils lésinent sur le théâtral. Sérieusement, il ne manquait plus qu’un temps orageux, un arbre mort et un corbeau le regardant passer avant de s’envoler en croassant, et on pourrait se croire dans un coin paumé de la Transylvanie… Bon, d’accord, il exagérait, mais il n’était pas si éloigné de la vérité hein ? Puis le paysage n’était pas trop mal dans son genre. Enfin, ce n’est pas comme s’il avait prévu d’y passer de longs après-midi méditatifs… Il resterait surtout le temps des cours, et le reste en ville. Sans doute sécherait-il un jour ou deux, on verra bien comme tout cela se goupillerait. Et puis d’abord, il avait des cours à suivre pour se remettre à niveau en anglais, et s’il voulait être capable de parler correctement et de pouvoir suivre les cours, il fallait bien qu’il en suive quelques uns. C’est que, même s’il n’était pas l’élève le plus agréable du monde, il tenait à ses notes élevées, surtout dans les matières scientifiques. Et il fallait aussi qu’il chope quelques champs lexicaux qui risquaient de lui être… très utiles.

Enfin, il arriva à l’entrée, c’est qu’elle était longue cette allée ! Ridiculement longue ! Il fit une pause pour reprendre son souffle, sans doute la cigarette avait-elle participé à son essoufflement, puis reprit son chemin. Un pion l’attendait. Il le regarda de haut en bas, et Adrien lui rendit la politesse, en plissant le nez en plus. Bon, il n’était pas trop mal dans les faits, mais il avait un petit air du mec qui le prend déjà pour un connard, sans même le connaître… C’était peut-être lui qui avait réceptionné sa centaine d’appels pour l’inscription… Ce qui expliquerait pas mal de choses. Dont la façon dont il lui tendit son uniforme et l’air agacé avec lequel il lui réexpliqua les règles de l’établissement. Puis, il l’entraîna d’un pas vif jusqu’à l’ascenseur, bien entendu, il se fit un plaisir de le faire attendre, prenant tout son temps pour le rejoindre. Et s’il lui écrasait le pied avec la valise au passage ? Il n’en fit rien malgré son envie, et le regarda appuyer sur le bouton du deuxième étage en lui disant qu’il était dans la chambre n°1, et que pour le moment, ses colocataires étaient en cours et qu’il les rencontrerait le moment venu. En attendant, il pouvait déposer ses affaires, et on le convoquerait lorsqu’on aurait statué sur sa classe, et quand on lui aurait trouvé un volontaire pour lui donner des cours supplémentaires d’anglais. Adrien acquiesça… A dire vrai… Il n’avait presque rien compris. Mais il se serait pendu plutôt que l’avouer. Puis le pion s’arrêta devant sa chambre, et lui tendit du bout des doigts les clefs, ce qui causa un haussement de sourcils de la part du jeune homme. Puis il l’abandonna là.


« Sale con… » (en français.)

Puis il haussa les épaules, il aurait bien le temps de lui en faire voir de toutes les couleurs, et ouvrit la porte. Il observa la pièce et soupira. Quatre lits superposés. Mais aussi surprenant que cela était, il y en avait encore pas mal de libres. D’un mouvement leste, il jeta sa valise au pied d’un des lits près du sol, et de bazarder ses uniformes. Franchement, c’était quoi cette idée d’uniforme ? Et surtout, à quoi ça allait leur servir ? Effacer les différences pour les mettre tous au même niveau ? Leur enseigner la rigueur ? Il fronça le nez. Il le customiserait. Un minimum. En tout cas, qu’ils ne comptent pas sur lui pour porter des escarpins. Puis il s’étira. Douche, changé de vêtements, pc. Ca, c’était un programme clair, net et précis. Il sortit de sa valise une serviette ainsi que la carte du manoir, pour la reposer dès qu’il s’aperçut que la douche était au bout du couloir. Bref, une fois propre, il revint dans sa chambre et, se grattant la tête, il retourna sa valise. Chopant un peu au hasard ses vêtements, il enfila un sarouel noir, et un marcel marron. Ca irait bien comme ça ! Il se jeta ensuite sur son lit, après avoir remit ses lunettes sur son nez, et déplia son ordinateur, laissant son bordel étalé. Il avait pleins de choses à faire…
Avatar de l’utilisateur
Adrien Pyron
Elève
 
Messages: 4
Inscription: Sam 12 Juin 2010 17:44
Age du perso: Dix-sept ans.
Humain ou Vampire: Humain.
Rebelle / armée / neutre?: Neutre.
Ame soeur: No one.

