Lelouch Lamperouge

Lelouch Lamperouge

Messagede Lelouch Lamperouge le Mer 9 Juil 2008 15:56

Nom : Lamperouge

Prénom : Lelouch

Humain ou vampire : Humain

Age : 19 ans

Loisirs : Échec, équitation, escrime, violoncelle.

Orientation sexuelle : l'ignore, n'a pas eu ni pris le temps de découvrir ce genre de choses.

Nationalité : Anglais

Description physique :
Fin et élancé, Lelouch n'est pas ce qu'on pourrait appelé un monsieur muscle. Cependant sous son apparente fragilité se cache une musculature fine que l'escrime à modelée, le rendant fort agréable à la vue si jamais vous réussissez à l'apercevoir torse nu. Il n'est pas très grand, sans pour autant être petit, du haut de ses 1m78 il se situe dans la moyenne de son époque. Ce qui fait de lui quelqu'un de particulier est la couleur surréaliste de ses yeux d'un violet intense si rare et d'une profondeur insondable. Les traits de son visage sont fins, tout comme ses lèvres petites pointes de rose sur cette peau claire. Ses cheveux noirs tranchent d'ailleurs radicalement avec cette pâleur et ne font que plus ressortir ses deux pierres violines. Mi longs, ils caressent son cou gracile si attirant pour ces messieurs les vampires.
Il ne porte que très peu de bijoux. Tout d'abord le plus visible est cette boucle d'oreille incrusté de jade reliée par une fine chaîne à un bijoux décorant le cartilage de son oreille. Cette dernière a été faite spécialement pour lui, aimant particulièrement le côté unique d'un tel bijou. Il porte ensuite à l'auriculaire une bague en or finement ciselée, et plus rarement à l'annulaire une bague imposante appartement à sa famille qu'il ne sort que lors de gala où affiché son rang et son sang est le bienvenu. Enfin, caché par ses vêtements, il porte un collier munis d'une croix en argent afin de se protéger un tant soit peu des vampires.
Niveau vestimentaire il s'habille comme le veut son rang de Duc. Costume blanc ou costume noir, il n'a pas vraiment de préférence, ce qui compte pour lui c'est de toujours se présenter devant autrui de la façon la plus correct, à son sens, possible.

Description psychologique :
Lelouch est un jeune homme qui peut sembler froid et distant, son éducation l'ayant formaté pour qu'il se méfie de tout et de tout le monde. Il sait cependant rester des plus insondable même quand quelque chose le déstabilise, préférant se réfugier derrière un masque de mépris et une attitude hautaine afin de cacher ses faiblesses, plutôt que de s'exposer. Ne souffre-t-on pas lorsque l'on se met à nu ?
Cependant Lelouch n'est pas sans coeur. Il a certes appris à le cacher des autres, mais il garde tout au fond de lui, tel un trésor ces quelques années de bonheur passé auprès de ses parents dont, à son plus grand désarroi, l'image s'estompe années après années.
Il déteste qu'on le plaigne et c'est pour cette raison qu'il n'évoque jamais son passé. Il n'est pas difficile de savoir qu'il est l'unique représentant de sa famille, l'évènement tragique l'ayant frappé étant connu de toute la noblesse britannique, même si elle fut transformée pour être accepter par la plupart des gens de ce monde coincé et aveugle que sont les nobles humains.
Enfin Lelouch est un fin stratège, n'ayant pas le corps fait pour le combat même s'il se défend bien avec un fleuret, il préfère de loin la ruse à la force lors de ses chasses. De plus, à cause d'un traumatisme (abordé dans l'histoire après), il ne supporte pas du tout la vue du sang, ce dernier le rendant malade et préfère de loin un exécution rapide de sa proie plutôt qu'une torture sans nom comme certain chasseur la pratique.

Autre (toutes particularités à faire ressortir de votre personnage) :
Comme vous avez du le comprendre, Lelouch est un chasseur de vampire.

Histoire :

Les souvenirs de son enfance se résume à quelques couleurs, une seule malheureusement pour un moment heureux, les autres pour un cauchemar sans nom.

