Soirée normal... quoi que... [pv Matchoupinou]

Boite de nuit

Soirée normal... quoi que... [pv Matchoupinou]

Messagede Ryann O'Brien le Lun 5 Mar 2012 21:13

Vendredi soir… La saison était encore fraiche et la boite était bondée… de quoi ravir son gérant, Ryann O'Brien, qui évoluait dans cette foule comme un poisson dans l'eau. Il aime cette ambiance électrique où les couples se font et se défont, où les corps se cherchent et parfois se trouvent pour un ballet sensuel et sexuel, car oui, il y a une salle à l'arrière de cette boite où tout est permis tant que tout reste désiré bien sûr et non trash, il laisse ça au club "obsession"…. De quoi choquer les plus puritains… mais ils n'ont qu'à rester dans la première salle après tout. Comment il contrôle ça ? Et bien, il y a deux gorilles à l'entrée de cette salle, cette black room, et ils surveillent les couples y entrant, épiant toutes contraintes qu'il ne devrait pas y avoir. La consigne, crier si quelque chose ne va pas et ils seront là en moins de temps qu'il ne faut pour le dire.

Ryann se glisse derrière le bar, souriant à sa barmaid si sexy, l'effleurant en passant et lui faisant un clin d'oeil alors qu'elle lui jette un regard lourd de sous-entendu. C'est un jeu entre eux, une façon de calmer les ardeurs des dragueurs posant une option sur elle. Il lui suffit de faire un geste bien précis et il vient jouer le rôle du patron possessif… si le petit ami de cette chère jeune femme savait ou surprenait cela sans savoir… fort possible qu'il lui dévisse la tête. Mais il est un jeune homme qui aime prendre des risques, ça lui procure un frisson absolument délectable.
Son regard glisse sur la foule. Des vampires semblent en chasses, d'ailleurs à voir ce qu'il se passe à une table dans la pénombre, au moins un a trouvé une proie à son goût. Des étudiants cherchent à passer le temps ou à braver des interdits. Qu'est ce qui peut passer par la tête d'une midinette à peine majeur en draguant un suceur de sang, que cherche-t-elle ? En espérant ne pas avoir de problème avec l'établissement ensuite… on ne savait jamais avec ce genre d'institution.
Son regard accroche alors un décolleté plongeant et un sourire fleurit sur ses lèvres alors qu'il remarque, ensuite, le regard pétillant de sa propriétaire… Encore une jeune femme à peine sortie de l'adolescence à la recherche de frissons. Bon il faut dire aussi qu'il attire forcement les regards avec sa chemise entrouverte, son look de rebelle classe et ses yeux ambres, chaud et doux à la fois. Et puis il faut aussi dire qu'il a une réputation assez sulfureuse, bien qu'il se montre très difficile en matière d'amant(e)s. Il aime cette rumeur circulant comme quoi le patron sort principalement avec des gens rencontrer dans sa boite – ce qui est dans l'ensemble exact – et il est fort probable que l'idée romantique comme quoi on peut être éventuellement la personne pouvant cesser ses actes volages à de quoi faire fantasmer… Cette donzelle aux yeux de biche et aux atouts des plus féminins semblent vouloir tenter sa chance et Ryann s'en approche donc tout sourire, se penchant par-dessus le bar pour lui glisser à l'oreille.

"Pas ce soir ma belle…. J'ai un appétit plus… masculin… " Puis devant la moue qu'elle offrit à cette déclaration ne peut s'empêcher d'ajouter. "Retente ta chance un autre jour, si le cœur t'en dit… je pourrais être d'un tout autre avis…"

Et bien oui, il faut fidéliser la clientèle que diable ! (xD) Après un dernier sourire à la demoiselle déçue, il quitta le bar pour à nouveau s'offrir un bain de foule. C'est alors qu'il le vit et le moins qu'on puisse dire c'est que son look le scotcha sur place. Un fils à papa était dans son établissement… un de ces petits bourgeois coincés portant une tenue inappropriée… Que venait il faire ici un vendredi soir ? S'offrir un interdit ? Une petite poussée d'adrénaline… perdre son pucelage peut être… (xDDDDD) Il était plutôt beau garçon… non en fait il était carrément craquant, et il était fort possible qu'il n'ait pas très longtemps à chercher avant de trouver un ou une volontaire.
Mais où allait il tient ? Ryann haussa un sourcil quand il le vit s'engouffrer dans le couloir menant à la blackroom. Il en fut tellement surpris qu'il ne put s'empêcher de le suivre et alors que la musique se faisait moins forte il l'apostropha :

