Le "petit" chaperon blanc et le grand méchant "loup" (Asmou)

Le "petit" chaperon blanc et le grand méchant "loup" (Asmou)

Messagede Ivan Iossi le Sam 10 Mar 2012 21:41

C’était immonde… Ce qui s’était passé dans ces lieux… Ivan se trouvait devant le portail d’entrée de ce qui avait été un des plus réputés couvents de la région. Autant dire que cette réputation allait prendre une toute autre valeur maintenant. Ivan, prêtre de Mealgan, avait reçu un appel personnel du Pape qui lui demandait de se charger personnellement de cette histoire pendant que lui s’occuperait de taire au maximum cet incident. Ils avaient été prévenus très tôt par une Sœur, si elle méritait encore d’appeler ainsi, pleurant son péché avec le Démon et pleurant aussi ses consoeurs en train de succomber. Il leva les yeux vers les fenêtres du couvent, il n’avait pas de temps à perdre et il n’avait aucune envie d’approcher ces Sœurs pécheresses, les laissant dans leur désarroi, et peut-être pas pour certaines. Leurs confessions seront pour plus tard. Il soupira, ferma les yeux et décida de se mettre au travail. Il se mit en recherche d’une piste, ayant été fort bien formé pour retrouver la plus légère trace de pas, et puis, le Démon, un vampire évidemment plus précisément, était très certainement le seul à être passé prêt du couvent. Tout était une histoire de connaissance des marques, des détails et surtout de concentration pour pouvoir analyser rapidement une bonne parcelle de terrain. Et les voila, des traces de pas allant vers le couvent pour les plus anciennes et s’éloignant du couvent pour les plus récentes. Il le tenait ! Ivan n’hésita pas avant de se lancer à la poursuite du vampire. D’après lui, il aurait vingt minutes d’avance sur lui, la question principale surtout était de savoir s’il se déplaçait tranquillement ou à vitesse de vampire… De toute façon, il ne pouvait pas emprunter une voiture comment suivre les traces alors ? Il allait devoir évaluer la fraîcheur des traces au fur et à mesure.

Ivan se retrouva ainsi à « se promener » en campagne, de toute évidence, en direction de Mealgan, le couvent se trouvant à une dizaine de kilomètres au-dessus de la ville, ne se fondant pas dans la nature avec sa tenue de prêtre… Une longue robe blanche, tout comme ses cheveux, aux bordures dorés, un pantalon blanc en soie léger et des plus simples en-dessous. Il n’avait pas pris la peine de se changer, vu qu’il devait faire au plus vite pour pouvoir retrouver le coupable et le tuer. Il avait bien sûr sa croix enfermée dans un raffiné cercle, en argent, autour du cou. Cette croix lui avait été offerte par son instructeur, accompagnée de longues boucles d’oreilles allant de pair. Qui pourrait croire qu’il était sur le point de commettre un meurtre ? Il était connu comme un prêtre très gentil et très protecteur envers ses paroissiens, mais, dans l’ombre, il avait déjà regroupé et réorganisé un bon nombre de chasseurs dans la région, mais il n’allait pas faire appel à eux cette fois-ci. Il devait intervenir de lui-même et garder tout ça secret, à la demande du Pape… Ivan se doutait que celui-ci avait été poussé à adopter le secret par un de ses conseillers au Vatican, car, si lui était encore là-bas, il aurait plutôt choisi de laisser face à leur jugement les Sœurs, intransigeant et intolérant dans ce qu’il ne connaissait pas… Mais avec son caractère, il était ainsi, à son jeune âge, capable de diriger d’une main de fer les chasseurs de vampire en Irlande, partageant ce point commun avec un ancêtre encore vivant, ce qu’il ignore, et qu’il respecte et admire…

Ivan se stoppa alors qu’il se trouvait dans un petit bois à une petite demie-heure de marche de Mealgan… Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n’y est pas (et si il y est : p )…Il s’était penché pour effleurer une des traces de pas qu’il suivait depuis un certain moment maintenant et il en conclut une chose. Il n’était plus très loin de sa cible et il devait déjà se montrer prudent, à la limite sûrement de pouvoir être senti, si ce n’était pas déjà le cas s’il s’agissait d’un vampire âgé. Il espérait en tout cas que ce ne soit pas le cas, cela lui compliquerait quelque peu les choses. Hm… Il allait commencer par assurer ses arrières et préparer des pièges de « dernières minutes ». Ivan commença à sortir d’une poche liée à une ceinture blanche autour de sa taille, relevant au passage sur le côté sa robe de prêtre, des fils en argent et il comptait se saisir de deux-trois seringues quand…. Son téléphone se manifesta. L’hymne du vatican… Tch… Il ne pouvait ni couper court à l’appel ni l’ignorer… Il doutait que ce soit un contrordre, mais bon… A contre-cœur, le jeune prêtre décrocha alors qu’il maintenant ses fils et deux seringues dans son autre main.