Blanc.
Ainsi est la couleur du tapis neigeux entourant l'imposante demeure de la famille Lamperouge, grande famille de Ducs de la noblesse britannique. Se répercute contre la façade les rire d'un enfant courant dans cet élément poudreux et froid. Lelouch est un petit garçon de quatre ans, fils unique de cette grande famille sa mère ayant quelque problème à concevoir. Son plus grand plaisir à cet instant est de plonger ses mains dans la neige et attendre que le froid engourdisse ses doigts. Seulement sa mère ne semble pas le voir de la même façon.

-Lelouch ! Vient mettre tes gants, ton écharpe et ton bonnet ! Tu vas avoir froid!

Lelouch se dirige vers elle, une moue boudeuse savamment calculée sur son visage alors qu'il marmonne un "oui mère". Mais sa mère n'est pas dupe et ne se fait plus avoir par ses mimiques de petit garçon malicieux, à son plus grand désarroi, et lui visse sur la tête ce bonnet qu'il n'aime pas porter, noue autour de son cou cette écharpe qui pique comme il lui dit si bien et, au mon dieu, lui met des gants l'empêchant de sentir comme il l'aime tant la neige. Il tente alors un "je veux rentrer alors", se disant que peut être cela pouvait au moins permettre d'enlever ses gants mais avec horreur il entend sa mère lui dire que s'il rentre maintenant il ne sortira plus avant le lendemain. Il préfère donc s'échapper et dire que finalement il va profiter un peu plus de la neige et qu'il rentrera plus tard. Sa mère le connaît trop bien et il allait falloir qu'il trouve de nouvelles ruses pour a voir ce qu'il veut. Mais même s'il est alors un petit garçon contrarié, il n'en est pas moins heureux, protéger du monde extérieur par l'amour de ses parents et de sa nourrice, même si son père pour ses affaires est peu présent à la maison.

~~

Noir.
Comment est il arrivé là ? Son père vient de l'y enfermer en lui murmurant de ne pas faire de bruit. Pourquoi ? Ses doigts touche le bois de la grande armoire dans le coin de laquelle il est assit. Les robes de sa mère ont une odeur réconfortante... mais il a si peur. Il ne sait pas pourquoi, mais la panique qu'il avait lu dans les yeux de son père l'avait tout simplement terrorisé. Il n'a que 7 ans après tout... comment pourrait il comprendre qu'on l'enferme dans un placard en lui demandant de se taire ?

Un cri.
Lelouch sursaute et se couvre la bouche de ses mains. N'était ce pas la voix de sa mère à l'instant ? Pourquoi crie-t-elle ? Sa main se pose sur la porte de l'armoire, mais il se rappelle de ce que lui avait ordonné son père et se rassoit donc dans son coin tremblant de peur. Ne bouge pas et reste silencieux... ne pas bouger. En serait il capable s'il le voulait ? Non, beaucoup trop peur pour que ses jambes le porte.