"Hééé !! Etes-vous vraiment sur de vouloir vous rendre… là-bas ? "

Autant l'interroger avant d'avoir le droit à une mine choquée et une énième plainte sur le faite que c'était inadmissible etc. etc. Afin d'être sûr que le jeune homme ait bien capté que c'était à lui qu'il s'adressait, il accéléra le pas et posa une main sur son épaule.

"Jeune homme, c'est à vous que je m'adresse… Etes-vous vraiment sur de vouloir vous rendre, seul, dans cette pièce là-bas ? "
Avatar de l’utilisateur
Ryann O'Brien
Patron de La Rose Ardente
 
Messages: 5
Inscription: Mer 29 Fév 2012 10:22

Re: Soirée normal... quoi que... [pv Matchoupinou]

Messagede Matéo de Cévynet le Mar 6 Mar 2012 20:41

Un élève bien malade et contagieux en plus pour les autres élèves humains et tout ça arrivant très tard dans la nuit. Matéo prit sur lui de ramener le jeune homme chez lui, évitant ainsi à Vavila de faire trop d’heures supplémentaires. C’est ainsi qu’il sortit d’une maison du centre ville pour alors chercher à rejoindre l’allée principale ne s’y retrouvant pas trop dans toutes ces ruelles voisines. Il était en train de remonter ses lunettes sur son nez après avoir jeté un coup d’œil à la lune croissant dans le ciel quand deux odeurs familières lui arrivèrent aux narines. Et elles seules comptèrent du coup ! Cain mais aussi Erwan… Et voilà que notre cher directeur imagina le brun menaçant prêt à lui tordre le cou. Un frisson de terreur traversa son échine et son instinct de survie, c’est-à-dire se précipiter vers la source d’odeurs les plus abondantes et bruyantes des environs pour pouvoir se cacher si jamais Erwan décidait de le prendre en chasse, lui fit adopter une vitesse vampirique si rapide qu’il passa la porte d’entrée de l’établissement sans être remarqué, provoquant juste un courant d’air décoiffant les quelques personnes sur le point d’entrer. Décidément, il avait toujours une peur bleue d’Erwan et de ce qu’il pourrait lui faire par vengeance, sous-estimant l’influence que pouvait avoir Caïn sur ce dernier dans tout ça…

C’est ainsi que Matéo s’arrêta quelques pas après être entré, se retrouvant juste devant la masse de monde agglutinée principalement au milieu de la grande pièce. Première sensation, une agression de tous ses sens… l’ouïe tout d’abord, la forte musique, les voix et il grinça des dents en fermant les yeux, montant tout d’abord ses mains sur ses oreilles. L’odorat… l’odeur de cigarettes mais d’autres choses inconnues encore de lui, odeurs humaines et vampires se mélangeant, la sueur, un mélange lui paraissant bien trop agressif pour en dénoter réellement les détails. La vue aussi… Déjà, il avait l’impression d’étouffer, il avait besoin d’air mais il était encore figé sur ce tout ressenti incapable de se concentrer encore sur quoique ce soit… et vint alors le toucher…. Une main inconnue, douce, aux longs ongles… Le petit vampire était trop focalisé sur ses sens et cette impression d’étouffer et n’avait pas remarqué la brune, d’une cinquantaine d’années qui s’était approchée de lui et se mettait à lui caresser doucement la joue mais avec un regard des plus pervertis. Matéo eut un léger mouvement de recul, écarquillant les yeux.