Re: Un con au pays de candy !

Messagede Innocent MacKindel le Ven 18 Juin 2010 20:04

Innocent sortit d’un cours de physique qui avait été passionnant, c’était un sujet important pour la météorologie, la variation des pressions de l’atmosphère. Enfin, ce n’était pas encore un cours des plus précis, mais ils avaient abordés l’idée de la chose et les petites connaissances de bases qui étaient accessibles à leur niveau. C’était déjà bien pour lui, ça avait égayé sa journée, alors que d’autres avaient trouvé lassants, lui jetant un regard noir quand il osa poser une question importante au professeur à la sonnerie et que ce dernier les retint en conséquence le temps de répondre. C’est tout penaud, comme un enfant, qu’il s’excusa auprès de ses camarades, avant qu’un surveillant ne passe, pour lui signaler que son nouvel colocataire venait d’arriver et qu’il serait bien qu’il aille le voir pour lui faire un rapide topo de l’organisation, amicalement. Bref, quelque chose de mieux que de lire le long papier. Le jeune homme ne dit pas non, il en était incapable, de toute façon, ça ressemblait énormément à un ordre, et puis, il était curieux de voir avec qui il allait devoir partager la chambre durant la semaine.

Le blondinet repoussa alors son projet d’aller à la bibliothèque pour compléter les données du cours de physique et il s’excusa encore auprès de ceux à qui ils parlaient pas mal après les cours avec un sourire. Et maintenant direction sa chambre. Il croisa certains élèves dans les couloirs bruyants, pas mal aller se débarrasser de leurs affaires. Il entra ensuite dans la chambre, lançant de suite son sac qu’il portait en bandoulière sur son lit en hauteur et là, il marqua un temps en voyant que le nouveau avait choisit le lit libre sous le sien. De suite, il afficha un sourire sur ses lèvres, et il se dirigea vers lui, la main tendue.


"Salut, moi c’est Innocent. On va partager la même chambre ! Un surveillant m’a dit que tu étais arrivé, il m’a demandé de t’expliquer de moi-même en un récapitulatif le fonctionnement d’ici."

Innocent avait les yeux en circonflexes, penchant un peu la tête sur le côté. Il les rouvrit, détaillant un peu le brun aux yeux bleus et avec des lunettes devant lui. Son regard se décala vers l’ordinateur portable, se demandant ce qu’il pouvait bien y faire à peine arrivé. Rassuré ses proches qu’il était bien arrivé à bon port ? Tiens, face à un ordinateur, il se rappela du week-end dernier, son oncle avait tenu à le remercier pour sa prestation dans son film, qui avait commencé à lui faire un peu d’argent de poche, et il avait tenu à lui montrer le passage où il intervenait. Inutile de dire qu’il avait été des plus mal à l’aise, n’appréciant pas du tout de voir ce qu’il avait du faire. Et le plus étonnant, c’était le nombre de visite sur le site officiel où son oncle l’avait mis en ligne, en à peine deux semaines. Il était vraiment très connu dans ce milieu du porno. C’est bien pour cela qu’il avait eut peur de retourner en cours lundi, si jamais des gens du lycée l’avaient regardés et reconnus. Mais très vite, au bout de deux jours, il s’était tranquillisé. Il s’était fait du souci pour rien, il n’avait eut aucune remarque, ou critique, tout le monde semblait dans l’ignorance. Ce qui était vraiment tant mieux. Bien sûr, il ne pensait pas que certains pouvaient le garder pour eux, ou qu’il pouvait y avoir des messes-basses dans son dos, sans qu’il ne puisse les remarquer…
Avatar de l’utilisateur
Innocent MacKindel
Elève
 
Messages: 4
Inscription: Jeu 10 Juin 2010 23:13

Re: Un con au pays de candy !