Un bruit sourd, des gargouillis étranges et des voix étrangères.
Mais que se passe-t-il ? Et cette odeur quelle est elle ? Et qui sont ses gens qui parlent dans la chambre dont il ne connaît pas les voix ? Pourquoi parlent-ils de proies délicieuses et d'odeur alléchante. Lui a envie de vomir à l'odeur et ne la trouve pas alléchante du tout... Puis soudain la porte de l'armoire fut arracher de ses gonds et il hurla. Adieu silence, mais cet homme devant lui le terrorise. Ses yeux noirs, ses canines proéminentes et cette façon de le regarder comme s'il était une friandise succulente... Il essaye de s'enfuir, mais la seule issue est derrière cet homme qui rit de le voir si paniqué. Il a envie de lui dire de se taire, de faire son petit garçon courageux, mais son instinct ne lui dit qu'une chose, fuit et ne te retourne pas.
Il se fait tirer par le bras et jeter au milieu de la chambre puis remarque que l'homme n'est pas seul et que tous présentent la même attitude. Il a beau être grand comme il le disait si bien la veille, il ne peut retenir ses larmes, lui brouillant la vue, dévalant sur ses deux petites joues d'enfant alors qu'il hoquette n'arrivant plus à retenir ses sanglots.
Encore ces rires... mais pourquoi diable rient ils ? Voir un enfant pleurer est il si drôle ? Et puis ses rires vont le rendre fou. Ses deux mains sur les oreilles, la colère lui donnant du courage, il leur hurle de se taire ! Et là silence. Stupéfait il les regarde l'un l'autre. Leur a-t-il fait peur, lui l'enfant et eux les monstres ? Non... ce n'est pas lui, ils ne le regardent plus de toute façon trop occupé à regarder dehors, grognant après ces maudits chasseurs qui les privent d'un jeu si bien commencé. De quels chasseurs parlent-ils ? Et de quel jeu aussi ? Il n'a vu aucun jeu lui... aucun... De nouveau ce regard ébène se pose sur lui et il se remet à trembler, mais comme ils le disent ils n'ont pas le temps et s'encombrer d'un gamin ne fera que les ralentir. D'un clignement de paupière voila qu'ils disparaissent. A-t-il fait un cauchemar ? Non. Son coeur tambourinant dans sa poitrine en est la preuve et cette odeur une nouvelle fois...

~~

Rouge
Il ne se souvient plus très bien comment il en est arrivé là, mais ses mains sont rouges, maculé du sang de sa mère qu'il secoue en l'appelant. Agenouillé dans une marre de sang, il ne comprend pas. Pourquoi le regarde-t-elle avec ses yeux là ? Pourquoi ne répond-elle pas alors qu'il l'appelle ? "mère! mère!" de sa petite voix fluette et fragilisé par les pleurs.

-Là ! L'enfant est encore vivant ! Venez !!

Elle devrait pourtant réponde si elle le regarde, ce n'est que logique. Sa main serre la sienne. Pourquoi elle, elle ne la serre pas ? Elle ne l'aime plus ?

- Nous avons fouillé la demeure, il ne reste que lui. Le père a été vidé de son sang dans la chambre à l'étage.

Elle devrait l'étreindre pourtant, elle le faisait tout le temps quand il pleurait. Alors pourquoi aujourd'hui ne le faisait elle pas ? Ne voyait elle pas le sillon que ses larmes avaient laissé sur ses joues ? Etait elle aveugle aujourd'hui alors que les autres jours elle arrivait à décelé sa tristesse sans qu'aucune larme ne soit versée ? Il écarte ses petits bras et les enroule autour du cou de sa mère d'où jaillit ce liquide à l'odeur écoeurante. Mais il s'en fiche. Il aime sa mère et si c'était à lui de la prendre dans ses bras pour la consoler il le ferait.

- Bon sang ! Mais qu'est ce que vous foutez ! Ne voyez vous pas que ce gosse étreint un mort ??? Il n'y a pas de mais qui tienne bande d'incapables ! Le laisser se souiller dans le sang alors qu'il est Duc est inacceptable !

Il se fait arraché à sa mère par deux bras puissants et il se débat. Non !! Nonn !! Qu'on le laisse avec sa mère ! Elle a besoins de lui ! Elle a toujours besoins de lui ! Il supplie, il ordonne, mais rien n'y fait et une fois fatigué de se débattre alors que ça ne change rien se laisse aller au désespoir. Il veut sa mère... sa maman... qu'on lui rende sa maman...

~~

Voila où s'arrête ses souvenirs de son enfance. Combien de temps avait il était transporté loin de chez lui par ce vieux chasseur il ne saurait le dire, tout comme le temps qu'il lui avait fallut pour réalisé que sa mère était morte et qu'elle ne reviendrait pas. Dans sa tête il manquait des jours, voir des mois de mémoire. Il se demande encore aujourd'hui comment il était possible que son esprit ai zapper le corps de son père. S'il en croyait les dire de son maître, cette homme l'ayant arraché à sa mère, il avait du forcement le voir en sortant de l'armoire. Mais rien, il ne restait rien du tout. Ce dont il se souvient par contre c'est de quel manière il est devenu celui qu'il est maintenant, son apprentissage en temps que chasseur, la découverte de l'existence des vampires et de la façon de les tuer. Oui si les brides de souvenirs de son enfance ne se résumait qu'à la neige et ensuite le chaos, les souvenirs de son adolescence était nettement plus clair et rythmé par son état d'esprit.