« Et bien, mon mignon, tu es perdu ? Ou alors tu as trop abusé de cannabis…. Et si tu venais abuser plutôt de ma compagnie au calme ? »


Matéo n’avait pas de chance, à peine arrêté, il se faisait accoster par une cougard en chaleur ! Effrayé, notre petit vampire enleva ses mains de ses oreilles et s’enfuit de la brune cinquantenaire, qui avait commencé à desserrer le nœud si bien fait de sa cravate, pour zizaguer entre les gens, paniquant un peu plus aux contacts, c’est qu’ils étaient presque les uns sur les autres et ignorant même un type louche au bar qui le siffla alors qu’il apercevait enfin un endroit moins bondé vers le fond, un couloir vide en fait ! Un frisson le traversa à nouveau quand il crut entendre la voix d’un de ses élèves, ah non, il ne fallait pas qu’on le reconnaisse ici ! ça jaserait après, un directeur d’école privée dans une boite de nuit lui semblant déjà bien dépravée, étant loin de la réalité et trop sage pour comprendre qu’il y avait bien pire que ça. Il s’arrêta donc un peu avant le couloir salvateur à ses yeux, ne se concentrant aucunement à ce qu’il pourrait y avoir derrière la porte au fond, regardant plus autour de lui très rapidement, s’assurant d’aucune silhouette familière et il enleva ses lunettes, se disant que ça ferait un indice flagrant en moins quand même. Autant dire que, normalement, avec ses lunettes, on pourrait lui donner 20 ans (voir trois ans de plus encore quand il jouait plus sur ses tenues), sans, il faisait réellement l’apparence de son âge quand il était humain. Un adolescent de 17 ans, non majeur encore, qui rangea ses lunettes dans la poche de son costume noir impeccable, avec une chemise blanche tout bouton fermé et une cravate bleue foncée comme la couleur de ses cheveux dont il refit le nœud comme il faut, à nouveau parfaitement impeccable. Jetant un regard derrière pour s’assurer que personne de louche n’allait le suivre dans sa fuite, n’ayant pas regardé dans la direction d’un certain propriétaire et ne le remarquant pas, il ne s’attarda pas plus et se précipita d’un pas rapide dans le couloir.

Soulagement, une impression de retrouver de l’air (même s’il n’en avait pas besoin mais il est si humain XD), le directeur était plus concentré à essayer de détecter dans toutes les odeurs derrière lui s’il n’y avait pas au moins l’odeur d’Erwan qui l’aurait poursuivi jusqu’ici… ¨C’est là qu’il entendit un homme parler non loin derrière lui. Surpris, il se concentra sur cette odeur humaine se distinguant du lot indéfinissable d’odeurs mélangées, plus agréable forcément, le faisant ralentir un peu ses pas… Mais… c’était à lui qu’il s’adressait, vu qu’il le rattrapait là ? oO Matéo s’arrêta juste pile au moment où la main de l’inconnu se posa sur son épaule, même timing pour les deux. Perplexe, il se retourna lentement, sourcils haussé, surtout au « jeune homme », vers l’humain et c’est ainsi que la lune rencontra le soleil. Cet humain resplendissait d’un naturel confiants, il dirait même joyeux, à la beauté chaleureuse et au charme certain. Les joues du directeur rosirent légèrement tandis qu’il prit poliment la parole avec un doux sourire désolé.

"Ah excusez-moi, mais ce n’est pas une sortie de secours ?"


Si sincère, naïf et innocent, alors qu’il désigna d’un geste de la main la seule porte au fond du couloir et c’est là qu’il se rendit qu’en effet, quelque chose n’allait pas. Un cri de plaisir d’une femme, légèrement audible pour un humain mais audible tout de même, et fort audible pour le petit vampire directeur qui écarquilla les yeux, percevant maintenant alors les différents gémissements mais aussi cette odeur de luxure plus qu’explicite provenant de la fameuse pièce du fond. Matéo écarquilla grandement les yeux alors que ses joues prient une teinte rose plus foncée, signe que là, s’il était encore humain, il serait rouge tomate. Il avait fixé un instant la porte et fit soudainement volte-face, tournant le dos à la porte. Le voilà bien honteux, baissant la tête se mordillant la lèvre inférieure, extrêmement gêné.