Messagede Adrien Pyron le Mer 14 Juil 2010 13:14

Le garçon était plongé dans une page de code, lorsque la porte de la chambre s’ouvrit. Dans un reflexe du à l’habitude, il changea rapidement de fenêtre, pour se retrouver en face d’une page internet quelconque. Bon sang, mais qui était le con qui le dérangeait en plein piratage de la base de données de sa nouvelle école ? Tournant la tête, il redressa ses lunettes sur son nez pour voir un blondinet apparaître dans son champ de vision. Celui-ci jetait son sac dans le lit au dessus de lui. Puis, il lui fit un grand sourire avant de lui tendre la main en signe de bienvenue. L’espace d’un instant, le garçon hésita : la serrer, ou pas ? Au moins, l’autre serait prévenu de son sale caractère, mais vu son air niais, Adrien se dit qu’il ne s’en formaliserait même pas… A la place, il le dévisagea. Ce visage lui disait quelque chose… Puis, il baissa les yeux pour l’observer dans son intégralité.

Pas bien grand, il devait bien le dépasser d’une tête, blond, yeux bleus… Mouais, un véritable minet avec un grand sourire d’ange. Il ne savait pas pourquoi, mais cela l’irritait déjà. Enfin, positivement… Comment peut-on être irrité positivement ? Et bien, simple, chez Adrien, il y a ce qui l’irrite et l’énerve, négativement donc, et ce qui l’irrite et lui donne envie d’embêter, ce qu’il appelle positivement, bien qu’il soit le seul à penser ainsi. Enfin bref, ce garçon lui donnait des envies purement sadiques… Bon, au moins, il était rassuré sur l’uniforme, on avait vu bien pire… Puis…


« Innocent ? C’est quoi ce prénom ? »

Il haussa un sourcil. C’était complètement ridicule comme appellation ! Et pourquoi pas puceau, vierge ou niais comme prénom aussi ? Ben dis donc, en voilà un qui était mal partit dans sa vie… Ah, et la main ? Trop tard, il l’avait complètement oublié, dans son observation. Il releva les yeux pour voir le garçon, apparemment gêné, qui jeta un coup d’œil sur son ordinateur. Adrien suivit son regard, avant de tomber sur un pop-up pas très innocent. AHA ! Jeux de mots… Grognant contre sa blague mentale stupide et le pop-up qu’il referma, il se redressa pour s’asseoir sur le rebord de son lit.

« Moi c’est Adrien, j’suis Français, donc si j’comprends pas tout ce que tu me… Merde, comment on dit raconter ?, tout ce que tu me dis, c’est normal. »

D’ailleurs, en disant cela, il se pencha pour prendre son sac et le tirer à lui, pour en sortir un dictionnaire bilingue électronique de poche. Outil qui lui serait sans doute indispensable dans ce monde impitoyable qu’est l’anglophonie…

« Ah, tu devras me parler lentement aussi. »

C’était bizarre comme cette phrase avait l’air d’un ordre… Enfin, il le regarda de nouveau en plissant les yeux.

« C’est bizarre, tu me fais vraiment penser à quelqu’un… Mais quelqu’un avec… Euh, un prénom comme le tien, je pense que je l’aurais pas oublié… »

Puis il haussa les épaules.

« Bon allez, dépêche toi, je t’écoute, j’ai autre chose à faire. »
Avatar de l’utilisateur
Adrien Pyron
Elève
 
Messages: 4
Inscription: Sam 12 Juin 2010 17:44
Age du perso: Dix-sept ans.
Humain ou Vampire: Humain.
Rebelle / armée / neutre?: Neutre.
Ame soeur: No one.

