Pris en flagrant délit [pv Inno]

Le parc est bien entretenu, une vraie pelouse de terrain de golf, avec des haies et diverses parties jardinées et fleuries. Des chemins permettent de s’y promener et l’un d’eux se dirige vers une forêt, moins touffue qu’en 1800.

Pris en flagrant délit [pv Inno]

Messagede Cian MacNeil le Mer 25 Juil 2012 09:00

22h. La neige venait tout juste de cesser de tomber et couvrait d’un épais manteau blanc la cours du pensionnat. Cian, le gardien depuis maintenant trois siècles, se tenait devant la maisonnette qu’on lui avait attribuée la main en coupe devant son briquet tout en tirant une taff de la clope qu’il était en train d’allumer. Seule une chemise couvrait ses épaules alors qu’il faisait un froid de canard, mais étant vampire il en avait cure. Son chat, bien au chaud à l’intérieur, le regardait comme s’il était tout bonnement cinglé mais cela aussi il n’en avait absolument rien à faire. A cette heure, il n’avait nul besoins de passer pour « normal » et il se préparait à aller faire sa ronde habituelle afin de voir si des petits malins n’avaient pas eu dans l’idée d’aller faire un tour dans cette neige fraichement tombée.

Glissant son briquet dans sa poche, il commença son petit tour. La légère bise coulait sur sa peau froide, se glissant dans la chemise dont il n’avait pas pris la peine de fermer complètement et faisait danser quelques mèches de ses cheveux non prise dans le ruban qui les ordonnait. Cela faisait un peu vieillot mais il avait une sainte horreur de ces élastiques modernes… il laissait ça aux gamines… Et en parlant de gamines… il releva les yeux vers les fenêtres du dortoir des filles et s’aperçu, que comme d’habitude, une petite blonde s’y tenait, l’épiant. Il avait eu vent qu’elle s’était éprise de lui. Comme quoi il y avait vraiment des masochistes même chez les gamines. Lui, le gardien froid, au regard assassin et à l’amabilité quasi-inexistante avec ces chers petits élèves, comment pouvait-il attiser un quelconque amour chez l’un d’entre eux ? Du désir encore il pourrait saisir mais de l’amour !? Enfin bref, il laissa donc la blondinette à sa contemplation, tant qu’elle le faisait de sa chambre il n’en avait absolument rien à faire, et poursuivit sa progression sous la lune jusqu’à ce qu’une – ou plutôt plusieurs dans le cas présent – odeur humaine vienne titiller ses narines.
Sa première réaction fut de s’arrêter afin de museler sa soif, qui ne le quittait absolument jamais mais la journée le cocktail d’odeurs humaines lui permettait de relativiser les choses. La nuit, par contre, s’était autre chose. Son odorat et son ouïe étaient plus au repos. Du coup, une odeur humaine lui donnait de suite l’eau à la bouche… Saleté de sang de porc qui ne comblait en rien cette soif. Les cous humains lui manquaient, le sang chaud coulant dans sa gorge aussi, tout comme la chasse et le jeu de séduction qu’il avait avec ses proies… proies misent à mort parce qu’il ne savait pas se contrôler. Le sang était sa drogue dure. Ce n’était pas pour rien qu’il s’en était sevré depuis maintenant trois siècles… mais il savait aussi qu’il pourrait très bien sombrer à tout instant. Il n’y avait qu’à voir les souvenirs qui venaient de ressurgir à cause d’une simple odeur humaine et la pointe de regret qu’il avait ressenti en y resongeant.

Agacé, il jeta sa clope à demi consumée dans la neige et se dirigea vers les odeurs. Humeur massacrante bonjour ! Un petit groupe de jeunes se tenaient près du mur d’enceinte et parmi eux se tenait l’odeur maudite, celle qu’il fuyait le jour mais l’obnubilait pendant des heures… celle qui lui promettait milles délices… celle qu’il maudissait encore et encore… Celle d’Innocent MacKindel, petit humain au visage d’ange et au sang terriblement irrésistible. Tous les membres du personnels vampiriques avaient eu pour consigne de garder un œil sur lui afin d’éviter un drame avec les autres pensionnaires vampires. Il devait veiller sur sa vie mais Cian se disait qu’il était plus en sécurité trèèès loin de lui. Il était son petit diablotin, celui qui vous chuchote qu’il serait bon de reprendre un régime d’un vampire digne de ce nom, et jusqu’à présent il n’avait nullement eu besoins de l’aborder, ce dernier étant un élève modèle. Alors que diable faisait-il dehors à cette heure avec une bande de resquilleurs ?

« Je peux peut être vous aider… »

Sa voix glaciale figea sur place la petite équipe et tous devaient bien se douter que ce n’était en rien une proposition cordiale d’offrir son aide. Il foudroya du regard un à un des humains, s’attardant bien malgré lui sur Innocent, ses orbes ambre glissant furtivement sur son cou avant de passer au suivant puis reprit la parole.