"Désolé. J’ignorais que… Je cherchais juste une autre sortie… et…"


Matéo était en train de se dire qu’il devrait se reprendre quand un autre cri le fit rougir encore plus et il attrapa instinctivement le bras de l’inconnu pour l’entraîner avec lui pour s’éloigner un peu plus de la porte, jusqu’à arriver à un mètre de la fin du couloir s’arrêtant alors. Se rendant compte qu’il tenait le bras du séduisant blond, il le relâcha et s’excusa encore une fois avec un nouveau petit sourire.

"Désolé à nouveau. Dîtes-moi, connaitriez-vous les lieux et s’il y a une sortie de secours, en dehors de la porte principale ?"


Il était évident que Matéo n’était pas du tout un habitué de tels lieux, il avait l’air si perdu à cet instant et quelque peu pressé de partir, trop de choses le perturbant là, mais la sortie principale était interdite, à cause de la menace Erwan (selon lui XD). Il n’avait pas conscience qu’il pouvait paraître suspect, surtout face au propriétaire, à vouloir emprunter une autre sortie… En tout cas, il attendit sa réponse, levant les yeux, et marquant un petit temps au passage à la vue du torse de l’humain ainsi découvert, pour vite plonger finalement son regard bleue dans celui doré de son interlocuteur et peut-être sauveur ! Il l’espérait en tout cas.
Avatar de l’utilisateur
Matéo de Cévynet
Directeur d'Istravel
 
Messages: 248
Inscription: Ven 27 Juin 2008 17:18
Age du perso: 16 ans
Humain ou Vampire: Vampire
Rebelle / armée / neutre?: Neutre

Re: Soirée normal... quoi que... [pv Matchoupinou]

Messagede Ryann O'Brien le Jeu 3 Mai 2012 11:48

Des personnes étranges, il en avait vu dans cet établissement, mais un mec aussi paumé que celui qu'il venait d'arrêter en plein élan vers la blackroom… rarement. Contrairement à lui il n'allait pas avec le décor… tenue trop guindée, attitude trop fuyante ainsi qu'une sensation qu'il n'avait absolument pas voulu être ici. Bizarre quoi ! Ryann l'arrêta donc dans son élan et il haussa un sourcil au visage… bien jeune sur lequel son regard se posa. Ceux chargés à l'entrée d'empêcher les mineurs de rentrer était parti boire un coup ou quoi ? Parce que là, quand même, il était clair qu'il n'était pas majeur !
Il eut un sourire tout en secouant la tête lui signifiant ainsi que non ce n'était pas une sortie de secours et haussa un sourcil quand il le vit en arrêt puis s'empourprer en regardant la porte. Tient, il ne savait pas que cela produisait un tel effet une porte… (joueuse sort et s'en va loiiiiin xD) et bien oui, venant de la salle où la musique battait son plein, son ouïe n'était pas assez fine pour percevoir le cri qui déstabilisa Matéo et il avait donc du mal à saisir pourquoi, soudainement, son vis-à-vis s'était mis à rougir. A moins qu'il ait compris ce qu'était le lieu où il avait failli se rendre… Mais de quelle manière ? Mystère. Ce n'était pas écrit sur la porte…

Ryann écarquilla légèrement les yeux cette fois, pas pour le cri de jouissance qu'il perçu – bah oui quoi, il a l'habitude, c'est quand même son établissement :p – mais parce que Matéo l'embarqua avec une force qui ne devrait pas être la sienne à l'autre bout du couloir. Oh il ne lui avait pas fait mal, loin de là, mais il avait eu la sensation qu'il n'aurait pas pu le stopper dans son élan, quelque fut la résistance qu'il aurait pu lui offrir. Cela lui fit donc songer que ce jeune homme d'apparence mineur devait peut être ne pas l'être tant que ça… Aurait-il face à lui le vampire le plus timide et prude que la terre ait donnée ? Parce que bon, il n'était pas dupe non plus, il savait fort bien ce qui avait fait fuir le jeune homme.
En le voyant encore s'excuser, il eut un petit sourire et il haussa un sourcil amusé quand il l'entendit lui demander s'il existait un autre moyen de sortir d'ici. Bon, première question qui lui venait à l'esprit : pourquoi diable chercher une autre sortie ? Des choses à cacher ? Ce n'était pas comme s'il était séquestré ici… Au vu de l'allure, il exclut de suite une histoire sordide de mafia ou autres trucs du genre… Peut-être fuyait-il une femme ou un homme, vu le regard qu'il avait perçu sur sa personne, qui lui aurait fait des avances un peu costaud. C'était possible ça, il était mignon à croquer… Mais… si son hypothèse de vampire était exacte, il n'avait aucune raison de s'en faire non ?
Il réalisa alors qu'il n'avait pas donné de réponse au beau vampire et que ce dernier semblait être dans une attente devant lui… Pourquoi avait-il la sensation que sa réponse était super importante là… ?