Re: Un con au pays de candy !

Messagede Innocent MacKindel le Jeu 29 Juil 2010 22:14

Innocent avait été prévenu par un surveillant de l’arrivée de celui qui allait partager sa chambre avec lui. Il devait donc se charger de l’accueillir et lui expliquer certaines choses au besoin. Il n’alla donc pas à la bibliothèque, comme il l’escomptait et alla directement vers sa chambre. Les couloirs étaient encore remplis de monde, les cours s’étant finis. Une fois dans la chambre, il eut la surprise de voir que le nouveau avait choisis la place libre sous son lit. Il commença tout d’abord par se débarrasser e son sac qu’il envoya sur son lit au-dessus donc, pour de suite se diriger vers le brun, lui tendant la main. Il était clairement amical, souriant, sans se douter qu’il avait déranger son nouveau colocataire en pleine action frauduleuse. Comment pourrait-il le savoir de toute façon ? Il n’avait pas le don de voyance, sinon, il comprendrait qu’il ferait mieux de faire marche arrière et de s’éloigner de son oncle. Il se présenta tout d’abord, estimant que c’était la moindre des politesses, et il ne cacha ce que lui avait demandé le surveillant, pourquoi le ferait-il d’ailleurs ? Il était aussi à noter qu’il ne pensa même pas tout d’abord à jeter un coup d’œil à l’écran de l’ordinateur.

Ce qui était sûr, c’est que le blondinet ne s’attendait pas du tout à la réponse du brun, qui démontra vite un certain caractère fort surprenant pour lui. Bien qu’il se sentit clairement observer de bas en haut, il resta avec ses yeux circonflexes, son sourire et sa main tendue. Mais il fut surpris déjà par la critique de suite sur son prénom. Il ne dit cependant rien, son attention se portant sur l’ordinateur, lui rappelant des souvenirs qui lui donnèrent un air bien gêné… qui s’empira en discernant la pop-up de porno. Il ramena du coup sa main tendue, ne se rendant pas compte du vent, ni de son ridicule, avec son expression d’un enfant qui se demandait ce qu’il venait de voir juste à l’instant. Il toussota, même si le nouveau avait déjà eut le réflexe de fermer la petite fenêtre. Tiens, il venait de se présenter, un premier bon point, ce qui lui arracha un sourire, entrouvrant les lèvres pour signaler une chose au brun à lunettes mais finalement il le laissa continuer à parler.

Innocent fut surpris quand Adrian lui dit qu’il lui rappelait quelque chose. Brave petit, il ne songea pas de suite que ce soit dans le porno, et il se questionna sur quand ils auraient pu se croiser, ou s’il le confondait avec quelqu’un d’autre. Mal à l’aise par cet étrange comportement, lui donnant l’impression qu’il le dérangeait plus qu’autre chose, il se pencha en avant pour lui prendre des mains le traducteur, doucement, ne comptant pas non plus le lui arracher, et il s’adressa alors à lui en français.


"Avec moi, tu n’auras pas besoin de traducteur, je parle aussi français, mon oncle a tenu àce que j’apprenne plusieurs langues, il connaît beaucoup d’étrangers… "

Le blondinet afficha un sourire désolé, reprenant la parole, toujours dans la langue d’Adrien.

"Je suis désolé, je suis peut-être arrivé au mauvais moment, pour les explications, ça peut attendre si tu as quelque chose d’important à finir dans un premier temps… Et je doute que l’on ait pu se voir, je ne suis jamais allé en France, tu dois me confondre avec quelqu’un d’autre."

Serviable, Innocent se pencha de lui-même, pour ranger dans la poche du sac qu’Adrien avait ouvert le traducteur électronique. Il se redressa ensuite, toujours avec un sourire, attendant de voir ce que préférait alors le brun.
Avatar de l’utilisateur
Innocent MacKindel
Elève
 
Messages: 4
Inscription: Jeu 10 Juin 2010 23:13


Retourner vers Chambre N°1 : Maëlys, Innocent, Adrien

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité





cron