« Alors quelles excuses allez-vous me servir ce soir ? Le coup de pas vu l’heure ? Bidon, la lune est haute et la nuit tombée depuis belle lurette… le coup du mauvais jour de la semaine, oubliez… Me prendre pour un imbécile ne me rendra pas plus docile… Alors quoi ? Je vous écoute ! Ne soyez pas timides ! Surtout qu’il y a des petits nouveaux parmi vous… Une initiation à la connerie peut être ? »
Avatar de l’utilisateur
Cian MacNeil
Gardien
 
Messages: 4
Inscription: Sam 2 Juin 2012 16:18

Re: Pris en flagrant délit [pv Inno]

Messagede Innocent MacKindel le Ven 17 Aoû 2012 20:36

Magnifique nuit d’hiver que voilà. Innocent n’était pas encore couché, assis derrière son bureau, occupé à réviser pour une interrogation importante de sciences. Adrien n’était pas là, encore parti vagabonder il ne sait où alors que l’heure du couvre-feu était passée. Son regard se décala vers l’heure en bas de son ordinateur 21h45. Depuis un quart d’heure. Déjà qu’il était déconcentré depuis une demi-heure à cause de la neige qui tombait. C’était un beau spectacle à voir, même de nuit, les flocons apparaissant là où les lumières de l’école donnaient vers l’extérieur. Il avait posé son livre, un coude appuyé sur le bureau, son menton logé dans le creux de sa main, il suivait des yeux la neige qui voletait, tapotant de son stylo contre le meuble. Pourvu que la neige tienne pour en profiter demain. Il pourrait mesure l’épaisseur tenant au sol, faire des mesures de températures, des analyses, de quoi bien se distraire après l’examen de demain matin. Un nouveau coup d’œil vers l’heure…21h47… Il n’arriverait à rien tant qu’il ne serait pas tranquille en sachant Adrien rentré. Que faire ? Il avait déjà pris sa douche, de suite après le repas, et il était déjà en pyjama, un pantalon marron et un tee-shirt blanc tout simple. L’école était agréablement chauffée, au point que l’on pouvait marcher pieds nus. Un bâillement lui échappa quand on frappa à la porte. Bizarre, personne ne devait être dans les couloirs, il y avait peut-être un problème. C’est comme ça que, sans méfiance, le blondinet alla ouvrir la porte pour se retrouver en face d’un groupe d’élèves de sa classe.

"Qu’est-ce que vous voulez ? "


« Faut qu’on te parle, Innocent, viens, il y a un truc super qui se passe dehors, faut que tu vois ça ! »


"Mais on n’a pas le droit ! Et de quoi… Hé !!"

Innocent était surpris, ne comprenant pas ce qu’ils voulaient, restant sur le pas de la porte, mais les deux plus grands de groupe le portèrent soudainement, tandis qu’un autre lui mettait un sac sur la tête. Mais qu’est-ce qu’ils faisaient ? Il allait appeler au secours quand une main se posa sur sa bouche par-dessus le sac, l’en empêchant et il les entendit rire alors qu’ils l’emportèrent il ne sait où. Ils trouvaient ça drôle ? Lui, pas du tout !! C’était une mauvaise blague ? dans les couloirs, le groupe se fit silencieux en dehors du dortoir, se faufilant ainsi jusqu’à l’extérieur sans attirer l’attention. Comment Innocent sut qu’ils étaient maintenant dehors ? Par le froid qui le fit frissonner, il n’était qu’en pyjama et pieds nus ! Au tout début, il s’était débattu, mais il avait vite abandonné. Il se servait bien plus de sa tête que son corps… On le relâcha soudainement et il sentit la brûlure de la neige sous ses pieds, grimaçant en même temps qu’on lui enleva le sac de sa tête, le décoiffant au passage. Mais quelle mouche avait piqué ses camarades ?

"Mais je ne vous ai rien fait, laissez-moi s’il vous plaît !"

« Tu sais, Innocent », dit le chef de la bande, « On s’est rendu compte que l’on ne t’avait pas souhaité la bienvenue, ton petit visage d’ange avait du nous en dissuader mais… il est grand temps de rattraper ça. »

De nouveaux éclats de rire. Ah ça y est, le blondinet se rappelait de celui qui venait de parler. Ils avaient été collés en début d’année pour bizutage. Oh bon sang, non ! Faîtes que ce ne soit pas son tour. Deux mains se posèrent sur son épaule et on le poussa avec force et il tomba en arrière, se retrouvant assis dans la neige. Cette dernière tombait encore, faisant apparaître la chair de poule sur ses bras, son tee-shirt n’étant qu’à manches courtes et d’ailleurs, le tissu blanc devenait un peu transparent là où les flocons finissaient dessus et fondaient. Il s’inquiétait bien plus des autres que de tomber malade cependant.