"Et bien… je connais effectivement les lieux. J'en suis le propriétaire et je me demande d'ailleurs comment je dois prendre cette envie de fuir mon établissement…"

Un sourire malicieux étira ses lèvres alors qu'il n'avait pas pu s'empêcher d'essayer de déstabiliser Matéo. Mais bon, en dehors de ça, il se posait réellement la question alors autant la poser non ?

"Cependant, pour répondre à votre question, il existe belle et bien une autre sortie mais elle n'est pas destinée à être emprunté par les clients… ou les pauvres chatons égarés..."

Parce que oui, c'est l'impression qu'il lui faisait et l'image du chaton s'était imposée d'elle-même.

"Vous savez, si quelqu'un vous importune ici, nous pouvons régler le problème. Mais avant tout, il va falloir vous détendre et peut être opter pour une tenue plus… décontractée… vous permettez ?"

La question était juste pour la forme, histoire de le prévenir qu'il allait faire quelque chose, et il n'attendit pas sa réponse pour tendre les mains vers lui et tirer sur le nœud de la cravate pour la desserrer et la lui enlever avant de la lui mettre dans la poche de sa veste d'une main alors que l'autre faisait sauter quelques boutons du col.

"Voilà qui est beaucoup mieux. Vous avez toujours l'air de ne pas être à votre place ici mais… vous passez moins pour un petit jeunot à qui il faut apprendre les choses de la vie…"

Il lui fit un clin d'œil complice, puis glissant ses mains dans ses poches.

"Que diriez-vous d'un verre avant que je ne vous montre la sortie dérobée de mon antre ? D'ailleurs, je me rends compte que je ne me suis pas présenté : Ryann, pour vous servir. "
Avatar de l’utilisateur
Ryann O'Brien
Patron de La Rose Ardente
 
Messages: 5
Inscription: Mer 29 Fév 2012 10:22

Re: Soirée normal... quoi que... [pv Matchoupinou]

Messagede Matéo de Cévynet le Jeu 16 Aoû 2012 19:38

Matéo qui se retrouvait pour la première fois de sa vie dans une boîte de nuit, tout ça à cause de s paranoïa le faisant fuir l’odeur d’Erwan à tout prix. Mais son refuge n’était pas des meilleurs, les diverses odeurs se révélant peu agréables, surtout celle du tabac et autres choses plus illicites. Et les gens, dansant, se cherchant mutuellement, et cette femme âgée qui n’hésita pas à l’accoster. Ce n’était pas du tout son monde et il pensa alors qu’à s’engouffrer encore plus profondément jusqu’à un couloir pour s’en sortir. Réflexe irréfléchi pour ne pas se rendre vers quel genre de lieu il se dirigeait, pensant que derrière la porte se trouvait en fait une issue de secours Il aurait ouvert volontiers la porte sans faire attention s’il n’y avait eu cet humain blond qui ‘lavait suivi et fait ainsi se stopper avant d’atteindre la porte. Et c’est tout sincèrement qu’il demanda s’il s’agissait bien d’une issue de secours, mais l’humain secoua la tête négativement avec un sourire, de quoi le laisser perplexe avant d’avoir droit à une explication vocale. Un cri qui lui fit tendre l’oreille, chassant la forte musique de la pièce principale et il comprit fort bien le genre d’activités auquel s’adonnait les personnes derrière la porte, de quoi le faire rougir et marquer un sacré temps. Quelle honte, heureusement que cet homme était intervenu, il aurait été dans un sacré embarras, et pourtant, un autre cri suffit à le faire réagir tout autant que s’il était rentré pour agripper le bras de l’humain et ainsi partir de l’autre côté du couloir à nouveau pour ne plus avoir à entendre cette femme, même si ce n’était pas de douleur, c’était extrêmement embarrassant. Il était parfaitement inconscient qu’il pouvait paraître fort bizarre, surtout que son vis-à-vis avait pu comprendre avec sa force qu’il était un vampire. Un vampire fuyant un endroit où ses semblables feraient un excellent repas, le comble diraient certains.