~~

La colère et la haine.
Tel est ce sentiment qui étreint son coeur alors que son maître lui raconte pour ses dix ans ce qui s'est réellement passé chez lui quand ses parents sont morts. Il est en âge de comprendre maintenant, comme le dit si bien cet homme qui s'occupe de lui, il est un homme, chose qui aurait très certainement été contredit par plus d'un, mais chose lui permettant de supporter l'éducation que cet homme lui mène. Bien sur il doit rester le Duc Lamperouge et se doit d'agir comme tel en société même s'il n'a que dix ans mais secrètement il apprend à devenir plus fort physiquement comme psychologiquement; éducation mené par l'homme qui se dit son conseiller en publique mais qui n'est autre que son maître dans le monde des chasseurs. Pour cela il utilise sa haine, utilise des mots pour le blesser par moment le poussant à réagir, pour le motivé à d'autres moments le rendant plus perséverrant. Mais ce qu'il retient surtout de cette période c'est ce que son maître lui répétait sans cesse. Les vampires sont un fléau qu'il faut éliminé. Ils sont tous identiques et méritent tous la mort.

Frustration
Oh que oui il est frustré de voir que physiquement il ne fera jamais le poids. Il a beau être doué au fleuret, jamais il ne pourra vaincre un vampire au corps à corps, au plus grand désespoir des chasseur. Il n'est pas taillé pour ça de toute façon et son maître aura beau faire pleuvoir des coups, lui apprendre des techniques son corps ne veut rien savoir. Pourtant ce n'est pas un manque de volonté, il fut une époque où il ne dormait pas la nuit pour répéter encore et encore chaque mouvements, mais une fois face à un adversaire il n'arrive pas a appliqué ce qui lui a été si longuement appris. Par contre pour contrebalancé cette faiblesse, il s'avère être un joueur d'échec hors pair. Son esprit arrive maintenant à prévoir les coups bien avant qu'il soit jouer, prévoir aussi toutes les ripostes possibles afin de le donner gagnant pour enfin à 14 ans devenir quasiment imbattable par les autres chasseurs. Même son maître n'arrive qu'à le vaincre une fois sur quatre et de ça il en tire une certaine fierté qu'il ne garde que pour lui, étaler ça devant les autres ne serait pas digne de quelqu'un comme lui.

Malade
Premier jour sur le terrain, premier jour où on l'autorise à participer à une chasse mais de quel manière... Appât. Voila donc ce que ses frères voulaient faire de lui, le mettre tel un pion et attendre qu'une pièce plus forte de l'équipe adverse le prenne pour pouvoir s'en emparer. Lui le joueur hors pair allait à 16 ans servir de pion.
Il arpente donc cette rue comme on le lui a demandé, col ouvert et comportement insouciant marchant dans les endroit les plus sombres. Oh bien sur qu'il a peur. Seul les fous n'ont pas peur dans ce genre de situation. Et il sait que le danger peut surgir de n'importe où, n'importe quand et surtout qu'il a très peu de chance de s'en sortir vivant sans les autres chasseurs pour l'aider. Mais tout se passe trop vite quand soudain il sent le mur contre son dos et qu'il ne peut retenir un cri de douleur à ce choc si rude. Un vampire. Première fois depuis la mort de ses parents qu'il se retrouve face à cet être... mais contrairement à ce qu'il pensait il n'a pas les yeux noirs et pas de folie dans ce regard là... Ce n'est pas normal pourquoi n'est il pas comme les autres ? Comme ces êtres riant autour de lui alors qu'il pleurait encore enfant ?
Son coeur va très certainement finir par exploser dans sa poitrine tellement il bat fort à cet instant. Que font les autres ? Dire qu'il ne peut pas hurler, la main faisant pression contre sa trachée l'en empêchant. Et ses dents qui s'approchent de son cou... Va-t-il le laisser le tuer ? Car pour lui il est clair qu'il va le tuer... cet être décrit comme sanguinaire par les siens ne peut pas le laisser vivre... Alors d'instinct il sort ce petit poignard en argent qu'il garde toujours caché dans sa manche et le plante en plein coeur de cet être démoniaque... il faut qu'il s'en persuade, même si ce regard interrogateur, perdu puis mort le déstabilise...
Il reste appuyé contre le mur alors que cet odeur source de cauchemar se répand dans l'air. Ses yeux se pose sur sa main... rouge du sang de celui qu'il vient de tuer... même couleur que celui de sa mère... puis la nausée le prend et va vomir deux pas plus loin. Il déteste ça... cette odeur, cette couleur... il la hait, elle le rend malade à en mourir. Il n'arrive même pas à tirer de la fierté de ce qui vient de se passer alors que des chasseurs lui mettent des claques dans le dos, le félicitant. Trop de questions tournent dans sa tête... trop d'illogisme entre ce qu'on lui raconte et ce qu'il voit...