« Et si tu nous montrais comment tu nages bien… dans la neige ? Et après, tu monteras en haut du mur ! »

Non, il ne pouvait pas faire ça. Innocent comptait protester bien que baissant la tête, manquant de courage à l’instant quand la voix d’un homme qu’il n’avait pas entendu venir s’éleva. Lui, il a reconnut de suite, même si jamais cette voix ne s’était adressée à lui. En même temps que tous les autres, il leva les yeux vers le gardien et se figea, tout grelotant dans la neige. Son cœur s’accéléra et si les autres élèves se firent craintifs et fuyants, ses yeux ressemblaient à un véritable appel à l’aide. Innocent voyait ainsi un échappatoire, même s’il estimait être en tord d’être ici, bien qu’il nait pas eu le choix. Il était honteux aussi de se retrouver dans cette situation devant le gardien. Cian MacNeil, qu’il s’appelle. La première fois qu’il l’avait vu, il était resté subjugué par ce vampire mystérieux. Il se sentait attiré par lui sans oser l’aborder. Il n’était pas insensible au charme froid et énigmatique du brun. Mais attention, avec Innocent, dans sa tête, cela revenait à l’équivalent de l’amour d’une petite fille de primaire amoureuse en secret d’un autre garçon et rêvant juste d’un simple baiser. En croisant le regard du gardien, le blondinet rougit, ce qui se voyait bien déjà que ses joues avaient rosie à cause du froid, et il baissa vivement la tête. Le groupe de bizuteurs se regardait entre eux, en recherche d’excuses mais Cian ne manqua pas de les mettre aux pieds du mur, et ils avaient clairement peur du gardien. Le chef finit par parler, poussant un peu les autres vers le chemin de retour vers l’école.

« Ce n’est rien,on faisait juste une balade… excusez-nous, on ne recommencera pas, on voulait juste profiter de la neige…. »


Le menteur ! Innocent, sur le coup, se montra un peu plus brave, bien qu’il bafouilla dans sa moustache qu’il n’avait pas mais de façon audible, le tout en claquant un peu des dents. Il avait d’ailleurs croiser ses bras, les frottant de ses mains, mais toujours sans oser se relever pour le moment.

"Ils m’ont amené de force ici, Monsieur, ils voulaient…"


« Tais-toi ! »


Le blondinet eut droit à un coup de pied, le renversant dans la neige, apparemment, le chef des délinquants n’aimaient pas qu’on le vende quand il essayait de limiter la casse… Innocent n’avait eu aucune plainte, fermant juste les yeux au contact plus intense de la neige, et il se releva en secouant la tête, sachant bien que le gardien allait intervenir, le chef venait de se vendre tout seul en réagissant ainsi mais lui… Il allait le craindre maintenant et l’éviter…

"Je ne mens pas!"
Avatar de l’utilisateur
Innocent MacKindel
Elève
 
Messages: 4
Inscription: Jeu 10 Juin 2010 23:13

Re: Pris en flagrant délit [pv Inno]

Messagede Cian MacNeil le Jeu 22 Nov 2012 16:28

En sortant de chez lui par cette froide nuit d’hivers, il s’était demandé sur quoi il allait tomber…. Mais se serait-il attendu à un bizutage en plein hivers ? Non… la rentrée était loin déjà et les débiles avaient été suffisamment collé pour les dissuader de s’en prendre à un autre de leur petit camarade. Et bien apparemment non, comme quoi la sanction ne devait pas être suffisante. Pour couronné le tout il avait fallu qu’ils s’en prennent à la seule personne qu’il ne voulait pas approcher, le jeune Innocent. Ce fut donc avec une humeur des plus noirs qu’il aborda le groupe et bien entendu, ses répliques furent des plus cinglantes. Qu’un seul essaye de jouer au plus malin et il allait lui en faire passer l’envie.
Son regard ambré se posa sur celui qui osa prendre la parole et il allait lui demander s’il se foutait de lui quand Innocent prit la parole. C’est alors qu’il remarqua la tenue de ce dernier et il se demanda comment il avait fait pour passer à côté en arrivant. Tellement obnubilé par son sang, il aurait pu être nu qu’il ne s’en serait pas rendu compte…. Ce garçon était dangereux…Il comprit aussi pourquoi ils étaient tous ici et l’action du plus grand lui tira un grognement sourd. Alors comme ça il était l’instigateur de tout ça….

Cian attrapa alors par le col le petit caïd de la bande et l’attira à lui, afin que son regard se plonge dans le sien.