"J’écoute…"

Le Pape, à nouveau, l’appelant à la plus grande prudence, ayant appris alors que d’autres couvents, un peu plus éloignés de Mealgan avait connu le même genre d’incident… Plusieurs hein ? A quoi pensait donc ce vampire ? Cherchait-il à les provoquer ? Ou étaient-ils plusieurs ? Apparemment non, d’après les témoignages… Un démon brun aux yeux rouges… Aucune pitié à avoir ? Il eut un soupir presque amusé, il n’en avait jamais pour ces viles créatures.

"Comme d’habitude… Je rappelle une fois finit… Merci…"


Discussion écourtée par eux deux, il avait vraiment du travail et il ne voulait pas non plus laisser prendre trop d’avance à sa proie (mais ne risquait-il pas de l’être devenu lui ? XD). Ivan rangea dans la poche de son pantalon, à l’opposer de son attirait de chasseurs, son portable, quand il perçut le craquement d’une branche sur le sol et il ne put s’empêcher de se tendre, son cœur accélérant très légèrement sous l’adrénaline, alors qu’il commença à se retourner très lentement. Vulgaire animal ou plus ? En tout cas, ses yeux bleux verts se posèrent de suite sur l’origine du bruit.
Avatar de l’utilisateur
Ivan Iossi
Prêtre et Chasseur de Vampire
 
Messages: 3
Inscription: Jeu 10 Nov 2011 13:41
Age du perso: 24 ans
Humain ou Vampire: Humain
Rebelle / armée / neutre?: Vatican
Ame soeur: Interdit

Re: Le "petit" chaperon blanc et le grand méchant "loup" (Asmou)

Messagede Asmodée Crown le Mer 14 Mar 2012 13:01

Absolument délicieux. Voilà ce que songea Asmodée quand il abandonna la mère supérieur à ses prières et ses demandes de pardon. Cela n'avait pas été la plus intéressante, trop âgé pour cela, par contre la faire supplier de la faire atteindre le 7eme ciel… hmmm… il en souriait encore. Et dire qu'avec elle il n'avait joué que de sa main. Qu'est-ce que ça aurait été s'il avait donné de sa personne !? Enfin bref ! Il délaissait ce couvent qu'il avait perverti en moins de 24h, trouvant le défi bien trop facile en fin de compte, pour retourner d'un pas tranquille vers la ville.
Il n'était en rien pressé, sa soif de luxure temporairement comblé jusqu'à ce qu'il ne tombe sur quelqu'un lui faisant envie, et il n'usa donc pas de sa vitesse de vampire, coupant à travers champs. Le vent léger s'engouffrait dans son grand manteau rouge sombre, en faisant claquer les pans, et ébouriffait sa chevelure qui n'avait en rien besoins de ça. Mais le vent était changeant dans la région et quand il pénétra dans la forêt il n'avait de cesse de tourbillonner.

C'est alors qu'il faisait une pause, s'appuyant contre un arbre et s'allumant une cigarette, qu'il entendit une sonnerie de téléphone… Et quelle sonnerie !! Serait-il possible qu'il soit devenu la proie d'un quelconque chasseur divin ? Parce que oui, il se doutait que ce n'était pas les sœurs qui auraient pu le suivre, il fallait avoir un minimum d'expérience pour cela. A moins que le hasard ait poussé dans ses bois un religieux… peu probable, ils étaient au milieu de nulle part…
A vitesse de vampire mais sans un bruit il revint sur ses pas et contourna l'origine du bruit. Voix masculine plutôt agréable… Et quelle douce odeur aussi, un véritable appel à se faire mordre ! Et quand enfin il aperçut son chasseur – fils d'argent et seringue confirmant sa première pensée – il retint un sifflement. C'était un joli petit lot qu'on envoyait à ses trousses et son ouïe fine lui permis de savoir que même le Pape voulait sa perte. Tssss… il n'avait tué personne.