Doutes.
Après cette nuit, les années qui suivirent furent parsemés de doutes. Oh bien sur il faisait une confiance aveugle en cet homme qu'était son maître mais tout de même, il y avait quelques petites choses qui le perturbaient. Il continue cependant sa chasse, planifiant les attaques des groupes de chasseurs, se faisant un nom au sein des siens. A l'âge de 19 ans, il chasse lui même très peu, mais le peu de fois où il traque une proie, il s'arrange pour que la mort de cette dernière se fasse le plus rapidement possible sans souffrance. Il se sent si coupable de prendre ces vies... même si parfois il retrouve dans les yeux de ces êtres l'ébène de ceux qui lui ont pris son enfance. Mais ses doutes ne se calment en rien... La haine pour ces créatures de la nuit ne s'est en rien tarit et même s'il se sent coupable il ne regrette presque pas ce qu'il fait. Son maître le lui dit si souvent, il sauve le monde d'un fléau... et pour ça il agit pour la bonne cause. Alors pourquoi rêve-t-il chaque nuit de ce regard perdu de cet être qu'il vient de tuer ?

~~

Lelouch finit par se blinder, n'autorisant plus son coeur à prendre le contrôle de sa tête, planifiant encore et toujours tout et enfin tout les doutes s'envolent... Son maître le veut plus sur de lui, c'est ce qu'il devient, veut être comme on lui a appris à être et c'est pour ne pas décevoir les siens qu'il accepta cette longue mission d'enquêter sur des rumeurs circulant en Irlande. Ce n'est sûrement rien comme on le lui dit, les rapports des chasseurs résidant là bas étant très limité et surtout si contradictoire qu'ils y accordent peu de crédit. Alors autant envoyer l'un des leurs, surtout quand ce quelqu'un n'est autre que le Duc Lelouch Lamperouge qui pourra grâce à son titre et l'héritage de ses parents intégrer cette nouvelle école : Istravel.
Et c'est ce qu'il fit, se fondant parmi les élèves, les observant, les étudiant, cherchant à trouver ceux les plus étranges... et c'est comme cela qu'il en vint à suivre un jeune homme blond au abord du lac...
Avatar de l’utilisateur
Lelouch Lamperouge
Elève
 
Messages: 21
Inscription: Mer 9 Juil 2008 15:51
Age du perso: 19 ans
Humain ou Vampire: Humain

Re: Lelouch Lamperouge

Messagede Matéo de Cévynet le Mer 9 Juil 2008 16:21

Fiche validée! ^.^
Avatar de l’utilisateur
Matéo de Cévynet
Directeur d'Istravel
 
Messages: 248
Inscription: Ven 27 Juin 2008 17:18
Age du perso: 16 ans
Humain ou Vampire: Vampire
Rebelle / armée / neutre?: Neutre


Retourner vers Elèves

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité





cron