« Écoute-moi bien morveux…. Tu vas laisser ton petit camarade tranquille… et si j’apprends que tu es retourné le voir pour une vengeance puéril, et crois-moi aussi discret que tu puisses être je le saurais, je reviendrais te voir et te viderait lentement de ton sang… Me suis-je bien fait comprendre ? »

Tout en parlant, ses canines se firent plus visibles, soulignant très bien la manière dont il procèderait pour le vider de son sang. Ensuite, son regard glacial parcourut le reste du groupe lentement avant d’ajouter d’une voix sourde et menaçante.

« Et cela vaut aussi pour vous tous. »

Au vu de son sérieux tout ce petit monde devait se demander s’il bluffait ou pas et se souvenir d’une rumeur qui disait qu’il y a bien longtemps un élève avait mis en colère le gardien et qu’on ne l’avait jamais plus revu. La réalité c’est que ce dernier avait été renvoyé mais le fait qu’il se soit fait chopper de nuit et qu’il ne soit jamais repassé par la case dortoir avant de partir entretenait la rumeur. Comme quoi parfois les on-dit étaient on ne peut plus pratique.
Il repoussa alors le gamin dans la neige et tendit une main vers lui ordonnant.

« Ton manteau ! »

Il claqua des doigts clairement impatient et quand ce dernier s’exécuta et lui donna son manteau, Cian gronda un :

« Maintenant dégagez et plus vite que ça ! »

Et le petit groupe s’éparpilla comme s’ils avaient le diable aux fesses, rentrant sans demander leur reste au sein du pensionnat. Ce ne fut que lorsque le dernier bizuteur pénétra dans l’établissement qu’il poussa un long soupir et il déploya le manteau qu’il avait pris au chef de la bande pour le poser sur les épaules du pauvre Innocent grelottant. Tout en s’exécutant il avait pris garde à ne pas toucher ce petit humain à l’odeur plus que tentatrice et ce ne fut que quand il se retrouva seul avec lui qu’il se souvint à quel point sa soif pouvait être titillée par lui.
Cian songea un instant le renvoyer comme il l’avait fait pour les autres, se disant qu’ainsi il resterait un minimum avec lui mais… en le voyant si transit de froid il eut quand même pitié de lui. Et puis… il était pied nu… Maudit soit cette neige et ces bizuteurs débile… Maudit soit cet Innocent trop innocent justement. Maudit soit son sang. Maudit soit il tout simplement, lui et sa soif dévorante !
Sans un mot il s’approcha du jeune homme et le souleva dans ses bras. Il savait que son corps froid ne serait d’aucun réconfort mais au moins ses pieds ne reposeraient pas dans la neige. Par contre il ne pouvait pas le ramener au pensionnat comme ça. Il se voyait mal le déposer telle une princesse devant sa chambre. Il se fichait des rumeurs mais quand même, cela flinguerait son image de gardien iceberg. Alors, il le mena au seul lieu chauffé qui n’était en rien surveillé, son chez lui.

La demoiselle blonde qui l’épiait du dortoir ouvrit des yeux comme des soucoupes quand elle le vit passer et commença à fantasmer sur ce qu’allait faire le beau gardien avec Innocent… chez lui (xD). Cian quand à lui ne décrocha pas un mot pendant le trajet, conscient que cela créait un certain malaise mais ne sachant pas quoi dire il préféra le silence plutôt que se perdre dans des banalités. Arrivé devant sa porte il ouvrit la porte du coude et la poussa ensuite de l’épaule pour enfin poser Innocent à l’entrée de son salon. Il l’abandonna là ensuite, sans décrocher encore un mot, s’éclipsa dans sa chambre pour fouiller dans son armoire et en sortir un pull et une paire de grosses chaussettes et une grande serviette. Il revint ensuite auprès de son invité, lui tendant ce qu’il était parti chercher puis désignant d’un signe de tête la salle de bain.

« Change-toi avant d’attraper une pneumonie. »

Sa voix, même si elle n’était pas vraiment chaleureuse n’était pas forcement agressive. Son regard quant à lui évitait soigneusement le cou d’Innocent et Cian se détourna même une fois que ce dernier eu prit ce qu’il lui tendait.

« J’ai la possibilité de te faire un chocolat chaud, un thé ou un café. Dit moi juste ce que tu préfères… »

Et, tandis qu’il parlait, il se dirigea vers sa petite cuisine. D’ailleurs cuisine était un bien grand mot pour décrire ce petit coin ne comptant qu’un tout petit frigo, un micro-onde, quelques boites contenant café, thé et chocolat. Vampire, il ne voyait pas l’intérêt d’avoir plus mais du coup quand un humain venait chez lui, il n’avait pas grand-chose à offrir. En même temps… jamais un humain ne venait chez lui normalement… et encore moins un élève…
Avatar de l’utilisateur
Cian MacNeil
Gardien
 
Messages: 4
Inscription: Sam 2 Juin 2012 16:18


Retourner vers Forêt et parc

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité





cron