Le directeur se perdit alors pour al seconde fois en excuse, relâchant le bras du blond qu’il n’avait pas relâché de suite comme un enfant s’accrochant à une personne rassurante. En tout cas, en bon espoir, Matéo demanda à l’humain s’il connaissait les lieux et s’il pouvait alors le guider, ne cachant pas qu’il ne connaissait rien à la boîte de nuit. Il ne se serait pas perdu sinon du côté de la blackroom. Avait-il conscience de toutes les questions qui pouvaient traverser l’esprit de son vis-à-vis ? Non, pas le moins du monde et il attendit patiemment la réponse de ce dernier avec un petit sourire et éviter de redescendre les yeux vers son torse, ayant été surpris par sa tenue. La sienne était impeccable, n’étant pas à déranger qui que ce soit. En même temps, il faisait attention aux voix alentours. Il avait entendu la voix reconnaissable d’un élève à son arrivée, et il tenait à rester discret et vite partir. Seulement, il se rendit compte qu’il venait de faire une belle gaffe ! le blond était le propriétaire de la boîte de nuit ! Et c’est qu’il pourrait se vexer en effet devant son entrain à vouloir quitter les lieux. Matéo se retrouva à rougir quelque peu, triturant un peu le bas de sa cravate, mal à l’aise et balbutiant un peu précipitamment.

"Oh, excusez-moi, je ne savais pas. Ce n’est en rien à cause de votre établissement, je vous l’assure !"

Là, il pourrait presque ressembler à un de ses lèvres pris en faute. Il haussa ses deux sourcils à la réponse qui suivit sur l’issue de secours, et il entrouvrit les lèvres comme s’il allait demander « quels chatons égarés ? » mais il comprit l’allusion pour refermer sa bouche et baisser les yeux. Il donnait tant cette image que ça ? Il ne réfléchit pas plus à ça quand il entendit le blond tirer la conclusion que quelqu’un ici l’importunait. Il ne voulait surtout pas causer d’ennuis et il secoua vivement la tête, n’interrompant pas l’humain et marquant un léger temps à ce qu’il finit de dire. Se détendre ? Non, là, c’était impossible et quoi, qu’est-ce qu’elle avait sa tenue ? Elle était parfaite, non ? Abasourdi, il se laissa néanmoins faire bien que bafouillant en voyant sa cravate quitter son cou pour sa poche.

"Euh… vous êtes sûr ? On m’embêterait moins ?"

C’est que Matéo ne voulait pas non plus paraître trop décontracté ou charmant pour éviter qu’on lui saute dessus…et il tritura le dernier bouton défait par le blond, ayant bien envie de le reboutonner lui. Il était sceptique et gonfla ses joues au clin d’œil et à la remarque sur l’image qu’il donnait à l’humain. Il ne fallait pas exagérer, il n’avait pas besoin qu’on lui apprenne les choses de la vie, c’est juste qu’il était d’un comportement correct et pas du tout habitué à ce genre d’endroit, ça ne voulait pas dire qu’il était un ignorant. Mais il se retint de le dire, toujours aussi gentil et puis, il avait besoin de son aide. Il fut surpris de la proposition de celui qui se nommait Ryann. Il esquissa un sourire poli et doux.

"Enchanté, Ryann. Permettez-moi de me présenter à mon tour. Je m’appelle Matéo de Cévynet."


Matéo se présentait toujours avec son nom de famille, reste de son éducation, il était vrai que les gens de cette époque se contentaient souvent que du prénom. Il se mordilla par contre la lèvre inférieure après, regardant autour de lui, se faisant hésitant.