Tout absorbé par sa contemplation de ce chasseur délicieux, il ne fit pas attention où il mettait les pieds et il leva les yeux au ciel quand une brindille craqua. Zut… il aurait peut-être été plus marrant de le surprendre d'une autre manière. Trop tard alors tant pis. Tirant doucement sur sa cigarette, prenant une nouvelle fois appui sur le tronc d'un arbre, il croisa le regard de celui qui venait de se tourner vers lui. Soufflant doucement la fumée dans un premier temps, il prit la parole ensuite :

"Je plaide non coupable votre honneur. Elles étaient toutes consentantes…"

Un sourire mystérieux fleurit sur ses lèvres alors que son regard rubis courait sur Ivan, s'arrêtant un instant sur les armes puis les pointant de sa cigarette :

"Tu devrais ranger ça gamin… En me surprenant tu aurais déjà eu une infime chance que cela me blesse… alors maintenant que j'ai connaissance de tes intentions à mon égard, oublie."

Il tira une nouvelle bouffée de sa clope, croisant les bras sur son torse en une attitude nonchalante et décontractée. Il ne sous estimait pas son adversaire. Si le vieux du Vatican (xDD) lui avait donné cette mission directement c'est qu'il devait être doué dans ce domaine. Mais voilà, il était ancien, avait croisé pas mal de chasseurs sans qu'aucun d'eux ne réussisse à le blesser gravement alors il était assez confiant en ses capacités à se protéger. Puis, il était aussi bien jeune ce petit et Asmodée avait de quoi le surprendre dans bien des domaines.

"Ne pourrions-nous pas discuter tout simplement afin que tu m'expliques le pourquoi d'une solution aussi radicale ? Je n'ai fait que réaliser les fantasmes enfouis de ces pauvres femmes… Quelle cruauté quand même que d'imposer ainsi la pureté du corps… Ton dieu est pire que ce que tu chasses gamin."

Asmodée laissa tomber sa cigarette, l'écrasant du talon, puis toisa une nouvelle fois le regard de celui qui était en train, l'air de rien, de le mettre bien en appétit… Il faisait une overdose de femmes… quoi de mieux qu'un chasseur… croyant pour électriser ses sens…?
Avatar de l’utilisateur
Asmodée Crown
Vampire millénaire
 
Messages: 4
Inscription: Mer 29 Fév 2012 11:35

Re: Le "petit" chaperon blanc et le grand méchant "loup" (Asmou)

Messagede Ivan Iossi le Jeu 9 Aoû 2012 14:49

Le péché avait été commis et il était là pour en éradiquer la cause, et il préférait bien plus ça que la confession quand ça concernait un vampire. De plus, il n’avait aucune envie d’entendre les bonnes sœurs s’apitoyer sur leur sort et entrer dans les détails, et il préférait bien se délecter de la chasse qui commença tout d’abord par la recherche de trace qu’il n’eut pas de mal à trouver. Non, il était d’une grande patience pour ça, tout comme pour installer des pièges assurer ses arrières, pièces maîtresses de sa stratégie et forcément nécessaire face à un vampire. C’était bien la première chose qu’on apprenait aux nouvelles recrues dans les rangs des chasseurs de vampire… Futile d’attaquer que de front un vampire puisqu’il est impossible de faire le poids en force et vitesse. Mais bien sûr, malgré qu’il soit le numéro II de l’organisation, il avait bien sûr ses faiblesses et défaut. L’humain n’était pas parfait mais le vampire l’était encore moins et il fallait les supprimer pour que l’humain puisse ainsi s’élever davantage et approcher plus de son Dieu. Protecteur et défenseur, voilà ce qu’était réellement le chasseur, autant dire qu’il partit à la poursuite du vampire avec le plus grand sérieux et la plus grande discrétion, appréciant que le vent changeant joue en sa faveur. Il n’avait ainsi aucun besoin de se prendre la tête avec ça, déjà qu’il y avait un problème majeur. Si le vampire se déplaçait à vitesse surhumaine, il allait devoir suivre ses traces jusqu’à ce que celui-ci ne s’arrête, ce qui pouvait prendre un certain temps. Il avait bien passé une fois une bonne quinzaine de jours une fois à en pourchasser un, le vampire s’arrêtant que peu, ne le lui laissant pas ainsi le temps de le rattraper facilement. Et là, il ne fallait pas oublier que les bonnes sœurs attendaient leur cher prêtre.