"Par contre, pour le verre, je ne sais pas si c’est une bonne idée… Je préfère éviter l’alcool. "


Le directeur évitait toujours de boire avec des inconnus, mais si c’était qu’un seul verre, ça n’allait pas le rendre saoul comme ça non plus. Et Ryann avait eut la gentillesse de venir l’aider. Affichant un sourire désolé, ce fut les voix de trois élèves humains s’avançant vers eux qui le figèrent soudainement. Matéo tourna vivement la tête vers eux, ah oui, ils étaient bien à lui ceux-là ! Ils n’allaient pas venir par ici quand même ? c’est que des jeunes comme eux étaient attirés par l’interdit et ce que pourrait être une blackroom et ça, Matéo ne le savait pas. Et il avait bien plus peur d’être reconnu et de faire jaser qu’il se cacha sans prévenir derrière le pauvre Ryann, chuchotant contre sa nuque, essayant de se faire petit derrière lui.

"D’accord, d’accord pour le verre mais ne restons pas là. Je… je vous explique… Je suis directeur de l’école Istravel. Je… je fuis juste quelqu’un de très énervé après moi qui était dehors dans la rue, voilà pourquoi je suis entré ici… et ces trois-là, ce sont mes élèves, il ne faut pas qu’il me voit ! Et il ne faut pas qu’ils aillent...là-bas… S’il vous plaît…"

Par là-bas, Matéo sous-entendait la porte qu’il avait faillit ouvrir. La blackroom. Masi il ne voulait pas se montrer, alors, pour sermonner le trio, ce n’était pas du tout pratique. Encore une fois, il s’agrippait au pauvre Ryann, une de ses mains s’étant saisi de sa chemise dans son dos, au cas où le blond ne comprendrait pas à quel point ce serait ennuyeux pour son travail.
Avatar de l’utilisateur
Matéo de Cévynet
Directeur d'Istravel
 
Messages: 248
Inscription: Ven 27 Juin 2008 17:18
Age du perso: 16 ans
Humain ou Vampire: Vampire
Rebelle / armée / neutre?: Neutre

Re: Soirée normal... quoi que... [pv Matchoupinou]

Messagede Ryann O'Brien le Dim 15 Déc 2013 10:17

Rien qu'à regarder les réactions de Matéo alors qu'il s'adressait à lui et le taquinait gentiment, il aurait pu penser qu'il avait face à lui un gamin qu'on avait mis au défi de déambuler dans un boite de nuit. Mais voilà, le gamin était en fait un vampire et n'était pas aussi gamin que ce que son attitude et son physique semblait lui faire croire. Bien sur cela pouvait être un tout jeune vampire mais... il avait la sensation qu'il n'en était rien. Peut être à cause de sa tenue qui lui faisait penser à des anciens profs ou à un vendeur d'assurance (xD). Un gamin de riche, même vampire, n'avait pas ce style... vieillot... Enfin bref !! Ce qu'il retenait aussi c'est qu'il voulait fuir son établissement et que cela le chagrinait quand même quelque peu. Oh, juste un peu hein ! Parce que pour entamer sa bonne humeur il en faut beaucoup beaucoup plus !
Ryann sourit une nouvelle fois cependant quand le petit vampire se perdit une nouvelle fois en excuses quand il lui fit comprendre que se lieu était à lui et il fit signe comme quoi cela n'était pas grave. Il était si craquant à triturer sa cravate comme un gamin qu'il pouvait bien lui pardonner ça ! Ce fut donc naturellement qu'il le taquina, le qualifiant de chaton égaré puis réarrangea sa tenue sans lui avoir laisser vraiment le temps de répondre, glissant la cravate dans la poche et ouvrant légèrement la chemise, posant sur lui un regard appréciateur.

"Vous embêter moins, je ne pense pas, mais vous rendre plus... hmm... raccord avec le lieu, ça, sans aucun doute."