Ivan se retrouva ainsi à s’aventurer dans un petit bois, pas trop sauvage non plus pour que sa tenue de prêtre ne s’accroche pas à toutes les ronces du coin et surtout il fut soulagé intérieurement de voir que les traces étaient plus récentes, le vampire n’était plus très loin, parfait, il allait installer ses pièges sur une surface assez grande pour ainsi faciliter la phase « manipuler la direction choisie par sa proie ». Il s’était donc arrêté à une distance raisonnable pour ne pas que son odeur soit remarquer non plus, étant contre le vent. Bon, il croisa les doigts mentalement que ce ne soit pas un vampire âgé, et surtout qu’il n’y ait pas d’autre vampire décidant de se promener dans ces bois. Il y avait peu de chance vu qu’il n’y avait rien ici, donc rien pour les attirer. Seulement, il fut dérangé. Et par le Pape ! Si ça n’avait pas été lui, Ivan aurait fortement râlé ou même ignoré et coupé court à l’appel. C’est que c’était le genre de chose à faire foirer complètement les choses, mais il ne s’attarda pas trop sur ça, sous-estimant sa proie en pensant qu’il était assez loin pour ne pas être entendu et il décrocha donc. Le Pape, leur relation était solide entre eux, une mutuelle confiance et il savait que ce dernier attendait par conséquent beaucoup de lui, et il le connaissait bien pour se douter qu’il ne s’agissait nullement d’un contrordre. Il prit sur lui pour rester patient et fit en sorte de faire comprendre indirectement qu’il était sur le terrain sachant que le pape n’allait pas se vexer pour ça. Certains auraient l’audace de dire qu’ils étaient potes mais un peu de tenue tout de même, ils étaient plutôt bons amis.

Le jeune prêtre était alors inconscient qu’il était en face de devenir la proie bien plus vite sans même avoir lancé la première attaque ou s’être approché plus du vampire, et il écouta donc ce qu’avait à dire le Pape, jouant doucement à entortiller un fil d’argent autour d’un de ses index, un petit signe d’impatience de faire sa mission divine et ce sans pitié, et avec plaisir vu son soupir amusé quand son supérieur l’appela à ne montrer aucune clémence. Les choses du Mal ne pouvaient pas changer donc, oui, il ne fallait pas les laisser survivre. Comme d’habitude… sa réponse donnait déjà un bon avant-goût de son genre. Extrémiste, un de ses défauts car il avait vite fait de s’énerver face à ce qu’il ne tolérait pas. Discussion terminée, il était grand temps de passer aux choses sérieuses. Cependant, à peine rangea-t-il son portable, qu’une brindille craqua, bruit caractéristique d’un pas non loin de lui. Sur ses gardes de suite, totalement aux aguets, il fit face alors à sa… proie. Il retint mentalement un juron pour se dire qu’il était très malchanceux sur le coup. Et là, ça sentait vraiment le vampire à plein nez, grand, les yeux rouges véritable signature du diable, peau pâle, brun, cheveux longs et éparses… Créature sauvage et dangereuse… Ivan resta tout d’abord aussi droit qu’un i, immobile et jaugeant d’un regard très froid et calculateur le vampire. Ce dernier était tel un vieux feu avec ses ombres cendres alors que lui était tel la banquise. Et en plus, il fumait ! Tch… Vile créature ! le jeune homme fronça vivement les sourcils quand le brun se permit de faire de l’humour. Non mais il le prenait pour qui ? Non coupable, bah tiens, comme s’il allait être d’accord et lui offrir un bon repas pour enterrer la hache de guerre. Il ne fallait pas rêver !