Il le taquina ensuite en soulignant qu'il ferait aussi moins petit jeune à qui il faut tout apprendre, souriant franchement amusé en le voyant gonfler des joues et songeant "*_* il est tro-gnon quand il fait ça !! " Peut être était ce pour ça qu'il lui proposa de boire un verre en sa compagnie et qu'il fini par se présenter – enfin ! - tout en lui proposant de l'aider. Quand son compagnon se présenta à lui ensuite, il haussa un sourcil.... oh Matéo DE quelque chose... oui, ce vampire n'était pas de ce siècle. Plus personne ne se présentait ainsi et ce petit chaton était sans doute d'origine noble. De son temps, l'attitude qu'il avait eu envers lui, à défaire sa cravate et tout le reste, lui aurait sans doute valu une sanction. Il allait devoir faire gaffe !
Ryann fit une petite moue contrarié quand Matéo hésita pour le verre et répondit donc :

"Vous n'allez quand même pas me refuser un simple petit verre. Et puis, il n'y a pas que des boissons alcoolisés ici. Je peux vous servir un....."

Mais il n'eut pas le temps de finir que Matéo eut une attitude qui lui fit hausser les sourcils de surprise. Qu'est ce qu'il lui prenait tout à coup ? Etait-ce cette équipe de jeunes discutant en se dirigeant vers le couloir qui lui faisait fuir son établissement ? O_O non mais il rêvait, s'était pas possible ? Il venait de se cacher derrière lui là... ?? Un vampire se planquant derrière un humain face à des gosses à peine majeur... c'était un extraterrestre ce mec pas un vampire ! Un extraterrestre charmant qui le faisait frissonner à chuchoter contre sa nuque mais un extraterrestre quand même...
Bon le point positif était qu'il acceptait son verre. Et puis il compris enfin le pourquoi de tout ça quand il lui expliqua quel était son boulot – il n'avait pas été loin en pensant à ses vieux profs – pourquoi il était là et qui était ces gamins...

"Ok... déjà il va falloir vous détendre... Ils ne font absolument pas attention à nous... Comme vous le dites, ils veulent aller là bas. Ensuite je ne vois pas vraiment pourquoi ça vous chagrine. Les jeunes, de nos jours, ne sont pas aussi... coincés... qu'il y a quelque siècle et j'imagine qu'ils ont déjà du voir... le loup, si vous voyez ce que je veux dire... ?"

Il jeta un œil derrière lui puis finalement soupira :

"Ok, ok, je vais intervenir mais je ne vois encore pas le mal qu'il y a."

Et sans crier gare, plaça deux doigts à ses lèvres et siffla de manière des plus audibles, attirant l'attention du trio, tout en priant pour que Matéo ne fasse pas une attaque – enfin façon de parler – ainsi que celle d'un de ses videurs, surveillant la blackroom, qui se dirigea vers eux.

"Jeunes gens, seul les majeurs peuvent aller faire mumuse là bas. Désolé."

Tout ça avec son sourire le plus charmant puis fait signe à son videur.

"Je te laisse vérifier leur age."

Il eut un haussement d'épaules au regard interrogateur de l'homme qui accostait les jeunes pour leur demander leur carte d'identité. Oui, forcement, d'habitude il n'était pas à fliquer l'entrer, du coup il comprenant l'incompréhension de son employé... et il profita que l'attention des jeunes soient attirés par la demande des cartes pour embarquer Matéo à travers la boite et se diriger vers son bureau. Pour cela ils empruntèrent un petit escalier gardé par un de ses gorilles et tout en haut poussa une porte coupe son, laissant Matéo le précéder pour la refermer ensuite. Le silence qui s'en suivit le déstabilisa comme d'habitude et il se dirigea vers son mini bar.

" Vous allez pouvoir vous détendre. Plus d'élève à fuir ici. Plus de musique et de gens pour vous agresser les sens et... de la compagnie pour boire un verre tranquilou.  Je vous sers quoi ?"

Son regard ambre se reposa sur lui, offrant en prime un sourire des plus chaleureux et il ouvrit la porte de son mini bar pour lui montrer ce qu'il avait en stock.

"Je peux vous faire monter aussi une boisson sans alcool si vous voulez."

Il se saisit d'une bière bien fraîche pour lui, laissant Matéo faire son choix. Il aurait très bien pu prendre un alcool plus fort mais la nuit commençait à peine et il avait besoins d'être en pleine possession de ses moyens.
Avatar de l’utilisateur
Ryann O'Brien
Patron de La Rose Ardente
 
Messages: 5
Inscription: Mer 29 Fév 2012 10:22


Retourner vers La rose Ardente

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité





cron