Ivan resta muet, ne faisant pas attention au regard se baladant sur lui, non, lui, il cherchait au contraire à soutenir clairement le regard du vampire. Aller, regardes-moi, vois comme je ne suis pas à fuir comme une vulgaire proie effrayée…. Et pendant ce temps, je glisse très habilement l’air de rien un fil d’argent autour d’une seringue avec une seule main… Tch, c’est qu’il avait raison. Sans l’élément de surprise, il était fort désavantagé et il comprenait déjà que le vampire en face de lui avait eu plusieurs expériences d’attaque de chasseurs de vampire, et donc, ce n’était pas un tout jeune dont il pourrait profiter des bas instincts prédominants sur la réflexion… Mauvaise humeur bonjour forcément. Là encore, il resta sans rien dire, restant très attentif aux gestes du brun, mais la goutte d’eau fut surtout ses dernières paroles, une telle provocation, un tel blasphème ! Soudainement, alors qu’il soutint le regard rubis du vampire, il fit entendre pour la première fois sa voix, en dehors bien sûr de la conversation téléphonique.

"Jamais."

Et la seconde d’après, Ivan lança la fameuse seringue reliée au long fil d’argent de toutes ses forces vers le vampire. Un seul mot et une action, ça suffisait comme réponse. Il ne voulait pas discuter, absolument pas. De toute façon, ça ne servirait à rien. Il allait le tuer, c’est tout. Surtout après qu’il ait blasphémé envers leur Dieu. Même pas de débat, il n’y prenait aucun plaisir, puisqu’il n’écoutait pas de toute manière ce que disait les vampires, il était buté et fort peu influençable. Et puis, un chasseur ne parle pas avec le sanglier… Le jeune homme ne lâchait pas des yeux le brun attendant l’instant où il se décalerait pour éviter la seringue, se disant que, vu ce qu’il a vu, le vampire avait plus l’air à juste éviter la seringue et insister pour l’embêter avec de l’inutile parlotte. Et il fallait noter que dans le même temps, avec son autre main, geste rapide et sûr, il avait attrapé dans une poche sous sa robe de prêtre un tube rempli d’argent liquide qu’il coinça alors entre ses dents. Comme ça, si jamais le vampire avait la mauvaise idée de vouloir l’attaquer, l’approcher, il n’aurait qu’à priser le verre fragile du tube et l’argent s’écoulerait sur la créature, de quoi dissuader déjà si le brun était assez intelligent… Enfin, dès que le vampire fit un geste pour éviter la seringue, Ivan tira de toutes ses forces sur le fil dans la direction choisie pour faire revenir alors la seringue dans le sens inverse en plein vers le dos du vampire, espérant qu’il soit bien plus préoccupé par lui et son tube d’argent entre les dents pour faire attention à ça. Il avait en tout cas reculé d’un pas, on ne savait jamais et cela rendait son geste de retirer sur le fil d’argent plus imperceptible. Il ne montrait aucune agressivité incontrôlée, non, il avait une expression glaciale, sérieuse et aucune peur… et il ne fut même pas déconcentré par la petite rafale de vent faisant voleter un instant ses cheveux devant ses yeux.
Avatar de l’utilisateur
Ivan Iossi
Prêtre et Chasseur de Vampire
 
Messages: 3
Inscription: Jeu 10 Nov 2011 13:41
Age du perso: 24 ans
Humain ou Vampire: Humain
Rebelle / armée / neutre?: Vatican
Ame soeur: Interdit

Re: Le "petit" chaperon blanc et le grand méchant "loup" (Asmou)

Messagede Asmodée Crown le Mer 31 Oct 2012 18:19

Hmmm, aimable ce petit prêtre et pas très causant. Il aimait bien ce regard assassin et combatif, l'absence de peur – mais peut être que cela changerait d'ici peu. Par contre quand il vit partir le bras avec cette misérable seringue il eut un grognement agacé, surtout quand la lumière changeante sous les arbres fit miroiter un instant le fils d'argent. Ingénieux mais du déjà vu pour lui. Il lui fit alors croire, en faisant un pas de côté qu'il n'avait capté que la seringue, surveillant discrètement le mouvement de la main qui l'avait lancé et avec un sourire, ajouta :

"Trop lent... et qui crois tu tromper franchement... ne me prend pas pour un nouveau né...J'ai plus d'un millénaire gamin..."

Profitant du léger avantage que venait de lui donner le vent en cachant brièvement la vue du jeune humain, il utilisa sa célérité de vampire pour à la fois éviter la seringue qui revenait vers lui et se placer derrière Ivan. Sa main, tel un étau se resserra autour de la gorge si fragile, lui rendant sans doute la respiration difficile et l'autre immobilisa la main tenant encore le fils d'argent. La croix lui procurait une sensation désagréable mais tant qu'il ne la touchait pas, il ferait avec. Collant son torse contre son dos, gardant un œil sur la main qu'il avait du laisser libre, près à réagir si cette dernière devenait dangereuse quitte à la lui briser, il se pencha vers l'oreille du petite prêtre pour susurrer :

"Pourquoi crois tu, créature sans cervelle, que je portes des gants ? Ton argent liquide t'empoisonnera plus qu'il ne me fera du mal... Alors soit gentil, ne soit pas stupide au point de briser ta précieuse fiole... Je vais sans doute te surprendre mais tuer un chasseur m'est, depuis longtemps, devenu une corvée plus qu'autre chose."

Son regard rouge sang se balada sur le cou emprisonné, regrettant la chaîne en argent tenant cette croix détestable puis il lui vint alors une idée... démoniaque. Resserrant sa prise sur la gorge, l'empêchant du coup tout bonnement de respirer, il attendit qu'Ivan réagisse comme le ferait n'importe quel humain, c'est à dire se saisir de son poignet espérant sans doute de le faire lâcher prise, et utilisa alors cet opportunité pour amener la main qu'il tenait encore vers la seconde et d'un geste rapide enrouler en plusieurs tours le fils d'argent autour des poignets, le serrant suffisamment pour qu'il entame la chair et fasse perler le sang. Puis, une fois le prêtre entravé, glissa une main dans sa poche et en sorti quelque chose. Un sourire purement démoniaque sur les lèvres alors qu'il laissait enfin sa proie prendre un bon bol d'air sans pour autant la lâcher, il lui montra ce qu'il avait sorti.

"Sais tu ce que c'est ?"

Une seringue contenant un aphrodisiaque particulièrement efficace et très rare. Sa couleur ambré était peu commune mais dénotait de sa pureté et il était près à parier que le jeune prêtre n'avait jamais rien vu de tel.

"J'en ai rarement recours, mon charisme étant d'habitude amplement suffisant mais je l'utilise parfois pour me divertir... Nous allons éprouver ta précieuse foi..."

A l'aide de ses dents il enleva le cache de l'aiguille et lui planta la seringue dans la cuisse lui administrant la dose complète. L'effet allait être rapide... et il allait savourer de le voir se perdre.... Peut être aurait il du être un peu plus sympa. Une dose complète étant particulièrement forte mais bon, il était prêtre après tout, il fallait ce qu'il fallait.

"N'ai crainte. Cela ne te tuera pas.... mais je serais toi, je commencerais déjà à prier ton Dieu tout puissant... Je doute qu'il te soit d'une quelconque aide mais bon, libre à toi d'y croire... Et surtout... N'oublie pas, petit prêtre, que tu es celui qui a attaqué le premier..."

Les derniers mots avaient été murmurés à son oreille et il le relâcha, faisant plusieurs pas en arrière pour prendre appui contre un arbre, sortant son paquet de clope de sa poche et s'en alluma une. Tirant une bouffée, son regard carnassier poser sur le petit être qui devait déjà sentir une chaleur peu commune naître dans son ventre pour envahir tout son être, il reprit la conversation là où il l'avait laissé.

"Je disais donc, avant que tu ne me coupes avec ta pathétique attaque que tu me condamnes pour un crime que je n'ai en rien commis. Pour vous, chasseurs, j'imagine que nous sommes tous identiques... des tueurs sanguinaires et pervers mais tu sais, contrairement à certain des tiens, je n'ai jamais touché à un enfant. N'est ce pas dans tes rangs que se trouvent des être bien plus vicieux que moi, entraînant des jeunes garçons à l'arrière de leur église pour.... en savourer la chaleur ? Utilisant ton Dieu pour commettre la pire des atrocités sur des êtres innocents ? Quelles excuses trouve donc le vieux débris du Vatican pour justifier cela ?"

Oui, il ne se gênait pas pour affubler d'un petit surnom de son cru ce cher Pape, roi des imbéciles de son point de vu. Il savait que cela mettrait en colère le jeune humain mais il se disait que cette colère allait bientôt être dérisoire face à l'autre sensation... Il reporta la clope à ses lèvres et en tira une autre bouffée, attendant de voir comment Ivan allait réagir.
Avatar de l’utilisateur
Asmodée Crown
Vampire millénaire
 
Messages: 4
Inscription: Mer 29 Fév 2012 11:35


Retourner vers Reste de l'Irlande

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité





cron